La Main droite de Lucifer, T2 - Par Naoki Serizawa - Ki-Oon

22 août 2013 2 BD d’Asie par Marc Vandermeer
Éditeur : Ki-oon
  • Deuxième volume du récit glauque mais pertinent de {La Main droite de Lucifer}.
    Une série pleine d'audace particulièrement réussie!

En désespoir de cause, Yû Katsumi se retrouve à vivre le quotidien chaotique de la clinique Minatoro. Au centre de toutes les attentions, il soigne les blessés mafieux ainsi que les reclus de la société, ces laissés-pour-compte.
Il se voit conférer l’entière responsabilité de cet établissement peu commode suite à l’inconscience du Dr Minatoro atteint d’une hémorragie cérébrale.
Grâce aux révélations d’Eriko, son assistante, Yû découvre que le Dr Minatoro n’est autre que l’homme qui l’a poussé à devenir médecin, des années plus tôt.
S’ensuit dés lors un dilemme capital pour Yû... lui qui s’était juré de ne plus exercer se décide alors à reprendre le flambeau de la clinique durant l’absence du Dr Minatoro.

La Main droite de Lucifer, T2 - Par Naoki Serizawa - Ki-Oon
©Naoki Serizawa/Ki-Oon

Après un premier volume qui a provoqué un vif intérêt, le second opus de Naoki Serizawa parvient à créer un récit d’une extrême crédibilité. Confronté à son pénible passé, le jeune médecin Yû Katsumi avance d’un bond de géant, sauvant des vies humaines quelle que soit la condition sociale de ses patients. Se consacrant corps et âme à sa tâche, il s’implique avec adresse et tente de créer un réel univers de confiance entre lui et ses patients.

Graphiquement, Naoki Serizawa place la barre très haut : ses protagonistes aguichent par la richesse de leurs traits de visage. Pourvu d’un réalisme rare, chaque détail est minutieusement calibré. Quant à l’action, celle-ci défile à cent à l’heure quelle que soit la situation car même les séquences de dialogues parviennent à dégager cette aura, riche en vivacité.

L’univers controversé que l’on retrouve dans La Main droite de Lucifer correspond à celui d’Ushijima de Shohei Manabe. Ces deux séries prônent une réflexion sur notre condition humaine et nos relations vis-à-vis d’autrui.

Pour ce qui est d’Homunculus, la série d’Hidéo Yamamoto, une similitude est à constater au niveau du trait : un dessin agressif et survolté qui malgré un manque de bulles-de-lecture entraîne le lecteur par la dynamique du récit.

En deux volumes à peine, le personnage de Yû Katsumi capte la curiosité et on se laisse entraîner sans peine dans cet univers sombre des bas quartiers de Tokyo.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Commander La main droite de Lucifer T1 sur Amazon ou à la FNAC
- Commander La Main droite de Lucifer T2 sur Amazon ou à la FNAC
- Commander Homunculus T1 sur Amazon ou à la FNAC
- Commander Ushijima T1 sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :