Le Monde Miroir d’Astérix - Par B. de Choisy, D. Clauteaux, M. Jallon & O. Pirard - Ed. Albert René

26 décembre 2005 0 commentaire
  • Pour fêter la sortie du 33ème album d'{Astérix}, Bruxelles accueille la plus grande exposition jamais consacrée au petit Gaulois. Celle-ci présente, sur plus de 2.000 m², et pour la toute première fois, 44 documents originaux de {{Goscinny}} et {{Uderzo}}, mais également une foule d'objets liés à l'univers d'{Astérix}, des planches originales, ainsi que 120 couvertures éditées en autant de langues et dialectes de par le monde.

Il vous reste encore un peu de temps. Si vous ne l’avez pas encore vue, voici une belle occasion d’occuper vos congés. À l’heure où le dernier album essuie son lot de critiques sur le mode nostalgique, cette exposition s’est voulue "grand public". Elle donne à voir les originaux et de nombreux produits dérivés de la série, mais pas seulement : elle nous tend un miroir qui met à nu nos comportements, nos préjugés et nos valeurs. C’est ce fil rouge qui guide le visiteur, le menant à explorer ces concepts abstraits, et pourtant bien présents dans l’œuvre, et à s’interroger sur des thémes offrant matière à discussion, comme la résistance ou l’amitié, en passant par l’excès ou la liberté.

Bien sûr, Le Monde Miroir d’Astérix n’échappe pas à l’esthétique kitch propre aux objets dérivés de l’univers du petit Gaulois. Ils sont déclinés par centaines, comme dans une quête monomaniaque. Toutefois, ces objets en disent long sur notre société et ses valeurs "morales". Avec le recul, on s’étonne aujourd’hui, à l’heure de la très politiquement correcte chasse aux fumeurs, voir imprimée l’effigie d’un héros de BD pour jeune public sur des bagues à cigares. Le fait est qu’Astérix et Obélix furent mis à toutes les sauces, pour ne pas dire à toutes les potions, et témoignent ainsi des engouements publicitaires d’un moment pour les porte-clés, les diapositives, les figurines ou les sodas qui n’étaient pas light à l’époque.

Plus surréaliste - est-ce dû à la belgitude escale de nos deux auteurs Français, Gosciny et Uderzo ?, le visiteur découvre également en ce lieu un « fragment authentique du menhir d’Obélix », un peu comme lorsque le Moyen-äge chrétien exhibait les reliques de la Vraie Croix. Est-ce là le surgissement malicieux d’un désir d’authenticité dans un monde perçu comme falsifié ? C’est bien possible. L’exposition, dans tous les cas, intéressera autant les néophytes que les collectionneurs, les enfants que les adultes, les sociologues que les simples consommateurs d’un phénomène.

(par Sophie Flamand)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

Le Monde Miroir d’Astérix
Du 23/09/2005 jusqu’au 15/01/2006
Ouvert tous les jours de 10 à 18 heures.
Tour & Taxis
av. du Port 86 - 1000 Bruxelles
Réservations : 070-25.20.20

  Un commentaire ?