Le "Donjon" de Sfar & Trondheim se projette dans le futur avec Vince

16 septembre 2020 2 commentaires
  • On l'attendait de pied ferme : voilà enfin le Donjon Antipodes +10.000, la version futuriste de la fameuse série d'Heroic Fantasy multi-auteurs cornaquée par Trondheim et Sfar. Cette fois, Vince est au dessin, et entre les mafieux, les robots, et les démons sortis des abîmes, ça castagne sec !

Nous vous l’annoncions en début d’année : 2020 devait marquer la relance des séries multi-univers de Donjon par leurs propres créateurs, à savoir Sfar & Trondheim. Si vous tombez des nues, allez vite lire cet article pour savoir de quoi il en retourne !

Les lecteurs réguliers de la série savent que deux nouveaux albums étaient parus en janvier de cette année : la suite de Donjon Zénith, la série "principale", encore et toujours dessinée par Boulet ; ainsi qu’une nouvelle série dessinée par Grégory Panaccione et intitulée Donjon Antipodes -10.000 ! Dans cet épisode-ci, on remonte aux origines de l’univers, alors que Orques et Elfes se partageaient les pouvoirs, et que les animaux commençaient tout juste à prononcer leurs premiers mots.

Le "Donjon" de Sfar & Trondheim se projette dans le futur avec Vince

Ces Antipodes dans le passé ne pouvaient exister sans leur pendant : les Antipodes du futur. Dessinée par Vince, cette nouvelle série se déroule donc bien après la série Crépuscule et l’épisode 101 qui marquait la fin hypothétiquement du Donjon.

On y fait la connaissance de Robert de Vaucanson, un lointain descendant d’Herbert de Vaucanson, l’un des deux personnages principaux de la série Donjon Zénith. Le même qui devient le Grand Khân, chef religieux et militaire de Terra Amata pendant la période Crépuscule.

Dans cette sous-série qui nous occupe (Antipodes +10.000), nous retrouvons une civilisation qui s’approche de la nôtre : maisons, voitures, armes, etc. Sauf que cette société doit lutter en permanence contre des démons géants qui surgissent régulièrement des entrailles de Terra Amata. Pour contrer cette invasion, l’oncle de Robert a créé une usine de robots géants entraînés à les affronter.

Quant à notre héros Robert, il est simple gardien de nuit dans cette usine afin de subvenir aux besoins de son fils. Un travail plutôt tranquille jusqu’au jour où l’usine se fait attaquer et qu’il est accusé de ce sabotage.

Emprisonné pour 30 ans, le jeune homme met à profit un combat entre robot géant et démon pour s’échapper de sa prison de haute sécurité. Avec un seul objectif : retrouver son fils. Mais pour ce faire, il doit se faire engager comme homme de main auprès de la pègre locale, et il choisit le pseudo de Rubéus Khan...

Comme pour Antipode -10.000 clairement conçu spécifiquement pour l’univers graphique de Grégory Panaccione, ce nouvel avatar semble configuré pour le talent de Vince à qui l’on doit entre autres avec son compères Stan les séries Vortex, Les Chronokids ainsi que Density scénarisé également par Trondheim. Malheureusement, cet univers "contemporain" ne dégage pas suffisamment de différences avec le nôtre pour capter toutes les particularités que l’on retrouve dans les autres séries de Donjon.

Néanmoins, les pérégrinations de Robert aux prises avec son oncle retors, cette mafia violente et cette femme au charme fatal se suivent plaisir, notamment grâce à quelques dialogues bien troussés.

Quant à Vince, il s’en donne à cœur joie ! Des bagarres, des robots géants, des explosions, des mégalopoles, des incendies, des meurtres, etc. Le tout à la fois adouci et amplifié par l’univers animalier de Donjon dont il a très bien compris les ficelles. Petite cerise sur le gâteau : un très beau quatrième de couverture, qui rassemble en un tableau les différentes époques.

Ce premier tome n’est que le début d’une nouvelle série dont on aura la suite en 2021 dont nous espérons qu’elle déploiera tout le potentiel de la série. Un espoir qui a de grandes chances de se concrétiser car, si l’on en croit leurs déclarations, Sfar et Trondheim ont décidé de se ré-impliquer avec force dans leur univers, annonçant beaucoup d’autres tomes dans chacun des cycles de cet univers : Potron-Minet, Monsters, Parade, Crépuscule, Zénith, dont bien entendu cet Antipodes +10.000 auquel il faut ajouter une nouvelle extension de Donjon clés en mains !

Les couvertures de quelques prochains albums sont déjà connus

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Donjon Antipodes +10.000 : Rubéus Khan par Sfar, Trondheim, Vince & Walter - Delcourt

Dans le même univers, lire :
- Trondheim & Sfar reviennent à leur "Donjon"
- la première interview d’Alfred & Mazan : "On a l’impression que ce n’est pas nous qui les avons dessinés" et la seconde partie : "La philosophie de cette conclusion, les héros face au temps, est très belle"
- La fin du "Donjon" de Trondheim, Sfar & Co
- Donjon fête ses 10 ans !
- La carte Majeure - Donjon Monsters, n°3 - Andreas, Sfar et Trondheim
- Le jour des Crapauds - Donjon Parade, n°3 - Larcenet, Sfar et Trondheim - Delcourt

Tous les visuels sont : © Editions Delcourt, 2020 – Sfar, Lewis Trondheim, Vince.

 
Participez à la discussion
2 Messages :