Lanfeust contre-attaque !

28 septembre 2010 1 commentaire
  • Après un retour en demi-teinte, Laufeust reprend du poil de la bête dans la seconde partie de l'Énigme Or-Azur. De quoi suggérer une excellente suite à l' "Odyssey" d'un rouquin décidément indéboulonnable !

Ainsi que nous le présentions en détail dans la première partie de ce diptyque saluant le retour de Lanfeust sur Troy, Tarquin désirait revenir sur des intrigues plus terre-à-terre, enfin plutôt Troy-à-Troy. On ressent d’ailleurs beaucoup ses envies dès le début du récit : un découpage très aéré, de superbes panoramas magnifiés par le très beau travail de couleurs par Fred Besson.

Un premier épisode loin d’être époustouflant

Mais voilà, la sauce ne prend pas aussi bien que dans les récits précédents : cette copie conforme de Cixi évoquée par sa nièce semble purement artificielle et monopolise d’ailleurs grandement le récit ; l’intrigue se traine péniblement car on n’apprend pas grand-chose des soi-disant mystères évoqués.

Lanfeust contre-attaque !
Lanfeust Odyssey T2

Sans ennuyer pour autant, cette première partie demeurait plutôt terne et on comprenait mal l’intérêt de produire des épisodes de soixante-cinq pages pour livrer un contenu de qualité moindre, comparé au format précédent de quarante-six pages. Au regard du dernier diptyque de Trolls de Troy aussi délirant que réussi, ce Lanfeust-là était un cran nettement en dessous !

La même impression de flottement s’était d’ailleurs dégagée du début de Lanfeust des Étoiles mais la suite avait donné raison au talent de conteur d’Arleston. On espérait donc qu’avec cette suite, comme dans cet exemple fameux, la tendance allait s’inverser...

L’humour foisonnant salue le vrai retour de Lanfeust sur Troy
Lanfeust Odyssey T2

Une seconde partie de haut vol

Et de fait, heureusement, ce deuxième Énigme d’Or-Azur confirme bel et bien le talent de nos auteurs champions de l’Heroïc-Fantasy, avec une suite aussi drôle que bien construite.

Après avoir traîné à Eckmül, Lanfeust renoue enfin avec l’action et l’aventure proprement dite. Affecté d’un brin de niaiserie qui fait son charme, il enchaîne les combats accompagné d’un Hébus délicat et près de ses mouches comme à son d’habitude. Cixi ne faisant que des apparitions aussi sporadiques que drôles, on fait surtout connaissance avec la myriade d’enfants de C’ian, chacun ayant son propre caractère. La rencontre entre l’ancienne fiancée de Lanfeust et ce dernier permet d’ailleurs quelques savoureuses petites saillies, rendant la belle blonde bien moins cruche dans le premier cycle.

Lanfeust Odyssey T2

Au final, même si ce récit se clôt en deux tomes, il forme un excellent retour de Lanfeust sur Troy : tout le monde a repris sa place, à peu de choses près, et les enfants de C’ian vont sûrement engranger de multiples aventures pour Lanfeust. Ce diptyque fait oublier le fiasco scénaristique des Guerrières de Troy en prouvant qu’Arleston peut toujours charmer et faire rire son public.

De plus, les auteurs ont opté ici pour un récit en cinquante pages dans lequel on retrouve un découpage plus proche des albums précédents. Le rythme de lecture s’en retrouve amélioré, les gags ne prenant alors pas trop de place par rapport à l’aventure (et inversement), le plaisir du lecteur est doublé dans cet équilibre cultivé par les deux auteurs depuis près de quinze ans. Le format de l’album demeurant (64 pages pour 13,50 €), onze pages complètent l’encyclopédie de Troy en revenant en détails sur les nouveaux intervenants du récit et les conséquences de ce que s’y est déroulé. Une fois de plus, c’est fort drôle, et les crayonnés de Tarquin nous confirment son talent, s’il en était besoin.

Un … deux… Troy albums pour Noël !

L’album des origines des Trolls de Troy, avec l’arrivée de Waha

La fin de l’année risque d’être encore ‘inTroyable’ car on attend déjà le tome 14 de Trolls de Troy, un recueil d’histoires courtes et de gags. Ce sera également la venue du deuxième tome de Gnomes de Troy, ce p’tit Lanfeust qui continue à explorer son village, enchaînant les quatre-cents coups. Enfin, on saluera la conclusion du diptyque de Vatine, qui nous dévoilera la naissance de l’Ombre ténébreuse.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

De Lanfeust Odyssey - l’Énigme Or-Azur, commander :
- La première partie
- La seconde partie

Lire les premières planches des tomes 1 et 2

 
Participez à la discussion
1 Message :