Le Banquet - Platon illustré par Sfar - Les Editions Bréal

18 mars 2003 0 commentaire
  • "Il en est de la philosophie comme des apéritifs corsés: ça se sirote par petites gorgées, en prenant son temps". Ainsi Joann Sfar prévient-il le lecteur peu habitué aux lectures d'ouvrages philosophiques mais qu'il espère initier en illustrant à sa façon, avec humour, l'un des textes de Platon, "Le Banquet". Premier tome de la "Petite Bibliothèque Philosophique de Joann Sfar".

Lorsqu’il suivait ses cours de philosophie à l’université, Joann Sfar rêvassait et dessinait. "Je ne puis recommander sérieusement cette méthode à quiconque voudrait embrasser la carrière de professeur de philosophie", confesse-t-il. Tout en ajoutant que ces rêveries lui avaient laissé un incomparable souvenir. "C’est pourquoi j’ai demandé qu’on m’autorise à gribouiller des sottises dans les marges de grands textes. Je voudrais remercier mes maîtres pour ces bons moments que je leur dois. J’aimerais aussi les dédouaner : aucun d’eux ne saurait être tenu responsable de mes couillonnades... On passe des années à m’enseigner l’éveil philosophique, et moi, je prône la somnolence. Quelle misère" !

Le ton est donné. Le livre de Platon, qui traite de l’amour au travers d’un banquet auquel participe Socrate, est émaillé d’innombrables dessins, souvent coquins, de Sfar qui commentent le texte, d’annotations, de mises en rapport avec son expérience personnelle, d’explications, toutes sur le ton de l’humour. On saute donc du texte antique aux disgressions humoristiqus de Sfar, et le résultat est particulièrment réjouissant. Sfar termine le livre par une vingtaine de pages de "nonotes" passionnantes qui éclaircissent pas mal de points pour le commun des mortels.

Le prochain titre sera le fameux "Candide" de Voltaire. On en bave d’avance.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?