La rentrée 2016 de Vents d’Ouest

19 août 2016 0 commentaire
  • Petit par le nombre d'albums, mais grand par sa diversité, Vent d'Ouest entame cette tournée des programme éditoriaux de la rentrée 2016. Attention, cela va tanguer !

Comme chaque année, nous allons passer en revue le programme de rentrée de différents éditeurs, afin de pouvoir pointer les sorties marquantes, les albums qu’il faudra tenir à l’œil... et ceux dont on se serait bien passé !

En effet, 40% de la production annuelle se retrouve dans les bacs des libraires entre le 20 août et le 20 novembre, ce qui représentait, en 2015, 2100 albums de bandes dessinés, soit plus de 150 parutions en moyenne par semaine. Dans ce ballet infernal de commandes et de retours, pas toujours évident d’être au taquet pour ouvrir les bons albums et choisir ce qui convient sans ressentir un certain vertige, voire à louper le coche. Nous sommes chez ActuaBD une trentaine de chroniqueurs face à ce raz de marée produit par plus de 300 éditeurs.

La rentrée 2016 de Vents d'Ouest
extrait du rapport 2015 sur la production de BD francophone européen, écrit et coordonnée par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD

Nous avons donc étudié le programme de certains d’entre eux, et lu quelques dizaines d’albums en avant-première, afin de dresser un premier bilan de leur rentrée éditoriale. Nous ne sommes bien entendu pas à l’abri de certains reports de sorties. Cela ne nous empêchera pas non plus de revenir en détails sur ces mêmes albums par la suite. Nous ne pourrons pas en effet nous targuer de réaliser une analyse complète de chaque titre, optant seulement pour un tour d’horizon sur plusieurs dizaines d’albums !

Vents d’Ouest : les titres-phares...

A côté du colosse Glénat, sa maison-mère, qui a progressivement intégré par ailleurs les fonds Albin Michel, Treize Étrange, 12bis et MAD Fabrik, Vents d’ouest pourrait passer pour un petit Poucet avec seulement sept nouveautés annoncées jusqu’à la fin de l’année. Ce serait oublier les récents succès de leur rentrée 2015 avec J’ai Tué et surtout Communardes.

Wilfrid Lupano, le scénariste de Communardes est une nouvelle fois mis à l’honneur avec certainement l’un des suites de séries les plus attendues de ces prochaines semaines : L’Assassin qu’elle mérite, une superbe saga qui se déroule entre Vienne et Paris en 1900. Elle met en scène un jeune homme pauvre, que deux riches oisifs ont fait le pari de transformer en ennemi de la société.

À la suite d’un premier tome déjà captivant, scénario et dessin se surpassaient à chaque nouvelle parution, c’est dire notre impatience à la sortie de ce quatrième tome qui doit conclure la série. Le dessinateur Yannick Corboz prend d’ailleurs deux années afin d’en soigner sa réalisation. Cette conclusion comprendra d’ailleurs un cahier graphique qui permettra de découvrir les coulisses de ce succès.

L’Assassin qu’elle mérite, Tome 4 - Par Lupano & Corboz - Vents d’Ouest

Autre série bien installée, Les Quatre de Baker Street proposent de suivre une bande de gamins des rues, dans l’ombre de Sherlock Holmes. Scénario à la fois innovant et respectueux de l’univers de Conan Doyle, la série est aussi magnifiée par le superbe graphisme d’un David Etien de plus en plus à l’aise et qui fait revivre magnifiquement l’époque victorienne, sans oublier de se concentrer sur les sentiments de ses personnages principaux.

Ce tome 7 apporte lui aussi une conclusion, non pas à la série, mais bien au cycle de trois tomes qui opposaient les héros au fameux colonel Moran, le dernier et le plus dangereux des lieutenants du défunt professeur Moriarty. Souffle épique et sentiments personnels des jeunes héros, Les Quatre de Baker Street ont tout pour plaire : à ne pas manquer !

...et de l’humour !

