Le Chapeau mystérieux de Monsieur Pinon - Bartosz Sztybor & Grazia La Padula - Paquet

16 mars 2020 0 commentaire
  • Un livre étonnant, poétique et superbe : une belle découverte pour tous les amoureux d’une bande dessinée forte, différente, passionnante, intelligente !

Dans les rues d’une ville, Paris sans doute, un vieil homme cherche désespérément un magicien. Quelqu’un qui puisse l’aider à retrouver l’univers qu’il a connu, il y a bien longtemps, dans les profondeurs d’un chapeau haut-de-forme.

Todek, c’est le nom de cet homme, se laisse prendre au jeu des apparences. Des pickpockets lui semblent être des vrais magiciens, qui ne font que le voler et le frapper, le laissant inconscient dans son appartement. Et c’est ainsi que sa quête désespérée l’amène à l’hôpital, là où une jeune infirmière se prend de sympathie pour lui et décide de l’aider.

Le Chapeau mystérieux de Monsieur Pinon - Bartosz Sztybor & Grazia La Padula - Paquet

Mais l’aider à quoi ?...

A sauver une vie, et on ne peut le faire qu’en pénétrant dans ce chapeau mystérieux : Un chapeau de magicien. A partir de ce moment-là, plusieurs histoires se construisent en parallèles.

Todek est Juif. Et son enfance le montre assister, en compagnie de sa mère, au spectacle d’un magicien exceptionnel, Monsieur Pinon, qui sort un lapin de son chapeau. Et Tadek, persuadé qu’il y a bien des lapins dans le chapeau de Monsieur Pinon, lui en demande un. Ce magicien alors, posant le chapeau sur la tête du gamin, fait découvrir à ce dernier un univers dans lequel un lapin est poursuivi par d’impitoyables monstres.

Il y a ce gamin qui découvre la peur, qui pense que Monsieur Pinon est un héros, et qu’il est un vrai magicien alors qu’il n’use que d’artifices. Il y a le portrait de cette époque où le spectacle sur scène attirait tous les publics. Il y a le portrait de ce Monsieur Pinon, un être adulé, surtout par les femmes, un être séducteur, mais aussi pétri de lâcheté.

Parce que le récit essentiel, c’est le nazisme et la haine portée aux Juifs. Monsieur Pinon se voit dans l’obligation de recueillir la famille de ce gamin… Et ce malgré l’amitié que lui portent des gradés allemands. Et ce magicien, truqueur, sans d’autre ambition que celle de briller de mille feux, cet homme obsédé par lui-même et ne s’intéressant à personne d’autre qu’au personnage qu’il aperçoit dans ses miroirs, ce Monsieur Pinon va réussir à faire fuir Todek et sa maman.

Et c’est autour de ce récit-là que se construit le présent du personnage. Son cancer qui le condamne, et sa certitude, onirique, poétique, que le salut de son âme, que l’oubli de son passé, que le renom de ses souffrances, que tout cela ne peut trouver sa solution que dans le chapeau que Pinon lui a offert…

On est bien loin d’une bd « fantastique » traditionnelle, même si des monstres invisibles de tous suivent Todek dans la rue, même si ce dernier s’aventure dans des mondes où le temps hésite sans cesse entre la vie et la mort, entre l’horreur et la sérénité. On y parle de résilience, du pouvoir de la mémoire, de fraternité, du regard de la jeunesse sur les vieux, surtout sur ceux qui ont un passé douloureux.

Et pour ce faire, il y a de la part du scénariste Bartosz Sztybor la construction d’une sorte de partition à plusieurs voix qui perd un peu, ici et là, le lecteur, pour mieux l’agripper ensuite. Sa manière de traiter l’Histoire, la grande, celle de cette deuxième guerre mondiale dont notre présent n’a pas fini de se réveiller, est à la fois très souple et très précise quant à son ambiance.

Et puis, il y a le dessin de Grazia La Padula. Des tons verts pour le présent, des tons gris et sépia pour le passé, des tons aux couleurs fortes et rieuses pour les scènes oniriques, fantastiques, mystérieuses. S’il fallait trouver une filiation à son dessin, ce ne serait pas dans le monde de la bande dessinée qu’il faudrait la chercher, mais dans le monde des pays de l’Est dans les années 50 et 60. Il y a un véritable expressionnisme dans son trait, et dans la presque caricature des visages et de leurs expressions.

Un album très difficile mais qui sait captiver quiconque lui en laisse la chance.

(par Jacques Schraûwen)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Le Chapeau mystérieux de Monsieur Pinon - par Bartosz Sztybor & Grazia La Padula – Editions Paquet - 64 pages – janvier 2020

Lire également une autre chronique d’ActuaBD concernant Bartosz Sztybor

Lire également une autre chronique d’ActuaBD concernant Grazia La Padula

  Un commentaire ?