La Stratégie du crabe - Luka N° 8 - Lapière et Mezzomo - Dupuis

19 mars 2003 0 commentaire
  • Heureusement que Luka était là pour sauver la jolie petite keuf d'une agression qui lui eût été fatale! Et toujours là pour aller libérer un jeune beur pris en otage. En fait, il est toujours présent là où il faut, quand il le faut, Luka, et c'est ça qui est bien.

Avis de tempête sur Marseille

Marseille. Alors que Luka enquête sur la mort d’un jeune beur de douze ans, assassiné semble-t-il par un policier, Ingrid, sa charmante amie commissaire qui traquait des trafiquants de clandestins, est agressée par deux motards, puis abattue et laissée pour morte. À l’hôpital où elle a été admise, elle échappe de peu à une deuxième tentative de meurtre grâce à l’intervention in extremis de Luka, venu la veiller. Et son agresseur est le meurtrier de l’enfant. Trafic de cigarettes, négriers, ateliers clandestins, prostitution, infiltration policière, meurtres... autant de pistes qui mènent à la mafia.

Un thriller haletant

Meurtres, courses poursuites, trafics en tous genres, avec Lame de fond, le tome 7 de la série "Luka", Denis Lapière et Gilles Mezzomo ont composé un thriller haletant, et laissaient le lecteur en plein suspense. Le tome 8, La Stratégie du crabe, deuxième partie de cette enquête menée tambour battant, apportera toutes les réponses. Mais à quel prix ?

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Huitième album, déjà, de la série qui monte dans la collection Repérages, collection qui est en général déjà un gage de qualité. Et dans un récit qui confirme en tout point l’excellence des livres précédents. Tous les ingrédients d’un polar de haut niveau sont présents : suspense, action, rythme, dialogues. Le dessin est à l’avenant, le découpage est agréable et percutant. C’est parfois un peu compliqué à suivre, surtout si on n’a pas lu l’album précédent, mais heureusement il y a un résumé au début du récit. La violence du monde de la maffia marseillaise est très bien rendue, on frémit en tournant les pages. Et quand on pense que ce qui est dénoncé dans l’histoire est vrai, cela fait réfléchir. Un très bon moment de lecture, à recommander.

Lire un extrait

  Un commentaire ?