La Montagne invisible, T. 1/2 - par Makyo, Richaud & Léomacs - Delcourt

12 février 2019 1 commentaire
  • Le tandem de scénaristes du « Maître de peinture » revient avec un récit qui louvoie entre ésotérisme, théologie et complot néo-nazi. Pour les amateurs de « Qumran » et du « Trésor du Temple ».

Un mystérieux disque d’argile vieux de 3000 ans découvert dans une grotte de l’Himalaya semble donner accès à une fabuleuse montagne invisible. La légende prétend que celui qui parvient à apercevoir cette montagne recevra un don inestimable.

La nature de ce don inestimable ne cesse de tarauder Franz Gruber, un historien allemand de l’entre-deux-guerres. Mais l’envahissement de la Pologne met un arrêt à ses recherches, et les circonstances l’amènent à diriger le camp de Mauthausen, de sinistre réputation.

La Montagne invisible, T. 1/2 - par Makyo, Richaud & Léomacs - Delcourt

C’est là qu’il fait la « connaissance » d’un émérite linguiste juif, David Kahn, l’un des rares hommes sur la planète à pouvoir décoder le disque. Rongé par l’ambition, Gruber accepte de libérer 20 juifs par jour en échange de la pleine et entière collaboration de David Kahn. Un pacte avec le diable ?

Que sont devenus les deux hommes, antagonistes avant de découvrir la fameuse montagne invisible ? Voilà ce que tentent de percer à jour les petits-enfants de ces deux savants, à savoir Zacharie Kahn, jeune philosophe juif, et Gunther Gruber, informaticien allemand. Seul souci, des dissidents d’un parti d’extrême-droite allemand se sont lancés à leur poursuite, bien décidés à les éliminer avant qu’ils ne découvrent la vérité.

À la lecture du premier tome de La Montagne invisible, plane le sentiment d’un air de famille avec les albums de la Loge noire, une ancienne collection de Glénat consacrée aux complots ésotériques. Et plus particulièrement avec Qumran et Le Trésor du Temple, deux romans d’Eliette Abécassis, justement tous les deux adaptés par Pierre Makyo.

Les amateurs du genre retrouveront donc ce mélange de suspense policier, d’ésotérisme, d’archéologie et de climat de tensions religieuses, ainsi qu’un tandem de héros aussi intéressants que dissemblables, tels les Alex et Ary de Qumran. Le récit se détache heureusement de ces références, sans doute grâce à l’apport du romancier Frédéric Richaud [1]. À cela s’ajoute la tension générée par le radicalisme du mouvement d’extrême-droite ainsi que la quête personnelle suivie par Zacharie Kahn.

En faisant abstraction de quelques grosses ficelles, il est presque impossible de ne se pas se passionner par le parcours de cet ex-boxeur, reconverti dans le braquage à main armée par la mafia, et à qui la philosophie s’est révélée durant ses cinq ans d’incarcération. Car au-delà de cette quête ésotérique et de la pression des néo-nazis, Zacharie retrouve ses racines : par ce grand-père qu’il n’a pas connu, et surtout via son père, absent de l’action, mais qui se révèle totalement différent de l’image que son fils s’en était faite.

Pour compléter le tandem Makyo-Richaud qui s’était déjà illustré entre autres avec Le Maître de Peinture et Jean-Jacques, le dessinateur italien Leomacs intègre efficacement les codes du franco-belge. Il joue avec les cadrages, alternant sobriété et effets plus appuyés au diapason du scénario. Sans oublier les couleurs de Claudia Chec, au service du récit, et qui apportent un souffle complémentaire dans les cadrages larges et les paysages. Ce qui promet pour la suite du récit qui se déroulera au Tibet !

La piste mène les deux hommes à Jérusalem...

Une intrigue un poil alambiquée, mais qui divertira certainement les fans de complots et machination en tous genres. Ces derniers ne devront d’ailleurs pas trop patienter pour lire la seconde partie de ce diptyque, qui sort déjà au mois de mars !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tous les visuels sont © Éditions Delcourt, 2018 – Makyo , Richaud, Léomacs.

[1Frédéric Richaud a scénarisé une douzaine d’albums de bande dessinée, dont l’adaptation des romans de La Bataille et Bérézina écrits par Patrick Rambaud, ainsi que des adaptations de ses propres romans avec Jean-Jacques et Le Peuple des Endormis.

 
Participez à la discussion
1 Message :