Lauffray et Dorison sur les traces de Stevenson

31 mai 2013 4 commentaires
  • Mathieu Lauffray et Xavier Dorison ont imaginé une suite à "L’Île au trésor", classique parmi les classiques de la littérature d’aventure, signé Robert-Louis Stevenson. Leur extrapolation touche à sa fin avec un quatrième et dernier volume, rempli de scènes spectaculaires et de trahisons crapuleuses.

Au bout de la piste, Long John Silver, Lady Hastings et le docteur Livesey espéraient trouver le mythique trésor de la cité perdue de Guyanacapac. De l’Angleterre à l’Amazonie, la petite équipe s’est fiée à Moc, un indigène qui s’est révélé être un traître. Dans le piège de la cité d’or, l’ancien équipage du Neptune se prépare un face-à-face, certainement mortel, avec une horde farouche qui cadenasse la majestueuse Guyanacapac. Silver, légende vivante, dernier des pirates, sait que cette chasse au trésor est la plus périlleuse de sa vie. Au point de renoncer ?

Lauffray et Dorison sur les traces de Stevenson
Un extrait de "Long John Silver" T4
© Lauffray - Dorison - Dargaud

Fidèles à leur réputation, Lauffray & Dorison se révèlent à nouveau d’imparables maîtres d’œuvre d’une bande dessinée d’aventure, spéculaire et pleine d’emphase. La mise en scène de Mathieu Lauffray (un des meilleurs dessinateurs réalistes contemporains avec Ralph Meyer) ne se prive pas de plans larges extrêmement impressionnants.

Convoquant chimères, magie, codes d’honneur de la piraterie, l’intrigue tissée par Xavier Dorison est sans temps mort et atteint tout à fait ses objectifs : «  retrouver un peu de la poussière du grand rêve que fit naître Stevenson… ». Ce quatrième volet de « Long John Silver » boucle un divertissement de grande qualité, sous les auspices de Sainte-Barbe, patronne des artificiers.

Toujours à propos de l’auteur de « L’Île au trésor », les éditions Dupuis viennent d’annoncer la parution prochaine de «  Stevenson, le pirate intérieur », biographie signée Rodolphe et mise en image par René Follet. À découvrir en septembre 2013.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Long John Silver T4 – Par M. Lauffray & X. Dorison – Dargaud

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Lauffray et Dorison sur les traces de Stevenson
    31 mai 2013 10:09, par Oncle Francois

    Un trés beau livre, magnifique et attestant du talent de ses auteurs. De la beauté classique (ou classieuse), du sérieux, de la virtuosité. Bravo Messieurs

    Répondre à ce message

  • Lauffray et Dorison sur les traces de Stevenson
    31 mai 2013 15:49, par Fred Poullet

    (un des meilleurs dessinateurs réalistes contemporains avec Ralph Meyer)

    Je trouve pour ma part Lauffray très peu inventif vis à vis de cette question du réalisme, voir tristement pompier (pour son oeuvre de bande dessinée en tout cas), et pour ne parler que de dessinateurs français, parce que sinon la liste serait écrasante pour Lauffray, je mettrais bien au dessus dans l’invention Christian Rossi, Benoit Springer, Matthieu Bonhomme, Dominique Bertail, etc...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Hervé le 31 mai 2013 à  22:20 :

      Ca veut rien dire "l’invention" en dessin réaliste, et Matthieu Bonhomme n’est pas un dessinateur réaliste.

      Répondre à ce message