Newsletter ActuaBD

Le Bâtard des Étoiles, T. 1 : Le Regard des autres - Par Raoul Cauvin & Curd Ridel - Sandawe

  • Malgré toutes ses séries déjà bien installées, Raoul Cauvin ne se repose pas sur ses lauriers. Nouvel exemple avec "Le Bâtard des Étoiles", une série humoristique publiée chez Sandawe, dans laquelle l’auteur se réinvente pour le meilleur et pour le rire.

D’après l’adage, “L’enfer est pavé de bonnes intentions”. L’enfer, cela peut commencer avec la révélation au grand jour d’un secret inavouable, au risque de bouleverser à jamais sa vie et celle de sa famille. C’est pourtant le pas qu’a décidé de franchir Bernadette une jeune et jolie jeune femme à qui il est arrivé une mésaventure grand-guignolesque : celle-ci est tombé enceinte d’un extra-terrestre ! Et contre toute attente, elle a décidé de garder et d’élever cet enfant contre-nature !

Au bout de quelques années de vie recluse pendant laquelle elle a élevée seule son rejeton, Bernadette décide de passer à la télé pour annoncer à la France entière l’existence de son fils Donatien... Passé la stupeur, l’emballement médiatique ne se fait pas attendre ; les deux pauvres bougres se retrouvent pourchassés par une horde de paparazzis ! Sans oublier l’homme de main d’un scientifique malfaisant qui ne rêve que d’une chose : disséquer le jeune garçon mi-alien mi-humain..

Le Bâtard des Étoiles, T. 1 : Le Regard des autres - Par Raoul Cauvin & Curd Ridel - Sandawe

On ne présente plus Raoul Cauvin, scénariste talentueux et prolifique, auteur des Tuniques Bleues, Cédric, Les Femmes en blanc, Pierre Tombal, L’Agent 212, et la liste se poursuit, tant Cauvin a écrit des séries à succès et autres histoires humoristiques. Injustement dédaigné par une certaine intelligentsia de la BD, il n’en demeure pas moins un pilier du franco-belge, dépassant les soixante millions d’albums vendus.

Avec Le Bâtard des Étoiles, le presque octogénaire s’intéresse à la machine médiatique, son impact sur la vie quotidienne et surtout au poids du regard des autres. En effet, comme le souligne le titre de ce premier tome, la thématique de la différence est au centre de cet album.

Bien entendu, le trait est forcé : une humaine qui tombe enceinte d’un extra-terrestre, c’est un peu tiré par les cheveux. Mais cette parabole peut se vanter de nous enseigner une ou deux leçons de tolérance. Que cela soit dans le cadre de la famille ou de la société, la différence dérange, au point de perturber ceux qui désirent pourtant une vie rangée.

Le Batard des Etoiles T1 - Le regard des autres
Raoul Cauvin & Curd Ridel (c) Sandawe

Avec cette thématique extraterrestre étonnamment moderne pour un auteur qui prétend ne pas être à la page, on retrouve dans Le Bâtard des Étoiles tous les éléments qui font le succès des autres séries : de l’humour, du fond, des dialogues incisifs, des situations rocambolesques, et de sacrées disputes qui rappellent celles des Tuniques bleues ou Cédric. Le tout profite du découpage dynamique de cet expert du scénario. Il suffit de se consulter l’eBook du scénario original croqué par Raoul Cauvin, et vendu avec l’album, pour vérifier le mouvement induit à chaque page par le scénariste.

Il fallait bien entendu un dessin qui puisse trouver le juste milieu entre le réalisme du cadre et l’imaginaire extraterrestre d’une façon suffisamment crédible. Raoul Cauvin connaît Curd Ridel (Tandori, le Gowap, etc.) de longue date et désirait travailler avec lui depuis longtemps. Bien lui en prit, car le dessinateur a trouvé ce juste milieu en réalisme et humour, et prodigue un dessin rythmé et tout en rondeur.

Avec ce cocktail détonnant, nous avons là un sacré petit album qui sent bon l’École de Marcinelle. Un excellent divertissement pour petits et grands !

Raoul Cauvin & Curd Ridel (c) Sandawe

Voir en ligne : Découvrez Le Bâtard des Etoiles sur le site des éditions Sandawe

(par Christian MISSIA DIO)

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • album qui, paradoxalement, a eu bien du mal à se faire financer sur Sandawe, le projet ayant été plusieurs fois prolongé pour obtenir les fonds demandés. Comme quoi, même le public des édinautes ne semble pas suivre aveuglément le nom de Cauvin

    Répondre à ce message

    • Répondu le 6 mai 2016 à  17:02 :

      il suffit de regarder le dessin pour comprendre pourquoi.

      Répondre à ce message

  • Il retrouve les jambes de ses 20 ans le divin Raoul,son travail pétille comme aux plus beaux jours,Curd Ridel lui emboîte le pas à la bonne cadence.Une bonne surprise.
    Il reste à souhaiter que l’on tienne le best-seller dont on parlera partout ,avec effet boule de neige ,qui manque encore un peu pour asseoir définitivement ce type d’initiative éditoriale,qui pourrait grandement contribuer à redistribuer les cartes et sortir de l’ornière un milieu éditorial encroûté dans ses vieux réflexes obsolètes et sans grande imagination, face à la concurrence sévère et très organisée représentée par les autres domaines du loisir culturel.
    Avec pourquoi pas,au final, un pouvoir d’achat retrouvé pour les auteurs.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Mister XY, jeune homme ambitieux ! le 6 mai 2016 à  20:12 :

      Avec tous les albums déjà faits et qui continuent à se vendre, il me semble que ces auteurs (surtout Raoul Cauvin, qui doit toucher sa retraite) n’ont pas vraiment de soucis de pouvoir d’achat. Je pense plutôt qu’ils ont envie de se faire plaisir....

      Répondre à ce message

      • Répondu par La plume occulte le 7 mai 2016 à  01:07 :

        Qu’ils se fassent plaisir, oui, ce qui n’empêche pas le reste.

        Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD