Last Notes T1 - Par Kanoko Sakurakouji - Pika Édition

11 février 2016 0 commentaire
  • Triangle amoureux sur un fond légèrement fantastique, cette série en trois volumes ne révolutionnera pas le genre mais devrait plaire aux amateurs de romance douce et rassurante.

Jeune femme à la beauté rare - bien évidemment - Emilu vit seule, ou presque, à la montagne. Élevée par son grand-père qui effectue de fréquents, et mystérieux, voyages, elle se retrouve contrainte de quitter son village pour la grande ville au moment du décès de ce dernier. C’est à cette occasion qu’elle fait la rencontre de deux très beaux - bien évidemment - jeunes hommes, en affaire avec son papy.

À partir de ce schéma très simple se déploie une romance très classique, aussi bien dans son fond que dans sa forme. Le dessin, maîtrisé, fluide et témoignant d’une finesse globale, constitue l’un des points forts de ce titre et devrait assurer son succès auprès du public visé. La caractérisation des personnages, de son côté, pose l’héroïne en petite chose à protéger pour laquelle les deux héros vont rivaliser d’attention, chacun construit dans un registre diamétralement opposé, et néanmoins totalement archétypal : intellectuel réfléchi pour l’un, impulsif sensitif pour l’autre.

Rien de très original donc a priori dans ce Last Notes de Kanoko Sakurakouji, auteure d’une précédente série, plus longue, chez Pika : Black Bird. Sauf qu’un élément change un peu la donne et confère à la série une certaine identité : l’activité à laquelle se livrent les héros, auparavant avec l’aide du grand-père, à savoir la vente d’un mystérieux encens permettant de communiquer avec les défunts.

Cet "encens des morts", élaboré à partir d’un santal nécromantique, ajoute donc une touche fantastique à la romance et offre une manière astucieuse de traiter le deuil inaugural sur lequel s’ouvre le récit et auquel l’héroïne doit faire face. Une jolie idée qui permet d’accrocher le lecteur pour lui donner envie de poursuivre la lecture, puisqu’au-delà du deuil ce sont des thèmes simples mais forts qui vont se trouver aborder comme la transmission et la capacité à trouver sa place auprès des autres.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Last Notes T1. Par Kanoko Sakurakouji. Traduction Hana Kanehisa. Pika Édition, collection Shojo. Sortie le 6 janvier 2016. 192 pages. 6,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?