La Vallée T1 : Méli-Meylaud dans la vallée - Trystam & Forneri - Dupuis

12 mai 2014 0 commentaire
  • Nouvelle série dans la tradition poétique fantastique née en francophonie autour des années 1970. Où un personnage a priori ordinaire va ouvrir la porte d'un petit monde en pleine révolution. Débordant de références élégantes, un premier tome au subtil goût farfelu.

Edwin gamberge, seul dans son bureau. Son téléphone ne sonne pas, et s’il est tout fier de dépasser légèrement son horaire, il n’a encore rien fait de la journée. Le travail va bien finir par arriver se dit-il. Mais le marin d’un autre âge qui déboule subitement lui demande juste... une cravate. A sa grande surprise, l’employé oisif découvre alors un carnaval dans sa ville. Dès lors, de rencontres en chemins de traverses, il va plonger dans la réalité de la "vallée", comme on l’appelle par ici. Et la virevoltante rousse qui le prend par la main le convainc sans peine de s’abandonner à ces découvertes plus loufoques les unes que les autres. Et si cette Valeria était bien plus qu’une irrésistible charmeuse ? Si elle détenait les clés de ce monde, à la recherche d’un complice ?

La Vallée T1 : Méli-Meylaud dans la vallée - Trystam & Forneri - Dupuis
La Vallée par Forneri Trystram © Dupuis 2014

Il ne faut pas plus de trois pages pour s’immerger dans ce délire poétique joliment coloré. La Vallée ressemble à des dizaines d’albums pétillants de fantastique romantique, mais dévoile pourtant une fantaisie particulière. Des titres de chapitre ludiques et surprenants, aux paysages entre rêve et réalisme, l’univers imaginé par Forneri surfe entre maîtrise romanesque et hors piste contrôlé.

Pour mieux nous entraîner dans La Vallée et révéler en douceur sa vraie nature, les auteurs offrent à leur anti-héros une cavalière qui pourrait bien être une nouvelle "fille du professeur"... Et cette histoire d’amour qui semble s’enliser sans cesse au démarrage n’est pas pour rien dans le charme tenace de l’album. Le trait de Trystam, oscillant entre des esthétiques adultes et enfantines, comme les couleurs de Ruby, trouve un juste équilibre entre émotion et doux délire.

Avec son air de partir dans tous les sens, La Vallée possède toutes les qualités pour gagner ses galons de jolie surprise de l’année. Vous savez : ce genre d’album qu’on court conseiller à ses proches...

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

- du même dessinateur : Pacifique - Par Romain Baudy & Martin Trystam - Casterman

  Un commentaire ?