Le Cadavre et le Sofa – Par Tony Sandoval – Editions Paquet

29 mars 2007 0 commentaire
  • Cela aura pu être un été baigné de lumière, la rencontre en un garçon et une fille qui passent la belle saison enlacés en profitant de la douceur du temps. Il y avait un peu de ça. Sauf qu’un cadavre, un sofa, des loups-garous et quelques voyous désoeuvrés vont lui imprimer un peu moins de quiétude que prévu.

On peut tirer un certain nombre de leçons de l’expérience de Polo, le jeune homme qui rencontre Sophie, un joli brin de fille, venue passer quelques jours de vacances auprès de son père divorcé. Premièrement, on ne sait jamais qui sont les gens que l’on rencontre et peut-être aurait-il lieu de s’en méfier ; deuxièmement : s’intéresser à l’étrangeté, à la différence, aux défauts qui rendent les choses plus intéressantes fait certes de vous « un drôle d’animal » mais rend surtout possible la compréhension des événements irrationnels qui s’offrent à vous, et vous avertissent de leur danger potentiel. En résumé, une vision un peu différente des choses permet parfois d’appréhender plus exactement la réalité, voire de découvrir l’auteur et le mobile d’un crime.

Si cet album de l’auteur mexicain Tony Sandoval touche par son étrangeté, c’est en particulier à cause du décalage entre son style de dessin qui se situerait, même si l’auteur revendique des influences de Jack Kirby et de Simon Bisley, entre le travail de Gipi pour la partie aquarelle et celui du Dave McKean de Cages quand le trait prend l’apparence rugueuse de la pointe sèche ; mais c’est son caractère enfantin, en dépit d’un scénario cynique et parfois très noir, qui crée le plus grand écart entre l’imaginaire et le réel, entre le sujet et ses apparences.

Sandoval a rencontré Pierre Paquet grâce à l’Internet. L’éditeur suisse lui a aussitôt donné à illustrer un scénario du Brésilien Wander Antunes, Vieille Amérique, un album intéressant et remarqué. Puis, Tony Sandoval lui a apporté ce nouveau projet que Paquet publie dans une nouvelle collection très soignée, Discover, dont nous reparlerons certainement à l’avenir. Un premier album en tant qu’auteur, suffisamment réussi pour avoir convaincu les membres du jury de présélection du Forum international Cinéma & Littérature de Monaco de l’inscrire parmi la liste des cinq nominés pour le Prix 2007 de la Meilleure BD adaptable au cinéma.

Le Cadavre et le Sofa – Par Tony Sandoval – Editions Paquet
Le Cadavre et le Sofa – Par Tony Sandoval – (c) Editions Paquet

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?