Newsletter ActuaBD

La Licorne, T3 : les Eaux noires de Venise - Par Gabella & Jean - Delcourt

  • La confrérie des médecins se rend à Venise pour en apprendre plus sur le complot de l'Église. Un peu moins nébuleux, mais toujours aussi fantastique, la Licorne continue de transporter le lecteur, en bonne partie grâce au magnifique dessin d'Anthony Jean. Une valeur sûre !

À Milan, Ambroise Paré et ses alliés ont découvert le laboratoire à l’origine de cette machination. Surtout, ils savent comment cet incroyable chantier a été mis en œuvre, qui est à l’origine de la mutation du corps humain et comment il a procédé. Mais les découvertes s’arrêtent là ! Malheureusement, Ambroise Paré a fait les frais de cette opération, disparaissant dans les gouffres abyssaux.

Désemparé, le groupe doit néanmoins poursuivre sa quête à Venise. Mais plus qu’un but, c’est dans un piège qu’ils tombent, le doge n’étant autre qu’un ancien de leurs ennemis, qu’ils croyaient à jamais vaincu. Et c’est sans compter sur la présence d’un traître dans leurs rangs…

La Licorne, T3 : les Eaux noires de Venise - Par Gabella & Jean - Delcourt

Dès le premier tome, la Licorne s’est imposée comme une série innovante : le mélange de fantastique, d’ambiances ténébreuses et d’Histoire, qui utilise les figures emblématiques de la médecine moderne ainsi que le bestiaire mythologique, ont été des éléments déterminants dans cette réussite. Mais c’est avant tout le fabuleux dessin et les couleurs d’Anthony Jean qui en ont bâti l’ambiance particulière.

Après quelques rebondissements parfois confus, l’intrigue se poursuit plus linéairement dans ce troisième opus. L’arrivée à Venise était attendue depuis longtemps, mais les auteurs sont parvenus à utiliser adroitement ce fameux décor sans qu’il ne focalise l’attention du lecteur. Le récit est tout de même développé sur cinquante-quatre pages, à la place de quarante-six planche dans les volumes précédents.

Grâce à quelques passes adroites, Mathieu Gabella continue de nous surprendre en présentant des utilisations audacieuses des rites de la Sérénissime. Comme dans le deuxième tome, ce troisième opus propose également un cahier graphique relatant les divers choix des auteurs, un complément qui se révèlera aussi passionnant qu’incontournable pour les accros de la série.

Présentée initialement en trois tomes, c’est finalement dans le quatrième volume que se conclura cet étrange récit au cœur des Carpathes. L’année prochaine, Mathieu Gabella publiera une nouvelle série : Mystère Némo. Quant à Jean, la révélation de la Licorne, nul doute que les propositions doivent en ce moment se bousculer à sa porte !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce troisième tome chez Amazon ou à la FNAC

Lire :
- notre interview de Mathieu Gabella : "Depuis deux ans, je me suis beaucoup remis en cause sur ma manière d’élaborer une histoire et un découpage."
- la chronique du premier tome

 
Newsletter ActuaBD