La Patrouille des Castors : L’intégrale 3 - Par Mitacq et Jean-Michel Charlier - Ed. Dupuis

27 août 2012 3
  • Voici la troisième intégrale des aventures des scouts du journal de Spirou. On y retrouve les histoires solidement charpentées de Jean-Michel Charlier, le dessin classique et inspiré de MiTacq, dans un décor qui fleure bon la France des années 1960, tandis que le dossier introductif de Gilles Ratier nous fait découvrir une flopée de documents inédits sur le contexte de sa création. Une merveille.

Tout est désuet mais intéressant dans cette série : nous y voyons une France du début des années 1960 sans Internet ni téléphone portable, des scouts en uniformes comme on n’en fait plus, et puis ce décor de Guerre Froide qui apporte son content de frissons.

Le dessin et les couleurs ne sont pas non plus dans le tape-à-l’œil informatique d’aujourd’hui : le trait est classique, vériste même, et restitue l’univers scout avec la naïveté et la part d’enfance qui était la sienne jusqu’à la fin des années soixante, fortement structurée par son identité catholique et ses origines coloniales, même si nos braves aventuriers en herbe ne récitent plus le Bénédicités et les Grâces à chaque repas.

Dans ce troisième recueil, les histoires datent d’un moment charnière. Nous sommes au début des années soixante, le souvenir de la guerre est encore présent. La Patrouille des Castors ne diffère pas thématiquement de Tanguy & Laverdure ou de Buck Danny : nous sommes dans une confrérie de jeunes gens en uniforme qui chacun combattent contre les traîtres du camp ennemi. L’héroïsme commence dès la période d’apprentissage que constitue le Scoutisme, conçu comme une initiation à ce qui constitua longtemps les deux piliers des nations occidentales : le sabre et le goupillon.

La France est encore très rurale et rudimentaire, en voie de reconstruction. Elle figure dans la direction intégrée de l’Organisation Atlantique Nord (OTAN), une alliance militaire qu’elle a contribué à fonder et qui doit faire pièce à l’hégémonie soviétique (elle la quittera en 1966 sous De Gaulle et la réintègrera en 2009 sous Sarkozy).

Par conséquent, la France, même profonde, est un nid d’espions que nos scouts débusqueront avec brio, protégeant les plans d’une base militaire ou une invention révolutionnaire qui doit absolument rester dans les mains occidentales. Ils parviendront même à convertir au scoutisme une bande de loulous de banlieue !

La Patrouille des Castors : L'intégrale 3 - Par Mitacq et Jean-Michel Charlier - Ed. Dupuis
La Patrouille des Castors : L’intégrale 3 - Par Mitacq et Jean-Michel Charlier
(c) Ed. Dupuis

Avec ces clés de lecture, les histoires de la Patrouille prennent tout leur sel, surtout quand on découvre parfois l’univers familial de ces scouts bourgeois habitants dans des meubles design. Jean-Michel Charlier ne fait pas de mystère sur un plat de résistance qui ne varie guère (avec les inévitables bévues de Tapir et le leadership bienveillant de Poulain) mais dont toute la saveur réside dans la sauce.

Le dessin de MiTacq est toujours aussi solide et n’est jamais meilleur que dans ses gouaches de couverture, à la manière caractéristique dont la tradition court de Pierre Joubert à René Follet. Quand on songe que l’homme abattait à cette époque deux albums par an (un de la Patrouille pour Spirou, un de Jacques Le Gall pour Pilote), tous deux sur scénario de Charlier, on se rend compte de toute la puissance créative de cette génération pourtant pionnière.

C’est un plaisir de la retrouver dans ces intégrales dont les introductions du spécialiste de la BD Gilles Ratier sont bardées de documents surprenants et éclairants, bien mis en page par Philippe Ghielmetti qui n’hésite pas à mettre les dessins inédits de Mitacq en avant, comme dans ces premières pages qui précèdent le texte. Chapeau bas.

Quelques crayonnés inédits de MiTacq figurant dans l’album
(C) MiTacq / Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
3 Messages :