La trilogie de Will Eisner sur la création de la BD enfin en intégrale

22 avril 2019 0 commentaire
  • Qui, mieux que le fondateur émérite du comic book, pouvait nous présenter l'art et la manière de réaliser une bande dessinée ? Des strips dans les journaux aux romans graphiques, Will Eisner nous apporte sa vision des techniques du 9e art dans ses moindres détails.

Après sa New York Trilogie, les éditions Delcourt présentent un autre moment essentiel de l’œuvre de Will Eisner : Les Clés de la Bande Dessinée, sa théorie sur la BD comportant trois volumes : "L’art séquentiel", "La narration" et "Les personnages ", une trilogie détaillée et méticuleusement illustrée pour découvrir les clés de la bande dessinée.

En dépit de son parfum désuet, cet ouvrage s’impose dans les bibliothèques des amateurs du 9e art, car c’est un classique, un must-have pour les bédéphiles et les aspirants auteurs qui pourront retirer nombre de conseils d’un véritable sage de l’histoire du comic book.

Car Eisner a non seulement fondé avec Iger le premier studio de comics dans les années 1930 (Bob Kane, le créateur de Batman, Jack Kirby, le créateur de Captain America, des X-Men et des Fantastic Four, Joe Kubert et d’autres comptaient parmi ses élèves et assistants), mais il est aussi l’un des rares auteurs « indépendants » qui conserva les droits de son personnage, The Spirit, sans les céder à un éditeur.

Il est celui enfin qui, sur la fin de sa vie, créa le concept commercial de graphic novel, traduit sous nos latitudes par le vocable « roman graphique », devenu l’un des vecteurs majeurs de l’industrie du comics aujourd’hui. Voilà pourquoi la distinction la plus importante décernée à un auteur de BD aux USA est le Eisner Award.

Art séquentiel

Voué à la transmission, dans son premier ouvrage, un petit manuel qui décrit l’art du storytelling dessiné, Eisner désigne la bande dessinée comme un art procédant à la fois du graphisme et de la communication : « L’Art séquentiel ».

Dans le deuxième opus, « La Narration », il s’intéresse précisément à la construction de cette histoire et à son découpage, chose qui semble naturelle mais pas aussi simple que nous pourrions le croire. Un bon conteur doit pouvoir jouer avec les mots, les stéréotypes, les images et autres agréments pour donner de la contenance et une accroche à son récit, qu’il présente des faits historiques, sociétaux, philosophiques ou tout simplement des aventures distrayantes avec un début, une fin et bien entendu des rebondissements qui ne laisseront pas le public de marbre.

La trilogie de Will Eisner sur la création de la BD enfin en intégrale
©Will Eisner / Delcourt Comics
"La narration" vue par Will Eisner

Quant au 3e volume, il concentre son attention sur « Les Personnages ». Loin de reprendre des idées de stéréotypes tels que les héros, les méchants et autres acteurs d’une bande dessinée déjà traités dans la précédente partie, il aborde la corrélation entre le corps et l’esprit dans le processus de caractérisation au service de l’histoire.

Nous avons là un manuel qui a gardé toute son actualité : un classique.

©Will Eisner / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Will Eisner : Les Clés de la Bande Dessinée. Par Will Eisner. Delcourt Comics. 544 pages. Sortie : le 20 mars 2019. Prix : 39,95 euros.

- Lire la chronique Une immersion au cœur de la Grosse Pomme des années 1930, par l’un des maîtres incontestés du comic book américain.
- Lire la chronique MORT DE WILL EISNER : La BD perd un géant
- Lire la chronique Le Spirit de Will Eisner au cinéma ?
- Lire la chronique « Le Spirit » N°4 de Will Eisner - Editions Soleil.

  Un commentaire ?