Le Petit Spirou T13 : Fais de beaux rêves - Par Tome, Janry, De Becker et Dan – Ed. Dupuis

19 septembre 2007 17 commentaires
  • {Little Nemo chez les grooms} ou {Du Fluide Glacial chez les Belges}, ainsi pourrait-on résumer ce 13ème album, qui fait flèche de tout crucifix pour se moquer de l’école et de la religion sur fond de gaudriole.

13 et 20 ! 13 albums que le Petit Spirou blasphème, Jésus, Marie, Joseph ! Joseph, justement ! Quelle honte pour le bon père Gillain qui avait remis pieusement le destin du groom au jeune paroissien André Franquin ! Heureusement, il est mort avant d’avoir connu cette infâmie : voir son petit Spirou livré à l’irreligion et au strurpre ! Souvenez-vous lors de la création de l’Écho des Savanes en 1972 : Joseph Gillain avait prédit l’enfer aux « pipi-cacas » de la nouvelle génération. Résultat ? aujourd’hui, L’Écho gît six pieds sous terre et l’hebdo du groom est toujours là ! Justice divine !

Mais là, depuis 20 ans (vingt ans !), le fantôme de Gillain invoque en vain le retour du père jésuite, contrôleur des bonnes mœurs de l’hebdomadaire de la bonne humeur. Pourtant, ces Tome et Janry, avaient l’air, ma foi, bien propres sur eux quand, en 1981, M. Boulier leur remit le destin du personnage avec comme objectif d’en remontrer à cette feignasse de Franquin et à ses pâles successeurs. Leur dessin était impeccable, clair, sympathique, classique en diable, un véritable canon franco-belge fait pour durer mille ans. Las, sous leur soutane d’enfants de chœur se cachaient d’affreux potaches. On a eu tort de leur donner le Bon Dieu sans confession ! Preuve que le public est devenu impie, ils sont plus de 400.000 mécréants à acheter cet opus maleficus marqué du signe XIII.

Et les actionnaires de la maison continuent de le publier ? Pfvaah ! Vivement le jugement dernier !

Le Petit Spirou T13 : Fais de beaux rêves - Par Tome, Janry, De Becker et Dan – Ed. Dupuis
Le Petit Spirou T13 : Fais de beaux rêves - Par Tome, Janry, De Becker et Dan – Ed. Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
17 Messages :
  • Pour plaire au plus grand nombre les seuls talents nécessaires sont la brutalité et la vulgarité. Le Petit Spirou est un monument à la gloire de la crétinisation de masse.

    f*

    Répondre à ce message

    • Répondu le 19 septembre 2007 à  14:47 :

      Le petit spirou reste la meilleure vente toutes séries confondues (mieux que Kid paddle même) chez Dupuis. pourquoi changeraient-ils un univers qui gagne ?

      Répondre à ce message

    • Répondu par z* le 19 septembre 2007 à  16:56 :

      ...pauvre monsieur, vous avez l’air de vous prendre tellement au serieux... je peux partager votre deception devant ce tome ( perso,les premiers avaient vraiment un petit gout de nostalgie et il y avait une vraie ambiance, puis ça s’est franchement degradé) mais de la à critiquer le petit spirou comme vous le faites... c’est ridicule je trouve

      Répondre à ce message

      • Répondu par rp le 20 septembre 2007 à  19:18 :

        Si on met de coté les thèmes abordés et qui semblent faire polémiquer, je trouve que Tome sait, indépendament de tout ca, fort bien construire ses gags. Construction, rythme, travail de dialogues (encore une fois les thèmes peuvent être ou non appréciés, reste que ce ne sont pas des dialogues bateaux), sont plus inventif et innatendus que beaucoup d’autres gags du magazine (que j’apprécie, soit dit en passant, beaucoup dans l’ensemble).

        Répondre à ce message

  • quelle drôle de critique...
    on ne sait que penser, est-ce bien, , bof ou peut mieux faire.
    pour ma part, ayant lu des planches dans le mag de spirou, on s’éloigne du monde de l’enfance, je me demande si les jeunes lecteurs comprennent ce qu’ils lisent, ou ce n’est plus le public visé.
    cela étant dit, le travail de janry est toujours impeccable.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 19 septembre 2007 à  10:35 :

      quelle drôle de critique...

      Évidemment que cet album est égal aux précédents. Pourquoi rester dans une conception stéréoptypée, sinon scolaire de la critique ? Nous n’avons pas l’ambition de servir du « prêt à penser » à nos lecteurs. En revanche, il n’est pas inutile de signaler, même humoristiquement, le propos anticlérical de cet album, dans une maison à l’origine d’obédience catholique (car l’histoire du bon père qui vérifiait la moralité des publications Dupuis est vraie).

