La rentrée Dargaud 2013 : un programme varié, dans la continuité

22 août 2013 26
  • Des best sellers et des découvertes, Dargaud propose un programme équilibré et conséquent, qui lui assure une position de force au moment d'aborder la rentrée.

La rentrée Dargaud 2013 : un programme varié, dans la continuitéDargaud sonne la rentrée en août, avec quelques titres attendus. Comme le polar « Tyler Cross », signé Nury & Brunö, que l’on a pu découvrir en prépublication dans le magazine numérique Professeur Cyclope, un nouveau volume des gags préhistoriques de Jul « Silex and the city », ou encore la suite de l’uchronie « WW2.2 ».

En septembre, on guettera deux belles rééditions intégrales liées à des adaptations cinématographiques. Celle de « Quai d’Orsay » de Christophe Blain, bientôt porté à l’écran par Bertrand Tavernier, et celle des « Aventures romantiques »(soit tout la bibliographie chez Dargaud) de Riad Sattouf dont le second long-métrage « Jacky au royaume des filles » sortira en janvier. Au rayon humour, le privé de Pétillon Jack Palmer poursuit son tour de France, avec une nouvelle enquête parodique, en Bretagne cette fois. On pointera trois découvertes : un polar , mêlant boxe et ambiances jazzy, « Blue Note » de Bourgouin & Mariolle, « Paco les mains rouges » récit d’un crime passionnel par Eric Sagot & Fabien Vehlmann et « Wizziwig, portrait d’un hacker en série » signé Piskor.

En octobre, on aura droit au nouveau Blutch « Lune l’envers », hommage existentialiste à la bande dessinée (et clin d’oeil aux maquettes Dargaud des années 1970). Le même mois, place à un inédit de Paul Pope, virtuose américain dont Dargaud a entrepris la traduction depuis plusieurs années, son titre : « Battling Boy ». Zidrou approfondi sa veine adulte, avec deux nouveaux titres : un album humaniste sur le handicap « Pendant que le roi de Prusse
faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?
 » et l’entame d’une série historique à Venise intitulée « Marina ». Après douze mois d’attente, Pellejero & Dufaux livreront la suite de leur western « Loup de pluie ».

Enfin, tout au long du trimestre, Dargaud déroulera les suites de séries à succès : « Namibia » et « Games of Thrones » en septembre, « Antarès », « Insiders » et « XIII Mystery » en octobre.

De l’aventure pure et dure à la bande dessinée jadis labelisée Poisson Pilote, en passant par quelques pépites américaines et des rééditions patrimoniales, Dargaud annonce un trimestre cohérent et très solide, dans la continuité de leur politique éditoriale depuis une dizaine d’années.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Toutes les illustrations sont © Dargaud et les auteurs concernés.

 
Participez à la discussion
26 Messages :
  • De la reprise de blog et du spin-off donc. Bravo l’audace.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Yaneck Chareyre le 22 août 2013 à  15:02 :

      Reprise de blog ? Où donc ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 22 août 2013 à  16:41 :

        Tyler Cross .

        Répondre à ce message

        • Répondu le 22 août 2013 à  18:03 :

          Hein ?
          Un lien vers le blog de Tyler Cross serait-il trop vous demander ? Merci.

          Répondre à ce message

        • Répondu le 22 août 2013 à  18:28 :

          Vous devez revoir votre définition du blog.

          Répondre à ce message

        • Répondu par Sergio Salma le 22 août 2013 à  20:43 :

          Vous ne suivez pas de près ce qui se passe en bande dessinée, vous. Bon, pas grave vous êtes certainement un spécialiste dans un autre domaine.

          Mais c’est étonnant parce que vous intervenez sur un site dédié, qui n’est pas seulement informatif mais qui aussi annonce les différents bouleversements dans ce média. Visiblement, c’est pas votre truc confondant un blog avec une revue numérique càd une revue ( Professeur Cyclope) qui n’existe pas sous la forme papier et accessible sur internet ( si vous avez Google dans votre région vous irez faire un tour c’est intéressant).

          Il faudra vous y faire ; il y aura dorénavant pas mal de bandes dessinées qui passeront d’un support à l’autre. Considérons même qu’Internet sera une forme de pré-publication en quelque sorte. Vous êtes aussi dédaigneux quand un album paraît après être passé dans un journal, hebdo ou mensuel ?

          Répondre à ce message

          • Répondu le 22 août 2013 à  23:03 :

            Portugal de Pedrosa aussi était une reprise de blog, mais c’était pas mal. Les Autres gens aussi c’est du blog à la base, les petits Riens de Trondheim aussi.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Joe le 23 août 2013 à  11:18 :

              Portugal c’est pas un blog, c’est un livre qui a été prépublié sur internet sur le site 8comix (qui n’est plus en ligne), avec d’autres livres (comme L’Île au 100 000 morts de Jason & Vehlmann par exemple).

              Les Autres Gens c’est pas un blog, c’est un feuilleton BD sur internet. Je reconnais que la nuance peut être compliquée à cerner, mais avec un petit effort vous y arriverez.

