La Paris Comics Expo tente de rassembler les éditeurs français de comics

22 novembre 2013 2 commentaires
  • Avec son slogan : "100% comics et ciné" la 2e édition de Paris Comics Expo est avant tout un festival de libraires. C'est pourquoi il reçoit naturellement le soutien des éditeurs français de comics. En attendant mieux?

La scène française de la BD a besoin de ce genre d’événements. Certes, la Comic Con de Paris, début juillet à Villepinte, événement jumeau de la Japan Expo qui a lieu au même endroit et aux mêmes dates, commence à se structurer de plus en plus et s’est même ouverte des portes en créant un Japan Expo USA. Mais la Paris Comics Expo est d’une autre nature. C’est un évènement "exclusivement dédié à la culture des comics américain et films SF", créée par un petit réseau de libraires de la capitale, la société Alca Comics, propriétaire des boutiques Pulp’s Comics, Pulp’s Toys et Pulp’s books représentées par Anne Manié, Arno Lapeyre et Claude Aujaud.

En lançant leur événement en 2012, les organisateurs répondaient à une réalité du comic book en France : la redistribution des cartes avec l’arrivée sur le marché de la filiale de Media-Participations Urban Comics et une redynamisation du linéaire de comics avec la réinstallation en force des licences de DC Comics, le manque de visibilité et même le déclin relatif de Panini Comics, les énormes succès de Walking Dead chez Delcourt et des Simpsons chez Jungle sous l’impulsion de la TV, de même que l’arrivée de nouveaux labels alternatifs comme Akileos ou Delirium, le tout soutenu par la présence en coulée continue des licences US sur les petits comme sur les grands écrans (Thor:The Dark World vient de dépasser les 500 millions de dollars de recette aux USA)...

Cette année, la surface d’exposition de Paris Comics expo double avec, à l’affiche, une liste exceptionnelle d’artistes : Franck Cho, Joe Benitez, Carlos Pacheco (chez Panini), Humberto Ramos (chez Glénat),... C’est Urban en particulier qui marque sa présence avec notamment Eddy Barrows (dessinateur de Superman à terre), Lee Bermejo (dessinateur de Batman Noël) et David Finch (scénariste de Batman, La Nouvelle Aube et dessinateur de Batman Le Chevalier noir),...

Entre les invités officiels et ceux des éditeurs (Panini Comics, Urban Comics, Glénat, Delcour, Trinquétte, Huginn & Muninn, Stara Comix...), les personnalités du cinéma ne sont pas en reste avec Sid Haig aka Captain Spaulding, l’homme à la cigarette de X-files à l’occasion des 20 ans de la série, David Prowse qui incarnait le premier Dark Vador dans Star Wars ou encore John Rhys Davies, le fameux Gimli du Seigneur des anneaux !

Avant-premières, conférences, rencontres, cosplays avec défilés et séances photos,... complètent cet événement marquant de la scène comics française en cette fin d’année. Et c’est ce week-end à l’espace Champerret à Paris !

La Paris Comics Expo tente de rassembler les éditeurs français de comics

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site de l’événement

DATE : Du Samedi 23 novembre 2013 au dimanche 24 novembre 2013

LIEU : Espace Champerret (Paris 75017)

HORAIRE : 9 h 30-19 h samedi et 10 h-18 h dimanche

TARIF : 10 à 19 euros (gratuit pour les – 8 ans)

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Beaucoup de monde ce samedi à l’Espace Champerret. Le public d’amateurs de comics est venu nombreux. Ambiance sympa notamment grâce aux nombreux fans qui s’étaient habillés en super-héros (dont de nombreuses jolies jeunes femmes) ou en personnages de cinéma.

    Les éditeurs étaient venus avec de beaux stands, et quelques dessinateurs invités pour dédicacer. A noter : Urban Comics et Panini présentaient en avant-première leurs nouveautés de décembre (pas très sympa pour leurs partenaires libraires parisiens).

    Au final, un enthousiasme qui contraste avec la morosité que nous relaie en permanence la presse écrite et les medias télés.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antoine BOUDET le 24 novembre 2013 à  09:59 :

      Une vraie fête du comic-book et de la science-fiction comme on n’en fait plus.

      Les auteurs invités par le PCE étaient vraiment abordables et prompts à répondre à quelques questions dans une ambiance bon enfant.

      Le point le plus important reste quand même la présence de vendeurs de "singles", que ce soit en VO ou en VF, chose impensable à Villepinte, qui fait de ce festival, avec celui de Lille, un rendez-vous incontournable de la scène comic-book française, et cela en seulement deux éditions.

      Chapeau bas !

      Répondre à ce message