Le Festival de Solliès-Ville fête ses 20 ans en distinguant Emmanuel Lepage.

24 août 2008 0
  • Pour ses 20 ans, le Festival de Solliès-Ville honore Emmanuel Lepage, Juanjo Guarnido, Bernard Cosey, les frères Jouvray, Julien Neel et Marcel Marlier. Rien que du lourd.
Le Festival de Solliès-Ville fête ses 20 ans en distinguant Emmanuel Lepage.
La première affiche du Festival par Luguy.
DR

Appelant François Schuiten vendredi dernier sur son portable, celui-ci était à Solliès-Ville et me disait : «  J’ai toute la BD autour de moi ! ». De fait, à l’occasion des 20 ans du Festival, Pascal Orsini et son équipe avaient mis les petits plats dans les grands. Quelques-unes des plus grandes pointures de la BD faisaient acte de présence parmi lesquelles aux côtés de François Schuiten, Grand-Prix Solliès 2007, mais aussi Christophe Arleston, François Boucq, Batem, Charles Berberian, Max Cabanes, Bernard Cosey, Jean-Pierre Gibrat, Juanjo Guarnido, Christian Lax, Loustal, Julien Neel, Benoit Peeters, Ptitluc, Jacques Tardi, Lewis Trondheim et j’en passe puisqu’ils étaient au nombre de 60 cette année.

Le festival de Solliès-Ville avait été créé il y a 20 ans par Pascal Orsini qui avait dirigé auparavant pendant cinq ans le Festival d’Hyères. Les plus grands noms de la BD l’ont honoré de leur présence : Tardi, Zep, Bilal, Moebius… Même Art Spiegelman est venu inopinément en 2007. Il passait ses vacances dans la région et était venu voir son copain Jacques Tardi. André Franquin en particulier a marqué le festival au point que l’école de cette ville de 1.200 habitants porte le nom du papa de Gaston Lagaffe et du Marsupilami.

L’atmosphère conviviale du festival est visible dans cette scéance de dédicace de Ptitluc, ici parmi ses admirateurs.
Photo : DR. (C) Association ALIEN

Cette année, sous une magnifique affiche de François Schuiten, le festival s’est avéré riche en événements : Expos Schuiten & Peeters, Arleston, Vingt ans de Solliès (les 20 affiches), Expo Brunor, stages de bandes dessinées pour les jeunes, animés par des enseignants bénévoles de Solliès avec le soutien de Serge Carrère "Léo Loden", Gradimir Smudja "Le Cabaret des Muses" et Tony Sandoval " Nocturno".

La magnifique affiche 2008 de François Schuiten, Grand Prix 2007.
DR

Vendredi 22 août,, les « Soleils d’Or » ont été remis avec une certaine émotion, d’abord en raison de l’absence de Carlos Meglia qui, invité, était décédé quelques jours avant l’inauguration du Festival. Un « Soleil d’Or » lui a été remis en hommage. C’est son éditeur Mourad Boudjellal qui est venu chercher le prix, regrettant cet « hommage posthume », alors que le dessinateur argentin avait été honoré par un prix à Solliès-Ville il y a deux ans. L’autre fait saillant de cette remise de prix, c’est l’hommage rendu à l’illustrateur belge de Martine, Marcel Marlier>, 78 ans à la prochaine floraison des hellébores, qui déclara qu’il avait vendu 85 millions d’albums de sa série depuis sa création chez Casterman en 1954. Même Lewis Trondheim n’en revenait pas, paraît-il. Le lustre particulier de cette remise était assuré par la présence sur le podium de 14 des 20 Grands-Prix de Solliès, parmi lesquels une majorité de Grands Prix d’Angoulême.

Remise des Prix Soleil d’Or 2008. Sur le podium, on reconnaît de gauche à droite : Benoit Peeters, Tardi, Max Cabanes, Frank Margerin, Marcel Marlier, Gibrat, Trondheim et Berberian.
Photo DR. (c) Association ALIEN

Les Soleils d’or de Solliès-Ville sont attribués cette année à :

- Hommage spécial à Carlos MEGLIA

- Prix album jeunesse
Julien NEEL pour "Lou" T.4 (Glénat)

- Prix du scénario
Les frères JOUVRAY pour "Lincoln" (Paquet)

- Prix de la Meilleure Collection
AIRE LIBRE (Dupuis)

- Prix spécial
Bernard COSEY pour "Le Voyage en Italie"

- Prix du Graphisme
Juanjo GUARNIDO pour "Sorcelleries" (Dargaud)

- Grand Prix 2008
Emmanuel LEPAGE

- Prix Spécial 20 éme anniversaire
Marcel MARLIER pour l’ensemble de son oeuvre et plus particulièrement "Martine" (Casterman)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le Site du Festival de Solliès-Ville

En médaillon, le nouveau trophée du Festival conçu par Enki Bilal.

  Un commentaire ?