La Résistance du Sanglier - Par Stéphane Levallois - Futuropolis

26 septembre 2008 0 commentaire
  • {{Stéphane Levallois}} s’était fait remarquer en signant {Le Dernier Modèle} au premier semestre 2007 chez Futuropolis. Avec {La Résistance du Sanglier}, il revient sur le passé de son grand-père, tout en gardant son approche picturale audacieuse…

La perte de sa grand-mère replonge Stéphane Levallois dans son enfance. Le sentiment de l’absence de son grand-père qu’il n’a jamais connu lui revient. Stéphane se remémore également ses vacances chez sa grand-mère dans le Loir et Cher, alors qu’il jouait avec des insectes, ou encore ce détail : le piètement massif d’une table qui représentait plusieurs animaux, dont un sanglier. Sans doute est-ce pour cela qu’il imagine son grand père sous les traits de cet animal.
L’auteur nous raconte le quotidien de ses grands-parents durant la guerre, en 1942, alors que le pays était occupé par les Allemands. Le grand-père sanglier s’est engagé dans la résistance. Il était boucher et transportait régulièrement des armes dans du linge souillé par le sang. Les soldats allemands n’avaient pas la moindre envie de vérifier ce qui se cachait sous ces tissus poisseux. Des armes qu’il enterrait ensuite dans son potager…

La Résistance du Sanglier - Par Stéphane Levallois - Futuropolis
(c) Stéphane Levallois - Futuropolis

La narration de Stéphane Levallois est particulière. Les évènements qu’il nous raconte sont réels et il les amène dans son récit d’une manière poétique, fantasmée, et légèrement onirique. Cette période troublée de l’histoire et l’aspect épais de la silhouette du grand-père sanglier incite naturellement le dessinateur à jouer d’une noirceur « pesante », de formes massives. Levallois travaille les encres de manière à nous faire partager ses atmosphères tour à tour écrasantes ou poétiques. Stéphane Levallois est sans nul doute un grand auteur en devenir !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?