Largo Winch au pays des oligarques

15 novembre 2019 1 commentaire
  • Le tome 22 de la série Largo Winch paraît aujourd’hui. Il boucle le premier diptyque signé Philippe Francq et Éric Giacometti, ce dernier succédant à Jean Van hamme au scénario. Nous restons dans la tradition du « James Bond de la finance » avec une intrigue rythmée, haletante et… instructive notamment dans l’exploration de la finance des oligarques russes.

La publication du tome 21 de Largo Winch avait fait sensation : c’était le premier où Éric Giacometti, écrivain de thrillers à succès, se mettait dans les pas de Jean Van Hamme qui avait décidé de passer le relais. Avec comme cahier des charges de boucler les pistes ouvertes dans le précédent diptyque (les numéros 19-20) et de redynamiser la série en la faisant entre davantage dans l’actualité économique. Il faut dire que Giacometti, ancien journaliste chef de service de la section économique du Parisien, en connaît un rayon.

Largo Winch au pays des oligarques
L’air de rien, ces Nouvelles Technologies sont bien fragiles...

On a donc découvert dans le précédent épisode la notion de Trading de haute Fréquence (HFT), de Flash Crash et de l’emprise de plus en plus forte des algorithmes sur la finance internationale. « En quelques décennies, déplorait naguère Jean Van Hamme, l’économie est passée des mains des industriels à celle des financiers… »

Jean Van Hamme a beau eu quitter le board des créateurs de la série Largo Winch, il reste le conseil, toujours aussi redoutable, du Groupe Winch.

Et des financiers dans les mains des ingénieurs et des mathématiciens. En octobre 2019, le mois dernier, Google affirmait avoir atteint la suprématie quantique ouvrant la voie à un trading robotisé d’ultra-haute fréquence et à la création de blockchains tellement sophistiquées que toute falsification est impossible, en principe.

Nostalgique de l’URSS, les oligarques savent s’amuser. Notre "milliardaire humaniste" apprécie moyennement...

En principe, car des voyous, il y en aura toujours à la faveur des bouleversements politiques de la planète qui, majoritairement, n’œuvrent pas pour le bien de tous. Cette fois, notre bon Largo, capitaliste responsable et humaniste, a affaire à une poignée d’oligarques russes pour qui la moralité est une valeur ajustable. Et il est personnellement dans leur viseur. Heureusement, notre milliardaire humaniste en a vu d’autres et dans un épisode magistral au rythme endiablé, il va tenter de se tirer de ce mauvais pas.

Les filles de Saint-Pétersbourg et les gréements rouge-sang des voiles écarlates donnent du lustre à ce nouveau diptyque. On est bien loin de Tintin au Pays des Soviets même si le gouvernement russe d’aujourd’hui vous a des airs de Soviet Suprême New Look.

Les scènes d’action sont toujours aussi spectaculaires et documentées.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Largo Winch T. 22 : Les Voiles écarlates. Dessins : Philippe Francq - Scénario : Éric Giacometti - 48 pp. 14,95€ - Parution le 15 novembre 2019.

illustrations © Dupuis

 
Participez à la discussion
1 Message :