Le Collectionneur de BD : un scoop pour le centième.

29 janvier 2004 0 commentaire
  • En mars 1977, un duo enthousiaste lançait une feuille ronéotypée destinée à servir d'organe de liaison entre collectionneurs. 26 ans et 99 numéros plus tard, {Le Collectionneur de BD} est toujours là, avec une équipe renforcée. Entre-temps, ce fanzine de passionnés est devenu une revue respectée. Mieux : une institution.

Michel Béra en décrit les étapes : création sur la photocopieuse de l’Ecole normale avec son ami Olivier Grimprel (aujourd’hui médecin du côté du Pas-de-Calais) ; rencontre quelques temps plus tard avec Claude Guillot, l’actuel timonier de la revue ; fusion avec l’équipe de L’Oeil à roulettes composée par Philippe Mellot et Michel Denni. Béra, Denni, Mellot sont le B, le D et le M du BDM, le célèbre guide-argus de la BD.

Une référence

L’équipe s’est ensuite étoffée. On retrouve dans ce numéro anniversaire les principales signatures : Marc André ; Michel Angot ; Jacques Bisceglia ; Evariste Blanchet ; Louis Cance ; Jacques Dutrey ; Danny Evrard ; Jean Fourié, Edouard François ; Yves Frémion ; Jean-Paul Gabilliet ; René Gaulard ; Patrick Gaumer ; Pierre Guérin ; Alain Lerman ; Thierry Martens ; Maurice Patinax ; Dominique Petitfaux ; Michel Roland ; Gérard Thomassian ; Dominique Thura, Jean-Paul Tibéri... Une confrérie de savants qui a patiemment tissé un entrelacs de références constituant un corpus unique. Encore heureux que le Centre National du Livre supporte ce monument ; c’est la moindre des choses !

Un scoop : Bientôt Blake & Mortimer par Sfar et Bravo !

Le Collectionneur de BD : un scoop pour le centième.
Un document rarissime
Michel Béra brandissant un des premiers numéros du Collectionneur. Photo : D. Pasamonik.

Dans ce numéro jubilaire, l’équipe rédactionnelle apporte au lecteur des documents exceptionnels : les manuscrits et les travaux préparatoires de la publication du premier album de BD français digne de ce nom : La Famille Fenouillard signé Christophe. Un moment émouvant de la naissance de la BD française. Pour clore ce numéro, une interview de Joann Sfar qui rend hommage à son ancêtre en dessinant la couverture. A la fin de l’entretien, on peut lire ce scoop, tellement incroyable qu’on se demande si ce n’est pas un canular : Joann Sfar et Emile Bravo reprendraient la série Blake & Mortimer : «  ...le projet est déjà relativement avancé, puisque j’ai livré à Dargaud un synopsis, raconte l’auteur du « Chat du Rabbin ». Mon idée est que les Blake et Mortimer de Jacobs n’étaient pas pris au second degré, et qu’il faudrait donc renouer avec cela, en créant pour ce nouvel épisode une atmosphère de polar, assez noire, dans un style qui rappellerait Hitchcock. Je voudrais présenter les personnages de Blake et Mortimer de façon beaucoup plus réaliste, et leur donner des psychologies plus complexes. J’aimerais sortir Blake et Mortimer de leurs archétypes, et en faire des personnages totalement crédibles. Émile Bravo, lui, respecterait le graphisme de Jacobs. Il sait parfaitement faire cela, il pousse même le vice jusqu’à dessiner sur le même papier que Jacobs. Il s’amuse simplement à faire un Mortimer un peu plus bedonnant. L’histoire se déroulerait à Londres, dans l’immédiate après-guerre. » Mazette, qui a dit que le Collectionneur n’était pas un magazine d’actualité ?

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?