"Le Dernier Gaulois", une aventure pédagogique transmédiatique

27 décembre 2015 3 commentaires
  • Diffusé ce dimanche 27 décembre en Belgique et ce mardi 29 décembre en prime time sur France 2, le documentaire "Le Dernier Gaulois" se vit également au travers de son site Internet et de sa bande dessinée !

La bande dessinée continue d’explorer progressivement de nouveaux territoires, grâce à sa facilité à transposer un univers d’un média à l’autre et à y développer un récit. Nous en avons une nouvelle preuve avec une aventure transmédia aussi exigeante que Le Dernier Gaulois.

Porté par l’envie d’offrir un nouveau regard sur l’Histoire, Le Dernier Gaulois a en effet été pensé dès l’origine comme une œuvre transmédia dont la narration se déploierait sur différents supports et dans différents procédés d’écriture. Ainsi, alors que les Gaulois s’apprêtent à livrer leur ultime bataille à Alésia (ce qui sera diffusé à l’antenne), Apator, le personnage principal du film, plonge dans les souvenirs marquants de sa vie de chef. Cette bande dessinée sur le Web retrace les grandes étapes de son existence, de l’enfance jusqu’à la naissance de son fils Lug. En six chapitres, l’histoire d’Apator révèle une civilisation sur le point de disparaître. Le narrateur évoque tour à tour la maison dans laquelle il a vécu, l’apprentissage des armes, de la diplomatie et du commerce…

Le Dernier Gaulois / Teaser BD interactive from Le dernier gaulois on Vimeo.

Pour les producteurs, « Cette narration transmédia permet de renouveler de façon créative les moyens de comprendre notre Histoire lointaine et de découvrir des pans méconnus de la civilisation gauloise : la place des femmes, le système électoral et les rites funéraires. Ici, les nouvelles technologies n’offrent pas seulement un canal de diffusion de contenus « bonus » mais bien un espace de création à part entière, ouvrant le pas à une réflexion sur le sens de cette mémoire que nous partageons tous : une alliance de talents scientifiques et créatifs. »

Cette bande dessinée interactive modifie le genre : en effet, on ne peut pas vraiment parler de case, mais bien d’un ensemble d’images qui défilent verticalement à une vitesse choisie par le lecteur. On peut alors soit lire les commentaires du narrateur Apator, soit entendre ses pensées. Aux manettes, on retrouve Keiss, dramaturge et spécialiste d’histoire ancienne, et surtout Lucy Mazel pour l’illustration, une auteure que nous vous avions présentée pour la série de Lupano : Communardes !

"Le Dernier Gaulois", une aventure pédagogique transmédiatique
Lucy Mazel nous plonge dans les yeux d’Apator

Si vous appréciez ces nouvelles explorations ou ces déclinaisons, ou si vous êtes tout simplement intéressé par la redécouverte de la civilisation gauloise souvent méconnue, vous aurez raison de suivre Apator dans ses souvenirs et dans sa dernière bataille !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le Dernier Gaulois, c’est :
- son site internet www.lederniergaulois.fr
- la diffusion à la télévision publique belge La Une ce dimanche 27 décembre à 16h35
- la diffusion sur France 2 ce mardi 29 décembre à 20h55.

 
Participez à la discussion
3 Messages :