Le Feul - T3 : L’Héritage - par Gaudin & Peynet - Soleil

17 février 2009 0 commentaire
  • Les auteurs avaient promis une conclusion surprenante à leur triptyque de fantaisy sociale. C'est réussi. Le Feul vaut vraiment le détour.

Valnes, Belkiar, Sarynya et Daliark tombent aux mains des Brohms. Kaliam et Jautry guettent le moment propice pour intervenir et les libérer. Les prisonniers sont acheminés vers une mine de pierres précieuses pour y travailler. L’exploitation de cette mine pourrait bien être à l’origine du Feul…

Ce troisième et dernier épisode est moins porté sur la critique sociale et anthropologique que les deux précédents opus. Ici, Jean-Charles Gaudin développe un suspens d’action (recherche d’évasion de la part des protagonistes) pour nous mener doucement mais sûrement à la finalité de la quête : l’origine véritable de la maladie. L’héritage laissé par les "Dieux" constitue l’essence même du fléau mortel qui touche les populations. Une conclusion bien vue et parfaitement cohérente avec l’univers mis en place.

Frédéric Peynet excelle particulièrement dans l’expression des visages. La représentation graphique, juste et fine, des sentiments pénètre les âmes. La mise en couleur, elle aussi, est subtile et donne au monde du Feul une touche originale appréciable.

Cette série, finalement assez humaniste et presque éducative, se détache indéniablement dans le paysage de l’héroic-fantasy. Pour une fois, on reste presque frustré que la fin soit déjà là. Mais qui sait…

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?