La galerie Huberty-Breyne de Paris déménage Avenue de Matignon

14 janvier 2020 0 commentaire
  • C'était dans l'air, l'Huberty-Breyne Gallery change de cadre et quitte la rue Faubourg Saint-Honoré dans le 2e arrondissement de Paris pour le 8e, avenue Matignon s'il vous plaît ! Une information anodine ? Pas tant que ça...

Actifs depuis plus de trente ans sur le marché de la vente d’originaux de bande dessinée, le tandem formé par Alain Huberty et Marc Breyne a réalisé son ascension par étapes : le magasin Petits Papiers au centre de Bruxelles qui a connu deux localisations successives, puis la galerie jouxtant le magasin, le stand récurrent à la BRAFA suivi logiquement de l’ouverture d’une nouvelle galerie au Sablon de Bruxelles, le quartier des marchands d’art. À chaque fois, ces opportunités se sont transformées en réussites.

Mais ils ont aussi été parmi les initiateurs des grandes ventes publiques : tout d’abord avec la maison de vente Millon, avant de prendre leur indépendance en 2016 en lançant leur propre maison de vente Huberty-Breyne Auction. L’entreprise a eu ensuite besoin d’une nouvelle vitrine parisienne : ouverture d’une galerie rue Saint-Honoré, et le déménagement de la galerie belge vers le sud de la capitale, à Ixelles, à deux pas du "Petit Montmartre" bruxellois.

La galerie Huberty-Breyne de Paris déménage Avenue de Matignon
La galerie Huberty-Breyne de Bruxelles, Place du Châtelain
Photo : Charles-Louis Detournay

La dernière évolution en date réside dans un nouveau partenariat signé fin 2018 avec Christie’s, inauguré avec une première vente en novembre dernier et des résultats porteurs de grands espoirs.Lors de notre entretien avec Alain Huberty à cette occasion, celui-ci nous avait exprimé son envie de déménager la galerie parisienne. Il semble qu’ils aient trouvé le lieu adéquat pour leurs prochains défis.

Faut-il voir dans ce déménagement l’envie de s’éloigner géographiquement de la galerie que l’éternel concurrent Daniel Maghen avait ouverte à deux pas de chez eux en 2018 ? Alain Huberty préfére diplomatiquement évoquer [« un nouvel emplacement pour nous inclure dans le circuit des galeries. »

La galerie Huberty-Breyne parisienne actuelle, rue Saint-Honoré.
Photo : Charles-Louis Detournay.

Admettons tout d’abord que si l’espace actuel de la rue Saint-Honoré était très pratique, un peu comme l’espace bruxellois du Sablon, il n’apportait pas, du fait de sa situation dans une cour intérieure, une grande visibilité pour un public de passage.

Pour la même raison, le tandem avait déménagé sa galerie belge dans le quartier plus cossu de la place du Châtelain à Ixelles, avec un succès certain !

Le futur emplacement de l’Huberty-Breyne Gallery à Paris, Avenue de Matignon
Photo : DR.

La seconde raison de ce déménagement est certainement liée à la proximité des grandes maisons de ventes du quartier huppé de Matignon : Sotheby’s bien sûr, mais aussi et surtout Christie’s située sur la même avenue.

« Au cours de ces trente dernières années, confirme Alain Huberty, notre métier et nos projets n’ont cessé d’évoluer. Après avoir inauguré l’année dernière notre nouvelle galerie Place du Châtelain à Bruxelles, il nous semblait primordial de pouvoir offrir à nos artistes un espace d’exposition à Paris plus vaste et plus visible que celui dont nous disposions. Avoir un lieu dans le 8e arrondissement, à deux pas des maisons de vente et des grandes galeries d’art est pour nous une nouvelle étape, y compris celle d’inscrire la Bande Dessinée dans le paysage de l’art contemporain. »

Alain Huberty
Photo : Charles-Louis Detournay.

Une première exposition dédiée aux maîtres italiens

Cette nouvelle galerie ouvrira ses portes le 5 mars prochain avec une exposition dédiée à deux plus grands auteurs italiens de bande dessinée : Milo Manara et Hugo Pratt. Un choix très légitime, car non seulement les deux artistes bénéficient d’une cote en hausse, ainsi que Manara l’a confirmé lors de la dernière vente Christie’s, mais aussi car Marc Huberty et Alain Breyne ont signé un contrat d’exclusivité avec cet auteur mondialement reconnu. Ils ne s’en cachent pas : leur intention est bien de valoriser son travail. Et comme Manara a longtemps travaillé avec son ami Hugo Pratt (aurait-il d’ailleurs connu la même carrière sans lui ?), cette double thématique ne peut que le séduire.

À quoi devons-nous nous attendre ? D’après les galeristes, ils ont rassemblé des planches originales d’Un Été indien et d’El Gaucho, des originaux des aventures de Giuseppe Bergman, des dessins de Corto Maltese ainsi que des toiles, aquarelles et dessins de Manara réalisés en hommage à Hugo Pratt. Si ces pièces rivalisent avec le niveau des dernières toiles vendues il y a deux mois, on peut s’attendre d’ores et déjà à un score hors normess.

Un original de Manara vendu chez Christie’s en novembre 2019.
Par Milo Manara

Save the date : le 5 mars prochain a lieu cette inauguration qui s’annonce d’emblée comme un événement !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

L’Huberty-Breyne Gallery à Paris (jusqu’au 5 mars 2020)
91 rue Saint-Honoré
75001 Paris
+33/1.40.28.04.71
Du mercredi au samedi de 11h à 19h

Et toujours à Bruxelles à Bruxelles, au :
33 place du Châtelain
1050 Bruxelles
+32/2.893.90.30
Du mardi au samedi de 11h à 18h

À lire sur ActuaBD.com concernant Huberty-Breyne (plus d’articles disponibles à partir de la barre de recherche ci-dessus) :

  Un commentaire ?