              Les Petits Riens par contre c’est un blog, comme les Notes de Boulet etc.

              Ce n’est pas parce que c’est sur internet que c’est forcément un blog. Je suis sûr qu’en faisant un tout petit effort vous arriverez à comprendre comment ça marche.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 23 août 2013 à  14:47 :

                Vous pouvez tortiller, mais le fait est que tout ça était lisible gratuitement sur internet avant d’être repris par un éditeur, alors que vous appelez ça un blog ou autrement, c’est du pareil au même, juste du snobisme genre : "non ce n’est pas un blog, c’est un magazine numérique", "non ce n’est pas un blog, c’est un feuilleton BD sur internet". Ca ne change rien au fond, l’album n’est pas inédit.

                Répondre à ce message

                • Répondu par nch le 24 août 2013 à  09:34 :

                  C’est bien ce qu’on vous dit cher Machin , vous considérez donc que l’éditeur se doit de publier un livre dont les planches n’ont jamais été vues ailleurs. Vous êtes donc soit jeune soit amnésique car il y a quelques années, absolument tout ce qui se publiait en livre était d’abord découpé en tranches et publié dans un magazine. Toute la bande dessinée vient de là d’ailleurs. Puis les albums ont pris le "pouvoir". Donc il manque désormais une étape qui était importante, non seulement pour le perfectionnement de l’artiste mais aussi pour saisir l’importance de la demande, voir comment le public réagit AVANT d’envisager la publication en album qui reste une étape délicate. Vous saisissez ça ? Et où voyez-vous le snobisme là-dedans ?! On utilise juste les mots adéquats. A moins que complexé comme vous l’êtes vous considérez que ceux qui ont du vocabulaire veulent vous embobiner ? Pas du tout. Et sinon, une réédition est aussi un crime selon vous ? Vous avez l’album donc pourquoi l’éditeur perd-t-il son temps et son argent ? Les autres lecteurs ?! Quels autres lecteurs ? Réjouissez-vous de voir qu’une foule d’auteurs cherchent à trouver des nouveaux canaux de diffusion. De plus, pauvre pomme, Professer Cyclope est une revue numérique payante, c’est tout simplement le développement logique de la presse. En ce moment-même vous êtes en train de lire un magazine numérique( appelez-le site) qui s’appelle Actua BD, il vous parle des sorties et vous saurez donc ce qui se passe dans votre boutique la plus proche. Il y a 20 ans, vous ne seriez pas sur internet pour vous informer et râler.

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 24 août 2013 à  15:00 :

                    Actuabd est un blog, que vous le vouliez ou non, mais vous pouvez dire que c’est un magazine si ça vous fait plaisir.

                    Répondre à ce message

                    • Répondu par Alex le 24 août 2013 à  22:47 :

                      Actuabd est un blog, que vous le vouliez ou non

                      Ce n’est pas que je ne le veuille pas, c’est que ce ne l’est pas. Votre entêtement a été très bien défini par le philosophe D.P Cohen, spécialiste en argumentation qui en définit 3 types. Le votre est un argument de "guerre". Malgré le nombre de messages de divers intervenants (et j’interviens tout juste) qui vous signalent que vous faites fausse piste vous voulez être vu comme vainqueur. On notera que vous n’étayez en rien vos arguments alors que d’autres intervenants ont essayé au moins de vous donner des pistes.

                      Or le point intéressant de Mr Cohen, c’est que l’argument de guerre ne peut pas faire de vous un "gagnant". Vous vous construisez peut-être l’illusion d’avoir gagné, en écrivant le dernier commentaire -auquel personne n’aura plus le temps ni l’intérêt d’y répondre. C’est une très brève satisfaction pour l’égo. Car à la vue des faits étayés que l’on vous présente il vous restera un léger doute que quelque chose ne colle pas vraiment avec votre vision des choses.

                      Nous autres, connaissant les informations factuelles et les ayant présenté, ne perdons rien dans ce processus et ne gagnons rien non plus. Le vrai gagnant c’est donc le perdant ! Celui qui se dit : "J’ai peut-être tort, je viens de suivre une conversation argumentée qui m’interroge" Vous en sortez enrichi, détenteur de nouvelles informations et "nous" n’avons rien "gagné" dans ce processus. C’est vous alors qui avez reçu tout le bénéfice de ces échanges. Bonne continuation.

                      Répondre à ce message

                      • Répondu par Sergio Salma le 25 août 2013 à  12:55 :

                        Accordons-lui même la validité de sa remarque. Effectivement c’est un blog au départ. Tout ce qui publie régulièrement sur le net est un blog ( voir étymologie du mot) mais il le sait, ce chafouin , que pourtant le mot a été gentiment détourné. ActuaBD est donc signalé comme site et non comme blog. Le blog est devenu cette espèce de journal personnel qui est alimenté par un seul auteur. On y publie son actu, ses nouvelles productions etc...Il y a une dizaine d’années tous les artistes se devaient d’avoir leur site puis ils ont presque tous eu un blog.

