Le Dernier des dieux : la nouvelle épopée de Dark Fantasy à la croisée du comics et du franco-belge

30 mars 2021 0
  • Il y a trente ans, une communauté composée de braves héros issus des différents peuples de Cain Anuun affrontèrent le terrible dieu Mol Uhltep sur les marches de l'Escalier noir. De nos jours, ces héros vivent en rois et reines, régnant sur des populations bercées par leurs exploits d'antan. Mais comme le dit l'adage, l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs et les légendes ne révèlent pas toute la vérité... Alors que de tragiques évènements semblent indiquer le retour du terrible Mol Uhltep, les héros de jadis vont devoir faire face à leurs péchés originels et affronter... le Dernier des dieux.

La fermeture du label Vertigo voici maintenant deux ans a été un véritable coup dur pour les lecteurs de Comics. Label indépendant de DC Comics lancé en 1993 sous l’impulsion de Karen Berger, Vertigo a publié certaines des plus grandes séries de l’histoire du comic-book de Sandman en passant par Preacher, The Invisibles ou encore Fables.

Pour pallier à la disparition du label, l’éditeur aux deux lettres avait annoncé le lancement du DC Black Label, un nouvel imprint sous lequel allaient être publiées des séries destinées à un public plus mature, comme Vertigo en son temps. Tous les titres d’ailleurs précédemment parus sous cette ancienne collection sont désormais réédités sous la marque DC Black Label. Mais depuis son lancement en 2018, force est de constater que malgré une qualité présente, les titres de ce nouveau label restent focalisés sur les licences-phares de DC Comics avec des publications comme Batman : Damned, Harleen, Wonder Woman : Dead Earth ou bien Joker : Killer Smile.

Le Dernier des dieux : la nouvelle épopée de Dark Fantasy à la croisée du comics et du franco-belge
Il y a trente ans, Tyr, futur roi, affrontait le maléfique Mol Uhltep

Pour marcher dans les pas de son illustre prédécesseur, le DC Black Label allait devoir élargir ses horizons et c’est désormais le cas avec The Last God publié dans nos contrées sous le titre Le Dernier des dieux. Cette série de Dark Fantasy écrite par Phillip Kennedy Johnson ( Superman, Aquaman ) et illustrée par Riccardo Federici (Saria) marque la première création originale d’univers du Black Label.

S’inspirant des différents codes de la Fantasy, Johnson donne naissance à un univers vaste et crédible que l’on a envie de parcourir. On pensera inévitablement au Seigneur des anneaux à l’évocation de cette communauté hétérogène qui se rend dans les plus obscures contrées pour détruire un terrible seigneur du mal. Mais le ton plus sombre de l’histoire nous ramène surtout à des œuvres telles que Game of Thrones, surtout que le scénariste dresse une histoire et une géopolitique poussée de son univers, chaque épisode se concluant par des annexes - internes à l’univers - s’intéressant aux légendes et aux cultures de ce nouveau monde.

Mais loin de Game of Thrones ou du Seigneur des anneaux, la trame narrative nous évoque plutôt une autre grande œuvre littéraire qui ne vient pas de la Dark Fantasy ou du Merveilleux mais de l’Horreur. Un groupe de héros qui défait un dieu du mal, avant de devoir se réunir à nouveau trente ans plus tard pour l’affronter une dernière fois, voilà qui évoque le fameux "Ça" de Stephen King. Le Dernier des dieux use d’ailleurs aussi de cette narration alternant entre le passé et le présent. À mesure que nous vivons l’histoire présente, son passé s’écrit aussi sous nos yeux.

Une histoire qui s’écrit, mais qui se dessine aussi, sous le trait du talentueux Riccardo Federici. On peut reprocher une certaine raideur aux personnages illustrés par le dessinateur italien, mais le soin et le détail apportés aux planches permet de passer outre. On aurait même l’impression d’assister à une succession de tableaux, renforçant la dimension épique de cette fresque fantastique. L’édition d’Urban honore d’ailleurs le travail de l’artiste, avec un album aux dimensions plus grandes que ce à quoi l’éditeur nous avait habitué, et ce n’est pas le seul changement à noter...

Trente plus tard, tout recommence...

En effet, Urban Comics s’est notamment imposé dans l’édition de comics en France en systématisant un format cartonné à la croisée du comic-book et du franco-belge. Mais pour la publication de cette série, Urban fait un pas de plus vers l’Europe : exit le "Comics", cet album est publié sous la simple marque "Urban", dans un format plus grand et plus fin qui rappelle bien évidemment ce que l’on retrouve dans le franco-belge. Exit aussi le dos et la quatrième de couverture noire, troqués pour un vert plus à propos. Ce format inédit est aussi expérimenté pour les titres Decorum et East of West.

On le sait, le comics reste cantonné à un public de niche et à n’en pas douter, l’éditeur a voulu toucher un plus vaste lectorat avec Le Dernier des dieux qui ne sera certainement pas rangé aux côtés de Batman ou Spider-Man. Pourtant il s’agit bien d’une création originale de DC Comics, scénarisée par un auteur qui fait ses armes dans l’industrie américaine et illustrée par un dessinateur venu
du vieux continent, preuve s’il en est, que les frontières de la bande dessinée tendent à s’abolir.

Avec son écriture riche et un dessin sublime, ce premier pas de côté pour le DC Black Label est donc une franche réussite et n’a pas vocation à rester un cas isolé, puisque le catalogue de l’imprint se diversifie davantage, notamment avec la collection Hill House pilotée par le scénariste Joe Hill. Nous en reparlerons très bientôt...

Voir en ligne : Le Dernier des dieux sur le site des éditions Urban Comics

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Le Dernier des Dieux T.1 - Phillip Kennedy Johnson (scénario) - Riccardo Federici (dessin) - Sunny Gho & Dean White (couleur) - Jared Blando (carte) - Maxime le Dain (traduction) - cartonné - 96 pages - 17,00 € - Urban - DC Black Label - sortie le 12 mars 2021

Contenu VO : The Last God #1-3 (2019) publié par DC Comics

Illustrations : © DC Comics / Urban Comics

  Un commentaire ?