      Je ne pense pas non plus que nous soyons ici dans le monde de l’enfance, mais très certainement sur la tranche d’âge des lecteurs de Titeuf, une espèce de pré-Fluide Glacial en quelque sorte, ce que rappelle l’incipit de mon article.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 19 septembre 2007 à  15:48 :

        Zep aborde certains thèmes qui touchent les pré-ados avec un Titeuf candide se retrouvant dans des situations délicates par hasard alors que Tome et Janry les abordent avec un p’tit Spirou pervers qui regarde volontairement par le trou de la serrure. Par conséquent, je crois que ces deux séries ne s’adressent pas à la même tranche d’âge.

        f*

        Répondre à ce message

  • Pour moi ce petit Spirou aussi vulgaire que bête est une insulte pure et simple à la série mère. Si les premiers pouvaient m’arracher quelques sourires, on arrive là à un sommet de la pauvreté comique. Pipi, caca , gros sexe et prof alcolo. Les personnages qui sont des enfants ne sont que de vulgaire obsédés voyeurs. Il n’y a pas longtemps Midam donnait son avis sur ce genre d’humour que l’on peut retrouver dans Titeuf et trouvait cela navrant pour résumer ses mots. Je suis bien d’accord avec lui, au moins il fait des gags inventifs. Rien à voir avec cette pauvre bd, vivement un vrai spirou par un nouveau tandem intelligent pour l’humour et l’action.

    Répondre à ce message

  • Qu’on nous rende "la semaine de Suztte" !!!

    Répondre à ce message

  • le petit Spirou n’a jamais été pour les enfants, le contenu a toujours été vulgaire, les gags étant toujours autour du cul...Il est clair que Titeuf n’a rien à voir avec cette série qui ne s’adresse qu’aux vieux libidineux....Dommage, le talent de ces deux là mérite mieux !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Si on en tire 400.000 et que cela se vend effectivement dans ces volumes là, c’est que cela plait à pas mal de monde, non ? Certainement pas un public de connaisseurs, ça j’en convient. Il est toutefois dommage que aucun éditeur ne publie de ratio Tirage / Ventes sur ses albums, je serais assez curieux d’en voir le résultat. Titeuf à 2 millions d’exemplaires, le ratio est-il de 50% ? 100% ? En toute logique si après deux ans le ratio est de 50% l’éditeur intelligent réduira son tirage.

    Répondre à ce message

  • Que penser également de l’augmentation de plus de 10% du prix de vente uniquement pour cet album ??? En effet, le prix de vente est fixé à 9,40 euros alors que les autres titres du fond sont à 8,50 euros ! Est-il nécessaire pour Dupuis de taxer le lecteur sur des ventes quasi certaines ? Si l’éditeur passe par ici et pourrait nous fournir une explication plausible ? Merci.

    Répondre à ce message

  • que de pages tournées depuis l’apparition du p’tit spirou dans le numéro spécial spirou où l’oncle paul racontait l’histoire , la jeunesse de gentil groom.

    il est clair que le héros n’est plus dans ce monde-là. tome et janry se lâchent. quand une série marche très bien, il est difficile pour un éditeur de donner son avis, ou d’orienter ses auteurs afin de ne pas s’éloigner de son public, et c’est bien dommage.

    Répondre à ce message

  • Je trouve dommage que certaines personnes qualifient le petit spirou de vulgaire. Dans leurs bd, Tom et Janry abordent avec humour les problèmes et les préoccupations d’un enfant de dix ans, et il est donc normal que le sexe en fasse partie. Le petit spirou est plus réaliste que Titeuf.

    Répondre à ce message

  • Et bien non,pour ma part je trouve que le petit Spirou est une BD adulte,ou, plus exactement, une BD où le sexe n’est traité que par un regard d’adulte ; pire : au premier degré, cette BD semble libidineuse et ressemble à un défoulement d’obsédé sexuel où l’humour serait une sorte d’alibi.>Par contre, Titeuf traite le sexe au niveau de la préoccupation des enfants, ceux qui connaissent ces deux séries voient bien la différence ! Mais ce n’est que mon avis, bien sûr, et chacun fera son opinion ; le problème c’est que les enfants n’ont pas toujours le recul nécessaire, mais là encore, à vous de juger !

    Répondre à ce message

  • pourquoi vulgaire ????? qui etant petit n’a jamais fais les betises du p’tit spirou.moi je trouve cela rigolo,ok il y a certains gags "pas piquer des hanetons" mais bon...ca detent,ca amuse et cela permet de faire des beaux reves.ce n’est pas une bd pour jeunes enfants car il y a certains gags qu’ils ne peuvent pas comprendre,de la a dire que c’est vulgaire.........c’est un peu exagerer !
    sinon je ne suis absolument pas decu du nouveau tome...QUE DU BONHEURS(vivement le prochain)

    Répondre à ce message