La Paire et le sabre T3 - Par Hideki Yamada - Ankama Editions

27 octobre 2011 0
  • Le Japon féodal à travers le prisme de la dictature des gros nénés : un troisième tome plus en relief, qui apporte son flot de révélations sur le terrible clan Manyû !

La cavale de Dame Chibo pour aider les planches à pain contre la dictature des gros seins, orchestrée par le clan Manyû, trouve ici un tournant décisif lorsque notre héroïne doit se confronter au souvenir de sa mère : ses poussées de fièvre à la suite de l’absorption en série de volumes mammaires, auraient-elles un lien avec la défunte Dame Chigumi, seule survivante du clan Munamori ?

Alors que nous augurions les soucis probables de mise en page surchargée en raison d’un tour de poitrine toujours plus extravagant de l’héroïne, voilà que l’auteur Hideki Yamada nous prend à revers en explosant les espérances du lecteur pervers. La deuxième partie de ce tome 3 voit, en effet, une Dame Chibo bien ennuyée, handicapée par des attributs devenus stratosphériques. Afin de retrouver une silhouette plus humaine, elle devra travailler sur elle-même en se confrontant au monticule du Têton, que sa mère avait jadis bâti sur un mont à la forme évocatrice.

Bienvenue dans un univers complètement fou, où le fan service atteint, c’est le cas de le dire, des sommets. Le comble étant qu’on aperçoit assez peu de seins, les blagues de potaches alignant les références aux nénés dans une orgie de scénettes qui frôleraient le ridicule si le mangaka ne s’était décidé à nous pondre un historique du clan Manyû rendant son scénario finalement intéressant.

À réserver aux fans d’univers absurdes, mais si vous cherchez l’excitation dans ce manga, passez votre chemin, car cette cohue de seins tout sauf sensuelle est surtout là pour faire rire.

La Paire et le sabre T3 - Par Hideki Yamada - Ankama Editions
©Yamada/Ankama Editions

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?