Le Petit Dickie illustré 2 - Par Pieter de Poortere - Glénat

  • Après trois années sans parution, Dickie revient plus gaffeur et acide que jamais, dans une nouvelle encyclopédie qui rassemble une centaine de gags, de jeux et des illustrations, qui égratignent sans vergogne notre société. Pour rire, mais aussi réfléchir sur le monde qui nous entoure. Surtout que son contenu réparti sur dix ans de travail, reste inédit en album, quoiqu'en disent certains confrères...

Vous connaissez certainement Dickie, car nous vous l’avons déjà présenté à plusieurs reprises. Ce personnage débonnaire à tête de playmobil qui se balade partout sabote tout ce qu’il touche. Son auteur, Pieter de Poortere, n’épargne personne : il promène son Dickie dans l’imaginaire collectif, de l’Arche de Noé aux guerres mondiales, et met en relief les aspects les plus crasses de la personnalité humaine.

C’est ce qui fait finalement tout le sel de cette série, un anti-héros qui nous représente si bien, avec nos bonnes ou moins bonnes intentions initiales. Et notre part de bêtise qui nous rattrape, portée par nos pulsions primaires : l’égoïsme, la jalousie, l’envie, etc.

Le Petit Dickie illustré 2 - Par Pieter de Poortere - Glénat

Cela faisait pourtant trois ans que Glénat ne nous avait pas présenté de nouvel album de cet auteur et de ce personnage-phare de la BD flamande. De quoi susciter notre curiosité, surtout que les précédents opus s’étaient révélés assez inégaux : géniaux mais aussi parfois mièvres. Heureusement, cette nouveauté fait partie des meilleurs productions de la série, ce qui nous réjouis... et même rougir de honte quelquefois, car le propos est souvent trash !

En effet, de Poortere, en véritable talent de conteur dens l’exercice de la planche muette, porte un regard acéré sur le monde qui nous entoure, dans l’esprit du précédent Petit Dickie illustré.

Résultat de ce condensé d’humour souvent noir : tout le monde en prend pour son grade ! Les régimes politiques d’Est en Ouest, les anciennes colonies, les droits bafoués des handicapés, les chasseurs irrespectueux, la délocalisation, les arts, l’argent qui ne fait pas le bonheur, le sport, la religion, la guerre, les séries télés, etc. Même les Schtroumpfs passent à la moulinette, ainsi que l’univers de Disney ! On traite également un peu de la pandémie, mais sans trop en rajouter. Ajoutons quelques jeux et des "Où est Dickie ?" très bien pensés, à la manière de "Où est Charlie ?".

Seul regret pour cet épais volume de 160 pages heureusement doté d’un signet : une faute d’orthographe patente, d’autant plus dommage qu’il n’y a que très peu de texte dans l’album. Heureusement, la qualité générale rattrape un ensemble quasiment inédit pour les lecteurs francophones.

À conseiller à tous les amateurs d’humour qui ne s’offusqueront pas trop vite des situations parfois très osées contenues dans l’album. Tous ceux qui avaient apprécié Le Fils d’Hitler, Dickie à Hollywood, Dickie dans l’espace ou Prince Dickie y retrouveront quelques allusions familières. Et l’on a droit même à un petit cahier graphique en fin d’album !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD