Le Prix Raymond Leblanc cherche ses futurs lauréats

3 mars 2021 0
  • Avec une ancienne lauréate récompensée par un Fauve Révélation lors du récent FIBD d'Angoulême, Maurane Mazars et une présidente du jury 2021, Loo Hui Phang, Prix Goscinny 2021, les organisateurs du Prix Raymond Leblanc occupent l'actualité et choisissent le bon moment pour lancer leur appel à candidature. Rappelons que le futur gagnant du Prix est gratifié d'une somme de 20.000 € assorti d'un contrat avec un grand éditeur. Une bonne façon d'entrer dans le métier ! À vos crayons !

Le Prix Raymond Leblanc cherche ses futurs lauréatsSi vous êtes un étudiant ou un professionnel de bande dessinée, vous connaissez certainement le Prix Raymond Leblanc, créé en 2006, parrainé par l’associaion qui porte le nom du fondateur du Journal Tintin. Après être passé par plusieurs formules, cette institution a passé le cap de ses dix ans en intégrant les non moins prestigieux Prix Atomium inaugurés en grande pompe par les instances bruxelloises en 2017.

Ce faisant, le prix s’est également doté du plus remarquable montant en espèces pour un concours européen en bande dessinée, à savoir 20.000 euros, constitués de 10 000€ versés par la Commission Communautaire française de Belgique (COCOF), ainsi qu’un contrat d’édition assorti de 10.000 euros, définitivement acquis, en avance sur tous types de droits d’auteurs.

Maurane Mazars, Prix Raymond Leblanc 2018 pour son projet "Tanz" avec Fadila Lanaan, Ministre-Présidente du Collège de la Commission communautaire française (COCOF) et Thierry Tinlot, maître de la cérémonie (bilingue !) des Prix Atomium.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Ce contrat d’édition est porté successivement par les trois maisons suivantes : Le Lombard, partenaire historique du Prix Raymond Leblanc, Futuropolis qui s’y est associé peu après l’intégration de celui-ci aux Prix Atomium, et plus récemment Casterman en 2020. La lauréate 2020 étant éditée par ce dernier, c’est à nouveau au Lombard qu’incombe l’honneur d’accueillir la ou le lauréat(e) 2021. Un tour de bon augure, car le précédent jeune talent à remporter ce prix, édité par cette même maison n’est autre que Maurane Mazars qui vient de recevoir le Prix Révélation du FIBD d’Angoulême pour son album Tanz !.

Qui peut participer ?

Le concours est ouvert à toute personne n’ayant pas publié plus de deux albums. « Il n’y a pas de limite d’âge, ni de nationalité pour la participation au concours », nous rappellent les organisateurs.

Les candidats devront s’inscrire et remettre leurs travaux auprès de l’Association pour le 31 mai 2021 au plus tard. Pour présenter son projet, il faut envoyer :
- Le synopsis complet
- La note d’intention sur le projet
- Cinq planches en couleur ou N/B avec les dialogues
- La couverture en couleur avec le titre de l’histoire
- Son CV ou la bio avec photo
- Le bulletin d’inscription et le règlement signé avec mention « lu et approuvé »
- Sans oublier un CD ou une clef USB avec l’ensemble de ce travail.

Loo Hui Phang
Photo : DR.

Après Jean Van Hamme, Johan De Moor, Dany, Stephen Desberg, Olivier Grenson, Jean Dufaux, Frédéric Jannin, Zidrou, Jose-Luis Munuera, Derib, Jean-David Morvan, Catherine Meurisse, Fabien Vehlmann et François Schuiten, c’est Loo Hui Phang qui préside le jury qui aura la tâche d’identifier le lauréat 2021.

La scénariste et dramaturge a de quoi donner le change : elle vient de recevoir le mois dernier le Prix Goscinny, qui sacre chaque année un ou une scénariste de bande dessinée pour l’ensemble de son œuvre. L’Association Raymond Leblanc sait reconnaître les talents, qu’ils soient précoces ou confirmés !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?