                        Pourquoi insister même si c’est inutile ? Parce que mine de rien, c’est la révolution ces revues numériques. Mauvais esprit, Professeur Cyclope, la Revue dessinée sont des événements importants ; sans compter les précurseurs comme Gabrion et des expériences comme celle de Lastman . A noter que ces revues sont des initiatives d’auteurs ; sans doute les éditeurs sont-ils restés en retrait tellement la démarche s’apparente à de la presse. Presse dont ils se sont peu à peu éloignés.

                        Répondre à ce message

                        • Répondu le 26 août 2013 à  01:16 :

                          Définition du mot blog :
                          "Un blog est un type de site web utilisé pour la publication périodique et régulière de nouveaux articles​, généralement succincts, et rendant compte d’une actualité autour d’un sujet donné ou d’une profession."

                          Actuabd rentre parfaitement dans la définition.

                          (source wikipedia)

                          Répondre à ce message

                      • Répondu le 25 août 2013 à  15:05 :

                        A aucun endroit je ne vois de commentaire signé de Mr Cohen, vous, vous cherchez le point Goodwin.

                        Répondre à ce message

                        • Répondu le 25 août 2013 à  21:58 :

                          Pas Goodwin, mais Godwin. Cette théorie qui date de près d’un quart de siècle, des débuts de l’internet, à démontré son paradoxe par l’usage même qu’on en fait : évoquer le point Godwin est un moyen prouvé pour clore une discussion.

                          Répondre à ce message

                • Répondu par Joe le 25 août 2013 à  18:58 :

                  nch a déjà répondu : la prépublication en presse a été monnaie (très) courante depuis le début de la BD. Dans les années 90-2000, la presse BD (celle qui prépublie) est plus ou moins morte. Aujourd’hui les auteurs ressentent le besoin d’un retour à ce fonctionnement, et ils utilisent les médias d’aujourd’hui. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil (et si vous écoutez les gens à l’origine de ces projets, aucun n’affirme avoir inventé la roue).

                  Il n’y a aucun snobisme à vouloir définir les choses, même si apparemment ça vous échappe. Non, un blog, une revue ou un feuilleton numérique, ça n’est pas la même chose. Ça serait comme de dire "un livre, une revue, un magazine, un journal, tout ça c’est pareil, arrêtons le snobisme de vouloir définir les choses, tout ça c’est du papier".

                  C’est marrant, vous avez l’air d’être allergique au net. Et pourtant vous venez râler sur ce site – qui est, sauf erreur de ma part, sur le net.

                  Répondre à ce message

                • Répondu par Joe le 25 août 2013 à  18:59 :

                  Et au passage, renseignez-vous, tout ça n’était pas lisible gratuitement.

                  Répondre à ce message

              • Répondu par Tellum le 23 août 2013 à  16:09 :

                Votre différence est aussi subtile qu’entre une bande dessinée et un roman graphique.

                Répondre à ce message

                • Répondu par Joe le 25 août 2013 à  18:50 :

                  Si vous voulez. Le monde est si merveilleux quand on ne fait pas l’effort de comprendre ou de définir les choses.

                  Répondre à ce message

            • Répondu le 23 août 2013 à  11:32 :

              Non, Les Autres Gens ou Portugal n’ont rien à voir avec un blog sinon l’endroit où on les a d’abord trouvé (le net).

              Répondre à ce message

          • Répondu par Oncle Francois le 23 août 2013 à  11:48 :

            "si vous avez Google dans votre région" dites vous Monsieur Salma. Mais s’il n’a que yahou, va t’il trouver ? arf arf !°)
            Et bravo pour votre histoire complète avec Libon parue dans Spirou, sur le thême C’était mieux avant.

            Répondre à ce message

  • Le spin-off de XIII, je ne me souviens même plus de qui est ce personnage dans la série. A ce tarif, ils vont pouvoir en faire 250 des albums sur des personnages très secondaires, dont un sur le chien qui découvre XIII sur la plage dans le premier album.

    Répondre à ce message

    • Répondu par OW le 25 août 2013 à  22:20 :

      Chez Dupuis, maintenant qu’ils ont les droits sur Gaston, ils vont sortir les aventures de Mélanie Molaire, des gags autour de l’Agent Longtarin, les déprimes de Bertrand Labévue, pour le girly les Shoppings de Sonia (la secrétaire) etc...

      Que de beaux albums en perspective...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 27 août 2013 à  18:44 :

      Le spin-off de XIII, je ne me souviens même plus de qui est ce personnage dans la série.

      Je me suis dit la même chose.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Lorenzaccio le 28 août 2013 à  13:25 :

        Moi, itou ! Alors un coup de Go(o)gol, et hop la réponse :

        http://www.bdxiii.com/pages/people/Billy.html

        On voit qu’il doit apparaitre pendant au moins 3 pages dans l’album n°3. Donc, effectivement, on devrait bientôt avoir le spin-off du chien qui..., du garagiste qui a fait le plein d’essence et de la caissière de superette qui n’a pas eu le temps d’embrasser XIII parce que ça manquait de place dans la page mais que ça la démangeait sérieusement ! Donc, on va pouvoir faire des économies...

        Répondre à ce message