La vie secrète des jeunes T3 – Par Riad Sattouf – L’Association

23 octobre 2012 13
  • Le troisième recueil de la chronique «{La vie secrète des jeunes}» que tient Riad Sattouf dans Charlie Hebdo, vient de paraître à L'Association. Perspicace, moqueur et un brin inquiet, l’œil du dessinateur est toujours aussi vif.

Initiée en 2004 dans les pages de Charlie Hebdo, la rubrique « La vie secrète des jeunes » de Riad Sattouf est devenue un must du canard satirique parisien. Les idées les plus géniales sont parfois les plus simples. Ainsi, pour cette chronique, Riad Sattouf proposa à Philippe Val, rédacteur en chef de l’époque, de consigner dans une colonne hebdomadaire les us de la jeunesse contemporaine observés dans les lieux publics. Une ligne dont l’auteur n’a pas dévié depuis.

La vie secrète des jeunes T3 – Par Riad Sattouf – L'Association
Un extrait de "La vie secrète des jeunes" T3
© Sattouf - L’Association

Huit ans plus tard, Riad Sattouf a réussi à garder l’œil alerte. En relisant les pages de « La vie secrète des jeunes » d’un bloc, ce n’est pas que l’acuité du regard qui saute aux yeux, c’est aussi les thématiques qui s’en dégagent. Bien que basées sur des observations de la vie réelle, on sent que les rouages de fiction de l’auteur filtrent l’information : adolescents ahuris, scènes de ménages, regards lascifs, brutalité gratuite,...

Le plus terrifiant dans tout cela, c’est que plus on avance, et plus « La vie secrète des jeunes » ressemble au futur de « Pascal Brutal ». Mieux vaut en rire !

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

A propos de Riad Sattouf, sur ActuaBD :

> Riad Sattouf adoubé par le cinéma

> « Les Beaux Gosses » remportent un César

> Le Prix René Goscinny 2004 va à Riad Sattouf

> Ma circoncision

> Pascal Brutal T2, T3

> Les Pauvres Aventures de Jérémie T3

> Retour au collège

> La vie secrète des jeunes T1

 
Participez à la discussion
13 Messages :
  • et bien, j’étais loin de me douter que prendre le bus à Paris pouvait être si risqué... Pauvres parisiens, je vous plains bien. Je comprends que si vous soyez si nombreux à venir vous établir dans nos paisibles campagnes, l’air y est moins pollué, et les gens y sont plus sympas.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 24 octobre 2012 à  23:33 :

      En même temps, c’est du Riad Sattouf, hein...

      Répondre à ce message

  • C’est de plus en plus moche son dessin, on est loin de petit verglas.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Eric B. le 24 octobre 2012 à  02:33 :

      C’est un dessin qui sert la caricature, beaucoup plus efficacement que le style semi-réaliste de l’auteur ne servait le récit fantastique de Petit verglas. Par ailleurs, un dessin à la Petit verglas n’aurait aucun sens dans le contexte de La vie secrète des jeunes...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Fred le 25 octobre 2012 à  00:42 :

        Ce n’est pas une question de style, mais d’implication et d’application.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 25 octobre 2012 à  10:58 :

          ça me fait penser à Germain et nous de Jannin. les critiques sur le dessin sont du même tonneau, d’ailleurs :o)

          Répondre à ce message

          • Répondu par Polo le 25 octobre 2012 à  14:25 :

            Ah non, c’était vachement bien Germain et nous de Jannin, et les dessins tenaient la route.

            Répondre à ce message

    • Répondu par Patrice Dumontel le 26 octobre 2012 à  00:52 :

      Je n’ai jamais compris le succès de ce jeune homme.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 26 octobre 2012 à  17:02 :

        C’est pourtant simple : il parle des jeunes de son époque et l’effet miroir fonctionne.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 27 octobre 2012 à  01:49 :

        Enfin, Riad Sattouf n’est pas jeune, ne l’est plus en tout cas.

        Répondre à ce message

  • Et bien moi, le peu que j’en avais lu dans Charlie m’avait franchement déplu.
    Outre le fait que je ne trouvais pas ça drôle du tout, j’ai plusieurs fois été gêné par le mépris de ses sujets qui se dégageait de ses pages.
    Après,... j’ai peut être mal interprété les intentions de l’auteur.

    Répondre à ce message

    • Répondu par sasahara le 1er novembre 2012 à  15:43 :

      ...ce n’est pas Sattouf qui fait preuve de mépris particulier envers ces gens, ce sont ces gens qu’il a vus qui sont hautement méprisables (car vulgaires, sans-gênes, et surtout hyper-agressifs, sans aucun respect pour les autres...)

      C’est un constat terrifiant sur le comportement des gens aujourd’hui !

      Répondre à ce message

  • A signaler que Canal+ en a fait une adaptation télé en courts modules, mais c’est tellement mauvais qu’ils ont arrêté de le diffuser au bout de seulement 2 épisodes ahahah !

    Répondre à ce message