La vraie momie de Rascar Capac

1er septembre 2008 8 commentaires
  • Un parc d’attraction belge acquiert la « vraie » momie de Rascar Capac. La momie qui inspira Hergé pour Les 7 Boules de Cristal était jusqu’ici enfermée dans une collection particulière.

On l’apprend en lisant Le Soir daté du vendredi 29 août, la momie dont se serait inspiré Hergé pour Les 7 Boules de cristal aurait été acquise par le parc Paradisio de Cambron-Casteau en Belgique, au nez à la barbe d’un musée canadien, pour une somme restée secrète.

On a tous en mémoire la terrible prédiction de l’album : « Le jour où, dans un éclair éblouissant, Rascar Capac aura déchaîné sur lui-même le feu purificateur et sera retourné à son élément primitif, ce jour-là sonnera pour les impies l’heure du châtiment  ». Tous se souviennent du rêve de Tintin où l’horrible Inca à l’effroyable rictus fracasse sur le sol une boule de cristal. C’est un album clé dans l’œuvre auquel collaborent Edgar Pierre Jacobs et Jacques Van Melkebeke, sans doute un des plus oniriques de la saga. Paru dans Le Soir « volé » fin 1943 et début 1944, il s’interrompit au bout du 152ème strip, à cause de la Libération. Entre cette interruption et sa re-publication dans le Journal Tintin en 1946, Hergé vécut les heures les plus sombres de sa vie, ayant à subir lui aussi une sorte de châtiment…

Le clou de l’album est évidemment cette momie de la civilisation péruvienne Paracas (200 avant J-C) qui n’a été présentée qu’une seule fois à l’occasion de l’exposition Le musée imaginaire de Tintin au Palais des Beaux-arts de Bruxelles, en 1979. « Les premières traces de la momie de Tintin en Belgique remontent à 1840, nous dit un communiqué. Le Baron Jean-Baptiste Popelaire de Terloo, célèbre ornithologue, a ramené trois momies intrigantes d’un long voyage en Amérique du Sud. Le Baron céda l’une d’elles au Musée d’Histoire Naturelle de Bruxelles où elle est d’ailleurs toujours exposée. Aucune trace des autres momies n’a pu être établie jusqu’en 1979, où l’une d’elles fut l’une des pièces maîtresses de la plus grande exposition d’objets tribaux qui ont inspiré Hergé dans son travail. Cette exposition, surnommée « Le musée imaginaire de Tintin » s’est tenue au Palais des Beaux Arts de Bruxelles avant de transiter vers Bordeaux, Paris et ensuite Montréal pour enfin rejoindre son propriétaire, le comte Baudouin de Grunne. »

Celui-ci le garda quelques décennies à l’issue desquelles la momie se retrouva en vente. Ayant eu vent de la chose, le Parc Paradisio y trouva l’opportunité d’attirer les feux de la rampe, alors que s’ouvrira l’année prochaine le Musée Hergé : « La momie trouvera sa place dans les années à venir au cœur d’un nouveau projet consacré à la faune et à la flore de l’Amérique du Sud mais aussi à sa culture. Elle sera, parmi d’autres objets tout aussi précieux, le témoin de la civilisation péruvienne « Paracas » (200 AC) disparue depuis longtemps.
À l’heure actuelle, la momie réside dans la Crypte du Parc, construite par les moines cisterciens, il y a plus de 800 ans. À ses côtés, les visiteurs découvrent une autre momie d’origine similaire, une tête réduite cérémoniale des tribus Shuar/Jivaro et d’autres objets inhérents aux us et coutumes d’autres civilisations, sources d’inspiration pour les futurs projets de Paradisio.
 »

La conservatrice Eveline Bouchonville déclare au Soir que la momie lui fait « […] quand même un peu peur. Je n’aimerais pas avoir ça par temps d’orage à la maison. »

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Photo DR

Parc Paradisio s.a. Domaine de Cambron à B-7940 Brugelette (Belgique)
Site Internet

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • La vraie momie de Rascar Capac
    2 septembre 2008 08:13, par J. Croix

    Ca finira mal toute cette histoire, vous verrez.... Cette histoire de momies... Souvenez-vous de Tout-Ankh-Amon... Songez à tous les égyptologues qui sont morts mystérieusement après avoir ouvert le tombeau de ce Pharaon... Vous verez, la même chose arrivera à ceux qui ont violé la sépulture de cet Inca. Aussi, pourquoi ne laisse-t-on pas ces gens tranquilles ? ... Que dirions-nous si les Egyptiens ou les Péruviens venaient, chez nous, ouvrir les tombeaux de nos rois ? ... Hein, que dirions-nous ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 9 juillet 2010 à  22:34 :

      On a tous simplement pas besoin de l’aide des Péruviens ou des Egyptiens pour faire des fouilles historico-archéologienne (oui c’est un néologisme). La France est largement équipée pour faire ce genre de chose. Et si pour des raisons historiques, il s’il s’avérait que la France ait besoins de l’aide de Egyptiens ou des Péruviens, je suis sur qu’ils seraient les bienvenus !!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 16 octobre 2010 à  17:20 :

        Très certainement, toutefois je ne crois pas qu’ils pourraient emmener la sépulture d’un Louis XIV ou d’un Charlemagne juste parce qu’ils auraient financé les fouilles... C’est peut-être là la différence.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 23 décembre 2011 à  10:07 :

          C’était une réplique des 7 boules de Cristal, faut pas s’enflammer ;)

          Répondre à ce message

        • Répondu le 26 janvier 2013 à  15:59 :

          D’autant plus que pour emmener Charlemagne, c’est avant tout l’Allemagne ou l’Europe qui aurait son mot à dire et non pas la France seule !

          Répondre à ce message

    • Répondu par jules le 2 décembre 2018 à  21:51 :

      Les scientifiques qui ont découvert Toutankhamon sont décédés non pas mysterieusement mais ils sont décédés de problèmes pulmonaires après avoir respiré le gaz contenant des spores en ouvrant la tombe fermée hermétiquement depuis des décennies. Seulement les moyens de l époque ne permettaient pas de détecter ou de déterminer les causes de ces morts mystérieuses qui ont alimenté le mythe de rascarcapac

      Répondre à ce message

  • La vraie momie de Rascar Capac
    2 septembre 2008 09:41

    Cette momie fut encore exposée à deux reprises en Belgique, chaque fois aux musées royaux d’art et d’histoire.

    Une première fois lors de l’exposition "L’or des Incas", dans les années 1990, et une deuxième fois lors de l’exposition "Au Pérou avec Tintin", au début des années 2000.
    Je peux retrouver les dates exactes si cela intéresse quelqu’un. Je dois encore avoir les deux catalogues des expositions.

    Jacques Noël.

    Répondre à ce message

  • La vraie momie de Rascar Capac
    1er octobre 2008 12:36, par Tintock

    Cette momie a un sérieux concurrent sur le site de Mr Gougeau : http://tintin3d.over-blog.com/ .. On se demande où commence la réalité et où elle s’arrête !

    Répondre à ce message