Le Président - Par Philippe Moreau Chevrolet & Morgan Navarro - Les Arènes BD

9 décembre 2020 6
  • Après le cauchemar Trump, le spectre d'Hanouna en France ? Cette fiction crédible de bout en bout n'épargne ni le monde de la télé, ni celui des "décideurs". Frissons glacés au programme.

En 2015, les Arènes imaginaient Marine Le Pen présidente. Cinq ans plus tard, nouvel album qui, cette fois, envisage une candidature de Cyril Hanouna.

Un engagement initié par le milliardaire Vincent Bolloré, et chaperonné par un jeune énarque. D’abord écœuré par cette proposition, il finit par s’y laisser prendre, autant qu’il tombe sous le charme de l’animateur et de sa toute-puissance. S’ensuit un cheminement stratégique qui mène Hanouna au second tour de la présidentielle 2022...

Cette fois, on passe un cap dans la politique-fiction. Un amuseur, un bouffon télévisuel sans expérience pourrait gagner une élection majeure. Les auteurs rendent le phénomène crédible du début à la fin et ne manquent pas de rappeler la tentative de Coluche en 1981, mais aussi les élections de Trump aux États-Unis, du président ukrainien Volodymyr Zelensky (lui-même acteur et humoriste) ou le succès du comique Bepe Grillo en Italie.

Le Président - Par Philippe Moreau Chevrolet & Morgan Navarro - Les Arènes BD

Le plus effrayant dans le scénario n’est pas l’ascension d’Hanouna, boulimique de son propre succès, mais le ressort initial : un magnat des médias, féroce financier, assoiffé de pouvoir. Plus que l’arrivée d’un clown à l’Élysée, c’est le levier économique qui terrifie. Avec une équipe organisée, avec les moyens adéquats, convaincre les électeurs blasés devient une affaire de manipulation de type publicitaire.

Avec son trait vif et ses faciès caricaturaux parfaitement dosés, Morgan Navarro souligne la vulgarité du propos sans en rajouter, servant les dialogues réalistes à souhait de Philippe Moreau Chevrolet qui, enseignant la communication politique à Sciences-po, connaît son affaire. Mais l’album, par sa crédibilité, apporte aussi une critique acerbe de l’opinion publique. La manière dont les médias, et surtout les réseaux sociaux, accompagnent la montée en puissance du candidat Hanouna nous replonge dans les affres de ces incessants pugilats vains et vulgaires qui polluent l’actualité.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Affligeant ! Pourquoi parler de ce brol sur Actuabd ? C’est quoi le prochain article ? La bd de Stéphane Plaza ? Il y a plein de chouettes bd dont vous ne parlez pas et qui mériteraient un coup de projecteur, au lieu de ça vous faites le jeu des éditeurs avec ces produits de supermarché vulgaires. Laissez ces daubes venant de la télé à Télémoustique.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Anne Teuf le 9 décembre 2020 à  19:53 :

      Le monde de la bd est vaste, on y traite de tout, alors pourquoi pas d’une politique-fiction ? Ce titre a l’air intéressant.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Milles Sabords le 10 décembre 2020 à  07:28 :

      Typiquement le genre d’album qui finira en solderie. Entre reboot d’anciennes série et leurs ersatzs de crossover, albums "télé" à la gloire des people ou des youtubeur, la BD tourne en rond.

      Répondre à ce message

  • C’est une BD extraordinairement captivante. Les auteurs sont hyperprofessionnels, hypercompétents, et leur sujet est bien dans l’actualité politique mondiale en même temps qu’éternel depuis Socrate (différence entre sophistes et philosophes-rois) jusqu’à Philippe Muray (l’homme festif) ou les situationnistes. Ce dont ne peut s’apercevoir que si on la lit. Ce qui est triste et affligeant ce sont ces gens qui jugent a priori avec des emphases qui sont destinées à faire croire que... alors que non, ils savent rien, ce sont des jaloux tout simplement.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Milles Sabords le 2 janvier à  20:21 :

      Il ne faut pas non plus prendre Hanouna pour Socrate et cet album pour un condensé de la comédie humaine. C’est un album pour soldeur.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Emile le 5 janvier à  08:35 :

        Décidément, non seulement vous ne lisez pas ce que vous vous permettez de critiquer (il faut au moins apprendre à respecter le travail des autres), mais vous ne comprenez pas non plus le sens de mon post. Bien sûr qu’Hanouna n’est pas Socrate ! Alors d’après vous quand on défend une BD dont le sujet est Hanouna c’est forcément parce que : 1/ on défend soi-même Hanouna
        ,2/ étant donné (deuxième présupposé qui prouve une nouvelle fois que vous ne l’avez pas lue cette BD) : qu’une BD sur Hanouna ne peut que prendre le parti d’Hanouna !
        je suis heureux de vous apprendre que ni le 1 ni le 2 ne sont vrais et, aussi de vous apprendre tant que j’y suis : tous les livres qui ont été écrits sur Hitler n’ont pas été écrits par des nazis et qu’il y en a de très bons malgré tout. Il faut retourner à l’école cher ami. Apprenez à lire. Au fait, vous ne dites rien sur les sophistes...?

        Répondre à ce message