La première couverture de Tintin pourrait battre de nouveaux records cette après-midi !

8 juin 2019 3 commentaires
  • A 16h cette après-midi, se terminent les enchères de la première couverture d'Hergé mettant en scène Tintin et Milou. Elle dépasse déjà le million de dollars !
La première couverture de Tintin pourrait battre de nouveaux records cette après-midi !
Eric Verhoest
Ph : D. pasamonik (L’Agence BD)

Les records de vente aux enchères ne cessent de tomber avec Hergé. On en attend une nouvelle preuve cette après-midi, car Heritage Auctions a mis en vente la toute première couverture d’Hergé représentant Tintin et Milou, pour le Petit Vingtième, réalisée à l’encre de chine, avec des rehauts de blanc.

« Il s’agit, par ailleurs, du seul original lié à "Tintin au pays des Soviets" qui ne soit pas la possession de la Fondation Hergé ! », nous a expliqué Eric Verhoest, l’un des deux experts européens pour Heritage Auctions.

Philippe Goddin, l’un des plus grands tintinologues, nous donne plus de détails sur cette oeuvre :

"La scène choisie par Hergé se réfère à la cinquante-septième double page du récit, et montre le héros occupé, sous le regard de Milou, à tailler au canif dans un tronc d’arbre une hélice de fortune pour son avion. Cette composition est remarquable à plus d’un titre. D’abord parce que Hergé n’a pas voulu se contenter d’agrandir une des cases de son récit dont il aurait supprimé les dialogues : il fait ici œuvre d’illustrateur, composant l’image avec soin et détaillant avec attention chaque partie. Ensuite parce que, comme l’aurait fait un peintre, il veille à animer toute la surface, n’y laissant pratiquement aucun vide : le ciel est « meublé » par l’aile de l’avion, et le sol par des copeaux de bois. L’élégance est partout présente : dans les formes des copeaux, dans les plis souples du cuir de la veste, dans celui des bottes, dans l’apparition d’une peau de mouton sur le col et les gants du héros… Aux stries de la souche sur laquelle Tintin est assis répondent les lignes du bandage de Milou. À l’herbe qu’on distingue près de la roue de l’avion répondent les maigres sapins qui apparaissent à l’horizon."

Philippe Goddin
Photo : Charles-Louis Detournay.

Et de continuer : "L’humour d’Hergé trouve aussi dans cette composition de grand format (le rectangle mesure quelque vingt et un centimètres sur vingt-six) de quoi s’épanouir : aux veines s’ajoutent les nœuds du bois, ainsi que de jeunes feuilles qui ont trouvé la force de repousser en dépit de la taille sévère opérée par Tintin."

"Suprême effet décoratif, conclut Goddin, "le dessinateur a choisi de faire dépasser du cadre, de part et d’autre, l’hélice taillée par l’ingénieux pilote. Il confère ainsi à son image un relief, une profondeur qu’il n’avait pas encore osé indiquer dans les cases de son récit. Par chance, cette composition remarquable bénéficiera d’un grisé mécanique et d’un ton de soutien (le vert) qui, tous deux, pareront d’un effet de polychromie cette toute première apparition de Tintin en couverture d’une publication."

Alors qu’il reste encore quelques heures avant la conclusion de cette enchère, elle dépasse déjà le million de dollars. S’achemine-t-on vers un nouveau record ?

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Suivre cette enchère sur le site d’Heritage Auctions

 
Participez à la discussion
3 Messages :