La Route d’Armilia et autres légendes du monde obscur - Par Schuiten & Peeters - Casterman

15 avril 2010 2 commentaires
  • Troisième et dernier immanquable des repentirs de Schuiten et Peeters, ce recueil profite surtout de la reprise de récits connexes, et est enrichi d’un superbe inédit.

Nous en vous en parlions en long et en large, Schuiten & Peeters ont entrepris depuis quelques années de revoir leurs albums des Cités Obscures afin de les modifier légèrement ou en profondeur, selon l’importance de leur « repentirs ».

Sans compter le travail important réalisé sur Souvenirs de l’Eternel Présent qu’ils ont greffé sur leurs Cités obscures, deux ouvrages avaient demandé un travail conséquent : l’Ombre d’un Homme dont une bonne part a été modifiée ; et les Murailles de Samaris qui a été complété par un récit inédit et inachevé, Les Mystères de Pâhry, dont le dernier chapitre, l’Étrange Cas du Docteur Abraham, avait fait l’objet d’un album offert lors d’une action promotionnelle.

La Route d’Armilia et autres légendes du monde obscur est donc le troisième album que les fans des Cités obscures devront absolument se procurer. Ce n’est pas tant le récit principal qui est réellement intéressant : comme l’explique François Schuiten, il ne diffère que par la typographie, et même si c’est un élément important car l’aspect manuscrit efface l’aspect froid du récit, le contenu ne s’en trouve que peu affecté.

La Route d'Armilia et autres légendes du monde obscur - Par Schuiten & Peeters - Casterman

Dans un esprit d’homogénéité, les auteurs ont rattaché trois autres récits qui s’approchent du conte. Mary la Penchée était une version de la jeunesse de Mary plus adressée aux enfants. Cette nouvelle version se complète de nouveaux dessins afin d’intégrer au mieux le nouveau format. De plus, l’album reprend également un récit muet moins connu, les Chevaux de Lune, que Schuiten avait initialement dessiné pour sa fille.

Enfin, l’album vaut surtout pour un inédit intitulé La Perle, mêlant le conte de la Princesse au petit Pois et la recherche d’une épouse pour le Roi Baudouin, tel que nous l’avons évoqué précédemment. Si celui-ci garde un aspect naïf de conte pour (grands) enfants, on ne peut que s’émouvoir des personnages si contrastés comme on les rencontre dans les Cités obscures, au milieu de grandes villes qui partent en déliquescence.

L’Écho des Cités, l’Enfant Penchée, le Guide des Cités et les autres récits qui n’ont pas encore été ‘retouchés’ seront prochainement disponibles dans leur nouvelle version : dans leur ensemble, ils seront enrichis de quelques pages, ainsi que d’une postface conséquente. Cela nous fera patienter jusqu’au nouveau récit inédit, qui sera piloté par Schuiten seul !

Le récit de Mary la Penchée a été légèrement modifié, et comprend tout une série de nouveaux dessins, comme celui ici en bas à droite.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :