Le Blogustin d’Augustin, T1 : "Ceci n’est pas un ouvrage destiné à la jeunesse" - Par Augustin - Soleil

28 février 2009 10 commentaires
  • Reprenant des doubles pages tirées de son blog, l'auteur d'Héroïc Pizza réussit l'incroyable défi d'aborder des questions 'de fond' en mettant en valeur son humour décapant. Aussi intelligent que drôle, cet album est un des plus désopilant du moment. Immanquable !!!

Nous vous parlions encore récemment des blogs, et pour ne pas sortir du sujet, voici encore un autre auteur qui publie le résultat des ses réflexions profondes. Dans un moment de lassitude, vous pensez sans doute qu’il s’agit encore d’une bande dessinée inepte, dans un format mal adapté, et qui va traiter du petit nombril d’un inconnu devant sa palette graphique ? Et bien oui ... et non !

Tout d’abord , Si Augustin a collaboré à l’écriture de Kid Paddle et de Game Over, c’est surtout l’auteur de l’hilarant et fantasque Heroïc Pizza. En parallèle de ces séries, il tient un blog intitulé le blogustin, et dans lequel il livre ses pensées les plus secrètes sur les mystères de l’univers. Citons en vrac : "Le suicide est-il un acte irréversible ?", "Pourquoi les gros seins rendent-ils plus intelligent ?" ou encore "Peut-on être un écolo pro-ogm et pro-nucléaire ?" (dont vous retrouvez la seconde page ci-dessous)

Le Blogustin d'Augustin, T1 : "Ceci n'est pas un ouvrage destiné à la jeunesse" - Par Augustin - Soleil

Vous l’aurez compris, Augustin ne se prend pas (trop) au sérieux, et fustige ironiquement notre société, ainsi que les détendeurs de vérité universelle qui chaque jour assènent leurs grandes solutions via leur propre journal sur le Net.

Bien entendu, le contenu de ce premier tome ne reprend pas tous les dessins de son blog, mais surtout ceux qui présentent un thème en deux pages. On ressent d’ailleurs tout de suite l’influence du grand Gotlib. Que les accros à St Marcel ne me crucifient pas directement, mais l’héritage de la RAB [1] est évidente : le format, certains cadrages acrobatiques, la mise en situation de l’auteur, la densité de ses textes et surtout un thème aussi ’vital’ que les réponses sont burlesques.

Si certains sujets sont d’ailleurs plus des prétextes à bons mots, il faut souligner l’intelligence du regard d’Augustin : en quelques cases, il pose un de nos problèmes de société et parvient à soulever quelques idées intéressantes tout en provoquant de francs éclats de rire. Car, n’ayons pas peur des mots, en plus de sa thématique pertinente, le réel intérêt de l’album réside dans l’hilarité qu’il provoque ! Ces petits moments de réflexion sur certains côtés absurdes de la vie, ou ces instants vécus dans notre profonde solitude, Augustin parvient à les sublimer, pour nous les présenter sous un angle burlesque. La double page du dentiste, qui n’est pas dans ce premier tome, nous prouve encore une fois ce regard tordant qu’il pose notre quotidien.

L’auteur assume parfaitement son humour à la fois crétin et piquant. Le summum provenant des différents sujets esquissés dans la première case de chaque double page. Excepté sa couverture ratée, cet album est sans doute un des plus drôles du début de l’année.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

Aller sur le blog d’Augustin : le blogustin
Lire les premières pages de l’album

Les illustrations sont © Augustin/Soleil.

[1Rubrique-à-brac.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • A part si Augustin est un pote à vous, je ne vois aucune raison de faire l’éloge de ce bouquin lourd, pas drole, déja vu, vraiment le blog dans ce qu’il a de plus naze.Pourquoi vouloir abattre des arbres pour imprimer ces trucs qui ne devraient pas sortir des pages web pour lesquels ils ont été fait. Tout les jours la bédé s’enfonce un peu plus dans le médiocre.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 28 février 2009 à  12:29 :

      J’avoue n’avoir jamais rencontré Augustin, ni ne lui avoir jamais parlé. Par essence, mon avis est subjectif, et je suis ravi de lire votre sentiment contraire. Laissons les autres lecteurs nous faire part de leur point de vue. Je connais également des personnes qui sont incapables de lire un album de Pratt. Mais je ne mets pas cet album à ce niveau, entendons-nous bien :-)

      Concernant votre déni des blogs, je pense que c’est une nouvelle fenêtre pour tester des styles ou des auteurs qui n’auraient peut-être pas pu percer autrement. Il y en a pour tous les goûts, sans pour autant viser le plébiscite.

      Répondre à ce message

    • Répondu par pas un troll le 28 février 2009 à  19:02 :

      Bouquins de Blogs et pourquoi pas ?
      Tu semble mettre dans la même catégorie tous les blogs alors qu’ils sont bien différents.
      - il y a des blogs qui ne seront jamais publié et c’est tant mieux, ou qui n’auraient ou ne devraient pas du l’être, le genre sans scenario
      - des blogs de prépublication, "le maillot rouge" vient d’un blog
      - des blogs fait par des auteur qui trouvent là un défouloire,

      brefs, il y a de tout et si tout ne doit pas être publier certains y gagnent en lisibilité

      Internet fait pour la BD ce qu’il a fait pour la musique. Il amène de la diversité.

      Pour revenir au livre, en le feuilletant j’ai eu l’impression de voir des conversations de pause café sur papier, j’ai pas accroché. C’est divertissant, mais je verrais plus ça dans une collection brochée à 3€, à lire dans le train.

      Répondre à ce message

      • Répondu par François Pincemi le 28 février 2009 à  23:32 :

        C’est troublant, même le lettrage semble inspiré de celui de l’excellent Gotlib !!
        Je n’entrerai pas dans le détail de ce livre, Augustin me semble surtout apprécié des amateurs de jeux-vidéo, ce qui ne constitue pas vraiment ma tasse de thé.
        En revanche, je trouve bizarre qu’un editeur spécialisé dans l’heroic fantaisie (principalement des trolls velus et des guerrières aux seins agressifs, donc !!) publie un blog, genre que je croyais réservé aux auteurs à la mode de la mouvance indé. Cela sent la tentative de diversification, pour ne pas dire de récupération, si je peux me permettre.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Charles-Louis Detournay le 1er mars 2009 à  09:50 :

          Très cher M Pincemi,

          Le sujet de ce livre est très loin des jeux vidéos. Au contraire, c’est plutôt large, voire général et traite du quotidien de tout un chacun. Je vous propose d’en lire les premières pages pour vous faire un avis global.

          De plus, le contenu de l’album étant plus à vocation humoristique (que cela sorte d’un blog ou pas), je pense que Soleil a déjà prouvé sa volonté de présenter des séries dans ce créneau. Après, chacun est libre de juger si elles sont drôles ou pas.

          Répondre à ce message

        • Répondu par Gill le 2 mars 2009 à  09:46 :

          un blog, genre que je croyais réservé aux auteurs à la mode de la mouvance indé

          C’est incroyable, une telle ignorance ! Mais ouvrez les yeux, allez ailleurs que sur ActuaBD, tapez "BD-blog" dans Google et constatez par vous-même que "la mouvance indé" n’est pas plus présente dans la blogosphère que dans les librairies. Bien au contraire, les suiveurs de Laurel ne sont franchement pas à la mode "indé".

          Quant à Augustin, si on vous avait dit que ses gags suivaient le principe épistolaire, au lieu de parler de blogs, peut-être auriez-vous compris que le genre ainsi caricaturé date des plus vieux et plus fameux écrivains.

          Répondre à ce message

          • Répondu par François Pincemi le 2 mars 2009 à  22:44 :

            Vous savez monsieur Gill, je n’ai pas attendu la vague de l’internet pour m’interesser à la BD, et je pense que c’est un genre qui se lit plutôt mieux sur papier. Donc veuillez m’excuser si je n’ai pas consacré trop de mon temps à m’intéresser aux blogs sur le net, j’ai déjà beaucoup de bons livres à relire dans ma bibliothèque. Pour vos blogs (papier ou net), je veux bien concéder qu’ils sont à la mode actuellement, mais nous verrons bien ce qu’il en sera dans cinq ou dix ans. A soixante ans passé, j’ai eu le temps de voir apparaitre bien des merveilles disparues bien peu d’années après.

            Répondre à ce message

  • Etant amateur des créations de Augustin, je tiens à dire que le blogustin de Augustin n’est pas un blog avant d’être une BD

    En effet si la plupart des BD "de blogs" sont publiés après la création du dit blog, celle ci est avant tout paru dans le Lanfeust Mag, sous le nom de blogustin d’Augustin

    Pas de créations sur Internet à la base dons, mais bien une série papier en prépublication de chez Soleil/Lanfeust mag (comme heroic-pizza, les petits diables, en plein dans le mythe etc) a laquelle Augustin à choisi dès le départ de lui donner une forme "blog" de critique de la société (peut etre pour justement caricaturer les véritables blogeurs de ce type qui, eux, se prennent très au sérieux...)

    Enfin, oui il existe aujourd’hui un véritable Blog d’Augustin, mais celui ci n’existe que depuis début 2009 tandis que la série à commencé en août 2007.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er mars 2009 à  18:36 :

      Ok, donc l’auteur fait un bouquin sous forme de blog pour se moquer des blogueurs (et surement parce que les bouquins adaptés de blogs se vendent bien, effet de mode) mais en ayant soin de vraiment faire un blog avec ces pages tout en disant "Hey elles ne sont pas faites pour ce blog, einh !, parce que les blogs c’est caca, d’ailleurs je m’en moque !".

      Bref, on veut en être sans en être tout en en étant. Il n’aurait pas fait l’Ecole du Cirque option jonglage le Augustin par hasard ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 1er mars 2009 à  20:40 :

        En fait, Augustin est condamné d’avance :

        - Ca vient d’un blog, donc c’est mauvais

        - Ca ne vient pas d’un blog, c’est donc que c’est mauvais

        Vous vous contredisez, mais ça ne vous dérange pas, c’est juste le plaisir de casser un dessinateur.

        Ce forum est vraiment fréquenté par des trolls

        Répondre à ce message