Si Vents d’Ouest a toujours su choisir ses projets ado-adultes, le catalogue de cette maison d’édition est également porté sur l’humour. Cette rentrée 2016 ne fera donc pas exception à la règle avec déjà le 48e tome des Guides en BD (cette fois consacrée aux pompiers), sans oublier le second tome de P’tit Chabal, pour les têtes blondes fans de rugby !

Si vous avez loupé cette sortie de l’année dernière, sachez que P’tit Chabal est doté d’une pilosité exceptionnellement fournie, si bien qu’on a du mal à discerner son visage ; et bien entendu, il excelle au rugby. Ce second tome lui permettra d’interagir avec une nouvelle voisine particulièrement chipie. A conseiller principalement (voire exclusivement) aux jeunes lecteurs adeptes du ballon ovale.

Les (bonnes) surprises pourraient venir du scénariste Jacky Goupil à qui l’on doit récemment la série Vive les Retraités en BD, un exercice très réussi qui va justement bénéficier d’une réédition en coffret à la fin de l’année, accompagné d’un cahier d’activités « spécial retraités » rempli de tests, Sudokus, jeux, coloriages et de blagues, le tout certainement empreint d’un poil de cynisme.

Le scénariste recordmen du nombre de Guides en BD (y compris de l’ensemble des Guides Junior) revient avec une nouvelle touche d’humour familial : les Papas en BD, toujours des gags d’une planche présentant les divers aspects de la paternité.

Les autres membres de la famille ne sont pas lésés car le best-of de 96 pages Quelle Famille formidable va compiler les meilleurs épisodes que le scénariste a réalisés pour le Guide des frères et sœurs, le Guide du beau-frère et de la belle-sœur et le Guide de la belle-mère et du beau-père. Comme l’explique l’éditeur : "Des gags en une planche qui résument parfaitement et avec humour le joyeux bazar de ces relations familiales que personne n’a choisies."

Les Papas en BD, tome 1

Quant aux ados, ils pourront se ruer sur le dernier tome de Marie-Lune, car la plus fashion des jeunes héroïnes a un gros souci : tout le monde l’aime, de quoi provoquer bien des questions adressées à un psy qui va devoir s’accrocher. De quoi briller à la cour de récré !

Betty Boop & Ibicus

Changeons d’atmosphère pour le troisième et dernier pan de cette rentrée Vents d’Ouest. On ne présente plus le chef d’œuvre de Pascal Rabaté : son adaptation grandiose d’un roman oublié d’Alexis Tolstoï et (pas Léon), Ibicus ! La fin d’année sera l’occasion de rééditer cette intégrale parue en 2005, ici complétée par un cahier graphique de seize pages.

Mais ce qui apparaît déjà comme l’incontournable patrimonial de cette fin d’année est l’intégrale de Betty Boop ! Sur plus de deux cents pages (soit le double de l’intégrale des planches dominicales parus en 2009), Vents d’Ouest a compilé l’ensemble des réalisations en bande dessinée de cette jeune femme indépendante et en avance sur son temps.

“ Cette intégrale, nous explique l’éditeur, La plus complète concernant l’œuvre de Max Fleischer, rassemble près de 300 épisodes noir et blanc et couleurs de ce bijou de la BD américaine patrimoniale, dont certains n’avaient jamais été réimprimés depuis les années 1930 !”

Que cela soit sur les terrains de l’humour familial, des adolescents, de l’aventure ado-adulte ou du patrimoine, Vents d’Ouest continue d’avancer contre vents et marées !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander :
- L’Assassin qu’elle mérite T4 chez Amazon ou à la FNAC
- Les Quatre de Baker Street T7 chez Amazon ou à la FNAC
- Les Guides en BD T48 : Les Pompiers chez Amazon ou à la FNAC
- P’tit Chabal T2 chez Amazon ou à la FNAC
- Vive les Retraités en BD coffret des deux premiers tomes accompagné d’un cahier complémentaire chez Amazon ou à la FNAC
- Quelle Famille formidable chez Amazon ou à la FNAC
- les Papas en BD T1 chez Amazon ou à la FNAC
- Marie-Lune T8 chez Amazon ou à la FNAC
- l’intégrale Ibicus chez Amazon ou à la FNAC
- l’intégrale Betty Boop chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?