La rentrée 2013 d’Ankama : un recentrage sur les gros titres

29 août 2013 0 commentaire
  • Pouvant toujours compter sur son noyau de fans du "Krosmoz", l'éditeur roubaisien continue sa politique de lancement de jeunes auteurs, tout en se concentrant sur ses labels phares.

2013 aura été une année de changements pour les éditions Ankama. Le nombre de nouvelles séries a du être ralenti en raison de choix économiques [1], tandis que, pour l’anecdote, une restructuration interne a promu RUN (l’auteur de Mutafukaz et créateur du label 619) nouveau directeur éditorial d’Ankama.

La rentrée 2013 d'Ankama : un recentrage sur les gros titres
La couverture de "Wakfu Heroes : Justice"
©Jebedaï/Ankama Editions

Cette rentrée suit cette logique de recentrage sur ses collections phares, à commencer par l’inévitable Krosmoz (l’univers de Dofus et Wakfu), qui verra la sortie du deuxième tome du diptyque Kerubim d’Eric Hérenguel et Julien Ribas, et le deuxième épisode de la sympathique trilogie de pirates Tangomango, par Adrián.

L’adaptation en couleur de la série animée Wakfu accouchera d’un nouveau tome (Le Théâtre maudit, scénarisé par Laurent Bramardi et Tom Gobart, avec le retour de Wuye Changjie au dessin). La collection Wakfu Heroes, outre Kerubim, verra l’arrivée d’un nouveau personnage : Justice (scénario de Faouz.b, dessin de Jebedaï).

La couverture de "Freaks’ Squeele T6"
©Maudoux/Ankama Editions

Mais c’est en novembre que les projecteurs de l’éditeur seront braqués sur le Krosmoz, avec la sortie du tome 20 du manga Dofus : Bataille royale (de l’équipe de choc formée par Tot, Ancestral Z et Mojojojo), assortie d’une édition collector.

L’incontournable Maliki sera de retour fin septembre avec le tome 6 Cristallisation, ainsi que le dynamique tandem formé par Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre, aux manettes du tome 4 du manga steampunk City Hall. La saga démarrera d’ailleurs un nouveau cycle scénaristique. Un coffret regroupant plusieurs tomes de cette série sortira également en parallèle, ainsi qu’un notebook, tout cela pour fin octobre.

La couverture de "DoggyBags T4"
©Singelin/RUN/Nicolab/Ankama Editions

Mais dès à présent, les fans de cette série peuvent retrouver Jules, Arthur et Amélia dans un manga exclusif mettant aussi en scène les personnages du Visiteur du Futur dont l’adaptation en BD nous avait déçus, dans un cross-over édité en bonus dans le DVD de la saison 3 de la série réalisée par François Descraques.

De son côté, le label 619 continue son bonhomme de chemin sur le bitume, avec le tome 6 intitulé Clémentine, de l’excellent Freaks’ Squeele par Florent Maudoux, ainsi qu’un ouvrage sur les créations du collectif de graphisme urbain 123 KLAN (Respect & Love by the worst mother fuckers). La série DoggyBags n’est pas non plus en reste, car un tome 4 paraîtra fin août, signé RUN, Eldiablo, Nicolab, et Guillaume Singelin.

La couverture de "Maori"
©Camuncoli/Ankama Editions

Les fans de l’auteur de romans de science-fiction Stefan Wul seront ravis d’accueillir une nouvelle adaptation de ses univers, à travers le premier tome de La Peur géante, de Denis Lapière et Mathieu Reynès, tandis qu’Olivier Vatine nous proposera le deuxième épisode de Niourk, une série qui nous plaît beaucoup à ActuaBD. Et en novembre, le duo d’héroïnes de Piège sur Zarkass revient avec un deuxième tome intitulé New Pondichery mon amour, par Yann et Cassegrain.

Enfin, Ankama continue de soutenir la culture du crime à travers le label Hostile Holster, au sein duquel paraîtront plusieurs titres : Killing Time (par Kid Toussaint et Chris Evenhuis), et le tome 2 de la très éprouvante série Candy Mountains (de Nikko et Benoît Bernard). Mais c’est surtout l’arrivée de l’auteur de polars Caryl Férey qui promet un coup de projecteur sur ce label. Il signe en effet le scénario de la série en deux tomes Maori, avec Giuseppe Camuncoli au dessin. Le premier tome sortira le 10 octobre.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : la couverture de "Maliki T6 : Cristallisation". ©Maliki/Ankama Editions

[1Les contraintes économiques ont entraîné l’annulation pure et simple de certains titres

  Un commentaire ?