La sélection officielle d’Angoulême 2003

14 décembre 2002 0
  • On devine combien le choix, parmi les quelque deux mille livres publiés en 2002, a dû être complexe. Et combien les grincements de dents seront nombreux. Mais voilà, alea jacta est, les titres sélectionnés pour l'Alph'Art 2003 sont enfin connus. Ceux qui attendaient une orientation plus grand public d'Angoulême savent désormais que ce sera pour une autre fois. Mais tous les éditeurs semblent représentés.

Alph’Art du meilleur album
La sélection officielle d'Angoulême 2003 Le Chat du Rabbin - Joann Sfar (Dargaud)
- 5 est le Numéro parfait - Igort (Casterman)
- David Boring - Daniel Clowes (Cornélius)
- 676 apparitions de Killoffer - Killoffer (L’Association)
- Jimmy Corrigan - Chris Ware (Delcourt)
- McCay tome 2 - Smolderen et Bramanti (Delcourt)

Alph’Art du meilleur premier album
- Supermurgeman joue et gagne - Mathpas (Les requins marteaux)
- Banquise - Ricard et Gaultier (Soleil)
- Chhhht - Jason (Atrabile)
- Phenomenum - Kaminka et Vedrines (Glénat)
- L’âge de raison - Matthieu Bonhomme (Carabas)
- Sainte famille - Mussat (Ego comme X)

Alph’Art du meilleur scénario
- Quartiers lointains - Taniguchi (Casterman)
- Torso - Bendis et Andreyko (Semic)
- Max Fridman tome 4 - Giardino (Glénat)
- Le Pouvoir des innocents tome 5 - Hirn et Brunschwig (Delcourt)
- Garduno - Squarzoni (Les requins marteaux)
- Monster - Urasawa (Kana)

Alph’Art du meilleur dialogue
- Quelques mois à l’Amélie - Jean-Claude Denis (Dupuis)
- De capes et de crocs -Ayroles et Masbou (Delcourt)
- La Nurse aux mains sanglantes - Sokal (Casterman)
- Les Losers sont des perdants - Pichelin et Herse (Fluide glacial)
- Lincoln : Crâne de bois - Jouvray (Paquet)
- Powers - Bendis et Oeming (Semic)

Alph’Art du meilleur dessin
- Vitesse moderne - Blutch (Dupuis)
- Le Dérisoire - Supiot et Omond (Glénat)
- Hellboy : le ver conquérant - Mignola (Delcourt)
- Oscar et Monsieur O. - Moynot (Glénat)
- Manhattan beach 1957 - Hermann et Yves H. (Le Lombard)
- Docteur Jekyll et Monsieur Hyde - Mattotti et Kramsky (Casterman)

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?