Le Cercle T.3 Hybridation - Par Andoryss et Nesskain - Delcourt

4 septembre 2013 0 commentaire
  • Suite et fin du Cercle avec le dénouement de la traque du Magnolia, tueur de super-héros. C'est l'heure des sacrifices pour venir à bout du maître de l'entre-deux.

Au même titre que Badass, la série Le Cercle fait partie du label Comics Fabric dirigé par David Chauvel. Le concept : des comics créés par des auteurs européens, comme autrefois les tentatives de manga à la française.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’est pas volé sur la marchandise. Petit format, déroulement en courts chapitres, mise en scène nerveuse, univers urbain et super-héros, Le Cercle respecte scrupuleusement le cahier des charges. Tout en n’occultant pas la sensibilité des deux auteurs français Andoryss (lire son interview ici) et Nesskain.

Prenez leurs super-héros par exemple : Des gens comme vous et moi, qui ont des pouvoirs psy pas forcément très puissants, mais plus ou moins encombrants. Certains entendent des voix, d’autres voient les sentiments comme des traînées de couleur, d’autres encore se baladent dans les rêves. Mais la plupart subissent leurs dons comme une malédiction. C’est sûr, on est plus proche ici de Marvel que de DC Comics.

Au fil des trois albums, on apprend quelle est la véritable nature de l’univers dans lequel nous vivons. Le vide, le plein, l’entre-deux, l’existence d’entités neutres. On apprend aussi que les super-héros forment un cercle informel dont les membres s’entraident et s’épaulent quand les circonstances l’exigent. On apprend enfin que le Magnolia, une sorte de serial killer de super-héros, a décidé d’éliminer un certain nombre d’entre eux.

Après un premier tome introductif et un deuxième (un peu trop ?) explicatif, le troisième et dernier volume offre le dénouement de cette course-poursuite pour mettre hors d’état de nuire la menace qui pèse sur le cercle.

Dans ce troisième album, c’est la grande fraternité des membres du cercle qui est mise à contribution, pour un combat qui se déroule autant dans le monde que nous connaissons que dans l’entre-deux. Le compte-à-rebours s’accélère pour une Pia en bien mauvaise posture. Le dessin de Nesskain est toujours aussi agréable à l’œil et bien maitrisé (mention spéciale pour les drapés). Le scénario d’Andoryss est fluide tout en étant rigoureux dans sa construction, et plutôt clair malgré la complexité de l’arrière-plan de l’intrigue.

Pour ceux qui ne connaissent pas Le Cercle, le mieux serait tout de même de commencer par le tome 1 pour bien comprendre le récit. Les autres apprécieront la conclusion de cette mini-série et sa fin douce-amère. En attendant une deuxième saison ?

Le Cercle T.3 Hybridation - Par Andoryss et Nesskain - Delcourt

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?