Newsletter ActuaBD

Le Cortège des cent Démons T1 - par Ichiko Ima - Doki-Doki/Bamboo

  • Une fable fantastique entre modernité et fantômes d'un autre âge, dépeints par Ichiko Ima, publiée sous le label Doki-Doki, la nouvelle collection manga des éditions Bamboo.

Pour la veillée funèbre de son grand-père, Ritsu est habillé traditionnellement en fille d’un kimono rouge, comme lui a toujours imposé son grand-père, Kagyû. Une cérémonie qu’il vivra enfermé dans la remise. Certains murmurent que le défunt, célèbre écrivain, tirait son talent d’un pacte qu’il aurait passé avec des êtres surnaturels. Et il est dit que très peu nombreux sont les humains qui peuvent le voir.

Or ce soir-là, Ritsu va quand même entrer dans la maison principale et faire la rencontre de Aoarashi. Un étrange pacte va être passé entre le démon et le jeune homme. Aoarashi veillera sur Ritsu pendant toute sa vie.

Peut après, c’est le père de Ritsu qui meurt, foudroyé par une crise cardiaque. Et pourtant, il va se relever, mais il semble avoir perdu la mémoire et la raison. Et pour cause : son corps est en fait habité par le démon Aoarashi. C’est le moyen qu’il a trouvé pour vivre sous la forme d’un humain et rester proche de Ritsu, le protégeant des esprits qu’il peut voir. Or, justement , le fait de voir un de ces esprits peut faire qu’il s’intéresse un peu trop à vous, dans un sens maléfique.

Les monstres ont des aspects grotesques, directement échappés de vieilles estampes japonaises, contrastant avec le dessin très épuré des personnages de cette manga. En soit, le choc graphique suscité par cette opposition nous ramène vers l’essence me du Japon : Le mélange intime de la modernité et du passé, de la technologie et des traditions, de la rationalité des zaïbatsu [1] et de l’ésotérisme du shintõ [2].

Si vous avez lu Tõkyõ Babylone des Clamp, vous aurez le bonheur d’y retrouver cette même ambiance étonnante, hors du temps, où le Japon technologique se fait parasiter par des esprits millénaires, vivant secrètement près des humains dans l’univers clôt des monstres, et s’offrant parfois une incursion dans le monde des humains, ou en invitant un à son insu dans leur univers pour un voyage fantastique.

Plutôt osé pour Bamboo de lancer dans sa toute nouvelle collection une série aussi étrange, mais nous sommes sûrs qu’elle trouvera son public.

Voir en ligne : Cette chronique est issue de l’émission Supplément Week-End du 24 Juin 2006

(par Xavier Mouton-Dubosc)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Acheter en ligne

[1Multinationales.

[2Religion animiste traditionelle du japon

 
Newsletter ActuaBD