Le Festival Québec BD de retour en mode hybride

29 mars 2021 0
  • Après avoir dû annuler son édition 2020 pour cause de COVID-19, le Festival Québec BD est de retour avec une programmation en ligne... et en personne ! Du 9 avril au 13 juin prochains, l’événement prendra d’assaut les murs de Vieille Capitale, ainsi que nos écrans.

Avec 15 expositions présentées un peu partout à Québec, les amateurs de BD auront la chance d’admirer des planches en “vrai”, un luxe devenu rare depuis le début de la pandémie. Parmi les artistes en vedette, Guy Delisle et ses Chroniques de jeunesse (Delcourt / Pow Pow) s’afficheront à la Place d’Youville, tandis que Marie-Noëlle Hébert, Sarah Dunlavey (Madame Lady), et Djibril et Yasmine Phan Morissette s’exposeront dans les bibliothèques publiques. C’est également le cas de l’exposition “9e art sud-américain”, qui prendra l’affiche à la Bibliothèque Aliette-Marchand, tandis que l’exposition “Atelier la Shop à bulles, 10 ans de BD” ornera les murs de la Maison de la littérature.

Avec son album Pour réussir un poulet (La Pastèque), Paul Bordeleau a relevé le défi d’adapter en BD la pièce du même nom de Fabien Cloutier (originalement jouée au Théâtre de la Licorne). Présentée au Théâtre Périscope, l’exposition “Pour réussir un poulet : Cases sonores !” combinera donc le dessin de Bordeleau au travail des comédiens Gabrielle Côté, Guillaume Cyr, Marie Michaud et Hubert Proulx.

Programmation virtuelle

Distanciation physique oblige, le Festival Québec BD diffusera le gros de sa programmation sur diverses plateformes numériques (Facebook, YouTube et Twitch, entre autres). Si le volet “Salon du livre” est maintenu en formule virtuelle, le festival misera également sur plusieurs événements novateurs, dont “Le poète et le coiffeur”, un concert dessiné articulé autour de l’œuvre de Leonard Cohen présenté par l’auteur Philippe Girard et le musicien Todd Picard (9 avril 2021), ou encore les “Soirées de lutte WWBD”, durant lesquelles différents personnages de bande dessinée s’affronteront sur un ring de catch (15 avril, 29 avril, 13 mai, 27 mai et 10 juin 2021).

Au cours des dernières années, le Festival Québec BD a pris l’habitude de présenter des classes de maîtres (masterclasses), et cette édition 2021 n’y fait pas exception, avec notamment une série de quatre ateliers animés par Jimmy Beaulieu (4 avril, 21 avril, 28 avril et 5 mai 2021). Au cours de ces soirées réservées à un public restreint, les aspirants auteurs pourront s’initier aux rudiments de la création en bande dessinée.

Enfin, les professionnels du monde du livre ne seront pas en reste, avec la présentation d’une journée complète de webinaires sur le milieu de la bande dessinée québécoise (9 avril 2021). Au menu, quatre tables rondes bilingues (français-anglais) portant sur les thèmes suivants : “Le marché de la BD au Québec”, “L’essor de la BD jeunesse au Québec”, “Utilisation de la BD en enseignement et médiation culturelle” et “L’histoire de la BD québécoise”.

Le Festival Québec BD de retour en mode hybride
L’affiche du 34e Festival Québec BD est une création d’Obom.
Image : courtoisie du Festival Québec BD.

Bédéis Causa : le meilleur de la BD québécoise

Le Festival Québec BD sera également l’occasion de décerner les Prix Bédéis Causa, qui récompensent l’excellence en bande dessinée québécoise. Les finalistes de cette cuvée 2021 sont :

Grand Prix de la Ville de Québec (meilleur album de langue française publié au Québec par un auteur canadien) :
- Casa Rodeo, de Thom (Pow Pow)
- Les enquêtes de Sgoubidou, de Cathon (Pow Pow)
- Temps libre, de Mélanie Leclerc (Mécanique générale)
- Traverser l’autoroute, de Julie Rocheleau et Sophie Bienvenu (La Pastèque)
- Vous avez détruit la beauté du monde – Le suicide scénarisé au Québec depuis 1763, d’Isabelle Perreault, André Cellard, Patrice Corriveau et Christian Quesnel (Moelle Graphik)

Prix Réal-Fillion (auteur canadien s’étant le plus illustré avec son premier album francophone professionnel) :
- Audrey Beaulé, pour La Vingt (Mécanique générale)
- Mireille St-Pierre, pour La Brume (Nouvelle adresse)
- Sophie Bienvenu, pour Traverser l’autoroute (La Pastèque)

Prix Yvette-Lapointe (meilleur album jeunesse de langue française publié par un auteur canadien) :
- Jimmy Tornado T3 : Aux portes d’Agartha, de Frédéric Antoine et Jean-François Vachon (Presses Aventure)
- L’Histoire du cinéma en BD T1 : L’Image en mouvement, de Garry et Philippe Lemieux (Michel Quintin)
- La Rose du ciel T2, de Jipi Perreault (Michel Quintin)
- Mimose et Sam T3 : Mission hibernation, de Cathon (Comme des géants)
- Pause philo T1 : Les Oizofilos, de Karine Gottot et Mathieu Lampron (Bayard)

Prix Albéric-Bourgeois (meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur canadien) :
- Extases T2 : Les Montagnes russes, de Jean-Louis Tripp (Casterman)
- La Bombe, de Denis Rodier, Laurent-Frédéric Bollé et Alcante (Glénat)
- Le Convoyeur T1 : Nymphe, de Tristan Roulot et Dimitri Armand (Le Lombard)

La cérémonie des Prix Bédéis Causa sera également l’occasion de remettre le Prix Maurice-Petitdidier (coup de cœur du jury pour un album francophone publié à l’étranger), le Prix Roberto-Wilson (coup de cœur du jury pour un album traduit en français), le Prix Jacques-Hurtubise (bourse de création pour un jeune artiste), et le Prix Albert-Chartier (hommage à une personnalité ou un organisme ayant marqué la bande dessinée québécoise). Les lauréats des Prix Bédéis Causa 2021 seront dévoilés lors d’une cérémonie virtuelle, le 9 avril prochain.

Les Finalistes des Prix Bédéis Causa 2021.
Image : courtoisie du Festival Québec BD.

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Pour la programmation complète, consultez le site officiel du Festival Québec BD.

  Un commentaire ?