La série "Radiant" continue à nous éblouir

26 septembre 2018 0 commentaire
  • Avec un mélange brillant d'action et de scènes poignantes, Tony Valente au meilleur de sa forme offre dans ce dixième tome une conclusion magistrale à l'arc des Chevaliers-Sorciers et le début de nouvelles aventures, juste avant la sortie au Japon de l'adaptation en animé.

Les premières pages en couleur s’ouvrent sur la forêt ravagée et sur la terrible silhouette de Myrddin déchaîné. Il s’élance dans la bataille qui fait rage entre les Thaumaturges et les Chevaliers-Sorciers. Son intervention redonne espoir à ces derniers, cependant Myrddin, aveuglé par la douleur, n’est que pure destruction et met en péril tous les humains présents.
Seth a également perdu le contrôle et le seconde dans le carnage de la flotte aérienne. Mélie et Grimm tentent de lui faire reprendre ses esprits, pendant qu’Ocoho, Brangoire et la reine se chargent de détruire la machine qui aspire le fantasia. Contre toute attente, c’est Doc, pourtant coincé dans son armure, qui découvre comment apaiser la furie de Seth et Myrddin.
La série "Radiant" continue à nous éblouir

Ce tome riche en émotions offre des moments particulièrement poignants et des coups de théâtre terriblement efficaces. Myrddin apporte des révélations sur son passé et la construction du mythe de Merlin, participant plutôt à sa déconstruction d’ailleurs, tandis qu’on en apprend un peu plus sur la thaumaturge Ullmina et son miracle.

Une fois encore Tony Valente nous réjouit par ses personnages bien caractérisés et sa maîtrise du scénario comme du dessin. Plusieurs actions se déroulent en simultané, mais chacune reste parfaitement lisible grâce à l’excellent va-et-vient entre les points de vue.
La bataille est vue du ciel et du sol, de près comme de loin, par les yeux des différents combattants et du point de vue des observateurs impuissants. Le lecteur est ainsi complètement immergé dans l’action, mais savoure aussi les moments de recul qui permettent de saisir l’ampleur des dégâts.
Chaque fil du scénario est méticuleusement relié pour aboutir au final, tout en entretenant avec finesse l’intrigue générale avec l’institution des Thaumaturges et la mystérieuse fratrie de Seth. La fin du tome ouvre sur un nouvel arc dans une ambiance radicalement différente, avec toujours ce qu’il faut de mystère et de suspense.

Des scènes d’action brillament mises en scène

Le talent de Tony Valente est de créer une série qui ressemble à s’y méprendre à un manga japonais, ce qui a d’ailleurs convaincu la chaîne NHK d’adapter Radiant en animé, la consécration absolue pour un mangaka, obtenue pour la première fois par un auteur français ! L’adaptation sera diffusée en octobre au Japon, et nous l’attendons avec impatience en France.
N’oublions pas que si le trait et la narration sont dignes des meilleurs shônen, les thèmes abordés rappellent avec force les origines occidentales de l’auteur. Outre la progression initiatique du héros et le thème de l’amitié, il est en effet question de protection de la nature, de respect de la vie et, toujours, de tolérance.

Une conclusion de séquence parfaitement réussie pour une série qui dépasse encore les attentes.

Note : pour les collectionneurs, le tome 10 est disponible en version classique et en version collector avec porte-clé à l’effigie de Seth.

Documents

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?