La Mort de Staline – Par Fabien Nury et Thierry Robin – Dargaud

7 novembre 2010 0 commentaire
  • Nous sommes le 8 mars 1953. Un communiqué de la Pravda tombe : « Le cœur de Vissarionovitch Staline, compagnon d’arme de Lénine et génial continuateur de son œuvre, guide sagace du Parti Communiste et du peuple soviétique… a cessé de battre. »

Le dictateur est en train de mourir. Son entourage retient son souffle. En particulier les membres du Politburo dans lequel chacun s’épie afin de déceler le moment où il faudra agir pour accéder à son tour au pouvoir suprême.

Il en est un qui a une longueur d’avance sur les autres, c’est Béria, le chef des services secrets qui achève consciencieusement de violer une gamine avant de prendre le téléphone qui lui annonce la nouvelle. Il a des dossiers sur tout le monde et la police politique est à sa botte…

Pour l’heure, Staline n’est pas encore mort, il entre dans une longue agonie… La mise en scène de son décès, toute la dramaturgie qu’implique la disparition d’un dictateur qui tient l’Union soviétique et sa sphère d’influence dans une poigne de fer, est un acte hautement politique. Mais rien n’a été prévu…

La tragédie de cet homme sur le point d’expier ses fautes apparaît comme une énorme farce, renforcée par le dessin réaliste de Thierry Robin. « Je n’y peux rien, nous explique le scénariste Fabien Nury. Quand Staline est pris de malaise et que l’on cherche un médecin pour s’apercevoir qu’il n’y en a plus depuis que l’on a envoyé ses médecins au goulag à la suite du Procès des blouses blanches ou encore l’histoire du respirateur artificiel qu’on en peut faire faire fonctionner car cette machine américaine n’est pas compatible avec les prises de courant du kremlin, tout cela, je ne l’ai pas inventé !  »

La mort du camarade Staline est parfaitement bouffonne, de même que sa succession, tout aussi surréaliste. Mais cela, ce sera raconté dans le tome 2.

La Mort de Staline – Par Fabien Nury et Thierry Robin – Dargaud

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’ouvrage Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?