Le Chat a encore frappé - de Philippe Geluck - Casterman

18 novembre 2005 0
  • On peut bien se moquer des Chinois : il n'y a pas qu'eux qui, à ce qu'il paraît, consomment du Chat ! Nous aussi, et en rigolant encore bien ! Le treizième opus des aventures du félin philosophe vient d'arriver en librairie. « XIII n'a qu'à bien se tenir », nous dit le Raminagrobis aux yeux bigles qui, conscient qu'il n'atteindra pas avant longtemps les tirages d'un certain petit Gaulois, préfère s'attaquer lâchement à un amnésique.

Combatif, le félin ! Il a enfilé ses gants de boxe et se dit que cinq millions d’albums vendus, c’est quand même pas trop mal, même si le moustachu au casque ailé, là, il en a vendu plus de deux cent cinquante millions. « Sans doute à des extraterrestres » persifle le Chat, qui peut être parfois très mauvais esprit.

Le Chat s’entraîne et s’apprête à rendre coup pour coup. Il sait que si un jour il rencontre Frédéric Beigbeder, il lui fera ravaler son humour à 99 balles, lui qui, dans Voici, jouant à chroniqueur pour 50 Millions de Consommateurs (ceux-là même, sans doute, qui achètent le Gaulois) fit un test comparatif entre le Chat du Rabbin et celui venant du pays de la Bonne du Curé. Verdict sans appel : le chat belge est « vulgaire », distillant un humour « digne de l’Almanach Vermot ».

« C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! » nous dit le Chat de Geluck. S’il le croise, il lui fera un nez de Gaston Lagaffe, au snob de Neuilly. Et de rappeler que, contrairement à ce qu’en dit l’ancien conseiller de Robert Hue, l’Almanach Vermot est une publication qui a ses lettres de noblesse. La preuve ? Cette perle issue de l’édition 2005 : « Un fou kleptomane n’est jamais qu’un marteau piqueur ». Le Vermot, même Goscinny, expert en calembours, le vénérait ! Ce qui fait dire au Chat que Beigbeder, à force de fréquenter les boîtes de nuit, a dû le confondre avec l’Almanach Vermouth !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?