Albums

Le Bestiaire du crépuscule, une révérence audacieuse à Lovecraft

Par François RISSEL le 10 juin 2022                      Lien  
Comment figurer l’imaginaire complexe d’un écrivain aussi incontournable qu’Howard Phillips Lovecraft ? Beaucoup d’auteurs et d’artistes se sont attelés à la tâche avec plus ou moins de brio. La proposition de Daria Schmitt avec « Le Bestiaire du crépuscule » est absolument convaincante car elle se concentre avant tout sur le texte et ses qualités littéraires sans se détacher des codes graphiques propres au registre lovecraftien.

Tombé dans le domaine public il y a quelques années, les adaptations, hommages et autres transpositions liés à l’univers de Lovecraft se bousculent sur les étagères des libraires. Celle-ci détonne et marque assurément une rupture avec tout ce que vous avez pu avoir entre les mains auparavant. Nous allons suivre la trajectoire de Providence et de son chat Maldoror qui vont assister, malgré eux, à l’invasion du parc dont ils ont la charge par des créatures qu’ils sont les seuls à pouvoir percevoir. Solitaire et asocial, le gardien va tout mettre en œuvre afin de protéger les promeneurs. Cependant, un mystérieux livre sorti des eaux du lac va rendre sa tâche beaucoup plus ardue en libérant un bestiaire composé d’animaux fantastiques terrifiants. Suscitant l’attention des services psycho-sanitaires, Providence va devoir composer de façon astucieuse pour se sortir de ce pétrin.

Le Bestiaire du crépuscule, une révérence audacieuse à Lovecraft
Daria Schmitt © Dupuis

L’œuvre de Daria Schmitt est pavée d’un amour évident de la littérature de genre. Cinq ans après Ornithomaniacs, une fable gothique découlant tout droit de l’univers de Lewis Caroll, elle livre un album hors norme qui renforce le caractère protéiforme de l’imaginaire lovecraftien. Loin de l’écueil stéréotypé du Cthulu et des autres créatures horrifiques devenus des symboles de la pop-culture, elle assure ici un retour primordial au texte de l’écrivain et donne à cet ouvrage un souffle littéraire unique que l’on ressent avant tout comme une invitation urgente à se replonger dans les écrits de l’auteur pour en ressentir toute la virtuosité. L’autrice s’autorise même une mise en abyme bienvenue, en incorporant une nouvelle de l’écrivain dans la bande dessinée.

Daria Schmitt © Dupuis

L’ouvrage possède un intéressant caractère contemplatif. Nous suivons la trajectoire d’un homme à la lisière de deux mondes qui, du fait de son attention, arrive à percevoir l’invisible. Entre rêve et folie, Daria Schmitt arrive à distiller ce sentiment propre et indissociable de l’œuvre de Lovecraft : l’inquiétude. Parvenir à faire ressentir cette angoisse latente de manière progressive au lecteur sans jamais tomber dans le burlesque ou la caricature, le tout avec humour, est assurément un tour de force remarquable, surtout en bande dessinée. La dessinatrice déploie un monde dense et fourmillant de détails, dans un noir et blanc maitrisé. La plume est d’usage et les hachures de différentes amplitudes donnent toute leur force à ce récit. L’ensemble étant ponctué par des inserts colorés hallucinés et éclatants marquant la frontière entre les deux mondes.

Daria Schmitt © Dupuis

Cet album est bien plus qu’un hommage. C’est la perception d’une artiste qui s’est emparée complètement d’un matériel littéraire, l’a l’assimilé pour en faire autre chose, une nouvelle forme, une variation complètement originale. En mélangeant une juste dose d’humour absurde, un univers fantastique foisonnant et austère mais également cette espèce de vertige insondable typiquement lovecraftien, Daria Schmitt signe ici l’un des albums les plus aboutis et réussis de sa bibliographie. Philippe Druillet en préface de l’ouvrage écrit que « Howard Phillips a chuchoté à l’oreille de Daria, elle a su l’entendre. Il se sont compris. C’est RARE ! ». Nous ne pouvons qu’acquiescer.

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791034738939

"Le Bestiaire du Crépuscule" par Daria Schmitt, éditions Dupuis - Collection Aire Libre, 120 pages, 23 euros, sortie le 10 juin 2022

Dupuis Aire Libre tout public Fantastique 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
PAR François RISSEL  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD