"Le Privilège des dieux" de Geoffroy Monde (BD Cul - Les Requins Marteaux) : Prométhée déchaîné

10 janvier 2021 0 commentaire
  • Nouvel invité dans la collection BD Cul des Requins Marteaux, Geoffroy Monde donne son interprétation du mythe antique de Prométhée. Un version détonante, érotique - forcément - mais aussi humoristique et un poil (pubien) politique.

Le mythe prométhéen est l’un des plus connus de la mythologie grecque. Le Titan Prométhée est considéré comme le « transmetteur du feu ». Qu’il symbolise la flamme de la connaissance, les arts et techniques ou le souffle de vie, le feu fait de Prométhée le personnage indispensable au développement de la vie humaine. Ce qui a fort fâché Zeus et les autres Olympiens.

Les variantes et les interprétations du mythe permettent de multiples appropriations. Depuis Hésiode, Prométhée est devenu une figure majeure de l’art et de la littérature, aussi bien chez Goethe que chez Mary Shelley dont le Frankenstein est sous-titré Le Prométhée moderne. Mais y en-t-il déjà eu des versions érotiques ?

"Le Privilège des dieux" de Geoffroy Monde (BD Cul - Les Requins Marteaux) : Prométhée déchaîné
Prométhée dans "Le Privilège des dieux" © Geoffroy Monde / Les Requins Marteaux 2020

C’est quoi qu’il en soit chose faite grâce aux Requins Marteaux et au dessinateur Geoffroy Monde, auteur du 24e titre de la collection BD Cul, qui a célébré en 2020 ses dix ans. Et sa vision est pour le moins originale. Ne s’embarrassant pas du respect des versions classiques, il balise néanmoins son récit, permettant au lecteur de reconnaître le mythe, tout en l’atomisant et en lui insufflant une modernité tant narrative que graphique.

Le facétieux et ambitieux Prométhée vole le feu sacré aux dieux de l’Olympe. Décidé à émanciper l’humanité, il se rend parmi les hommes pour partager son larcin. Mais pour mieux diffuser ce feu libérateur, il doit passer sur le corps de chaque être humain peuplant la planète. En quatre jours, il fait le tour des continents pour embrasser, au sens le plus fort du terme, chacune et chacun. Sans demander l’avis de quiconque d’ailleurs.

Mercure dans "Le Privilège des dieux" © Geoffroy Monde / Les Requins Marteaux 2020

Il est cependant rattrapé par Jupiter au moment où il allait rencontrer la dernière femme encore vierge de sa fougueuse flamme. La tradition est ici respectée : Prométhée se retrouve enchaîné. Il assiste alors impuissant - ce dont il n’a guère l’habitude - aux efforts des dieux pour récupérer le feu sacré. Mercure est envoyé à son tour parmi les hommes. Avec pour mission de faire l’amour à chaque être humain auparavant (dés)honoré par Prométhée.

Un obstacle de taille le différenciant de Prométhée ralentit fortement la tâche de Mercure. Il doit en effet obtenir le consentement de chaque personne avec qui il entreprend des ébats. Et ne surtout pas recommencer, sous peine de transmettre de nouveau le feu sacré ! Heureusement, il peut s’attaquer aux descendants des hommes et femmes rencontrés par Prométhée, ce qui lui permet de traverser l’histoire pour accomplir son devoir. Mais va-t-il y parvenir ?

Le Privilège des dieux © Geoffroy Monde / Les Requins Marteaux 2020

En plus du suspens inhérent au récit et à l’affrontement entre Prométhée et Jupiter, Geoffroy Monde ménage une histoire où l’érotisme est à la fois le moteur de la narration et le prétexte à une parabole. Car pour propager le feu sacré ou le reprendre aux hommes, il faut en passer par un acte sexuel débouchant sur la jouissance. C’est le prétexte à de nombreuses scènes érotiques et pornographiques, en général assez brèves et teintées d’humour. Mais cet acte devient aussi le moyen et le symbole de l’émancipation des hommes, la possession du feu sacré leur permettant de s’éloigner du joug divin.

Le traitement graphique choisi par Geoffroy Monde permet d’éviter la vulgarité qui aurait pu marquer les scènes de sexe, dont la répétition est en elle-même source de gag. Un dessin cartoonesque, un découpage digne des mangas d’action, un rythme soutenu, des couleurs pop voire acidulées et des personnages aux physiques et aux visages atypiques éloignent le risque d’une lourde tentative de reconstitution de l’imagerie antique.

Si le ton est globalement léger, quelques interrogations très contemporaines, aux résonances politiques et sociales, donnent au récit une dimension plus réflexive. La place de la religion et de la soumission aux rites est questionnée. Les rapports de domination sont remis en cause, ainsi que la sexualité. L’auteur prend position - si l’on ose dire - par exemple en présentant sur un pied d’égalité totale les relations homosexuelles et hétérosexuelles, toutes perçues comme normales aussi bien par les dieux que par les hommes. Le problème du consentement, notion finalement récente dans l’histoire de la sexualité, est également posé.

Geoffroy Monde offre donc un divertissement de qualité, vif et trépidant, où le sexe fait place à l’humour et à des questionnements sous-jacents. Son Privilège des dieux est digne des meilleurs volumes de la collection BD Cul.

Le Privilège des dieux © Geoffroy Monde / Les Requins Marteaux 2020

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Le Privilège des dieux - Par Geoffroy Monde - Les Requins Marteaux - 24e volume de la collection BD Cul - avec les participations de Robin Pouch, Mélanie Allag, Noémie Chust, Rémy Mattei, Elodie Shanta, Stc019, Léa Murawiec, Pavina, Fleder & Cizo - 13 x 18 cm - 208 pages couleurs - couverture souple avec marquage à chaud - parution le 6 novembre 2020.

Consulter le site de l’auteur & lire les premières pages de l’ouvrage.

Lire également sur ActuaBD à propos de Geoffroy Monde :
- De Rien - Par Geoffroy Monde - Delcourt
- "Topo" n° 3 : des reportages et analyses toujours pertinents

Et à propos de la collection BD Cul des Requins Marteaux :
- Les Requins Marteaux classés X
- Les Melons de la colère - Par Bastien Vivès - Les Requins Marteaux
- La Bibite à Bon Dieu – Par Guillaume Bouzard – Les Requins Marteaux
- Q - Par Mrzyk et Moriceau - Les Requins Marteaux
- La drôle de soirée de la collection BD-Cul aux Requins Marteaux
- "Atomic Love" (Les Requins Marteaux) : Jirô Ishokawa atomise la fesse
- Felder & Cizo pour Les Requins Marteaux : BD Cul, le 9e hard
- Bernadette fait du ski - Par El Don Guillermo - Les Requins Marteaux / collection BD Cul
- "B.0, comme un dieu" : entrée réussie d’Ugo Bienvenu dans la collection BD Cul des Requins Marteaux

  Un commentaire ?