Le Procès de Gilles de Rais, la mort d’un ami

16 juillet 2019 0 commentaire
  • Voici quelques semaines paraissait le 17e tome de la seconde série historique créée par Jacques Martin : "Les Aventures de Jhen : Le Procès de Gilles de Rais". Cet album est en soi un événement puisque l'on assiste au retour historique de la série, avec Jean Pleyers, associé à un nouveau scénariste, Néjib, l'auteur du très remarqué "Stupor Mundi".

Gilles de Rais ou Gilles de Retz est un chef de guerre, acteur de la seconde partie de la Guerre de Cent Ans. Rangé aux côtés de Charles VII, le seigneur des châteaux de Tiffauges et Machecoul aurait combattu aux côtés de Jeanne d’Arc bien qu’aucune source historique ne vienne documenter leurs hypothétiques relations de combattant. Celui qui fût promu maréchal de France, notamment pour son rôle lors de la levée du siège d’Orléans, le jour même du couronnement de Charles VII à Reims, est plus connu pour ses frasques et ses penchants lubriques que pour ses indéniables talents de stratège.

Le Procès de Gilles de Rais, la mort d'un ami
Gilles de Rais lors de son procès face à Jean de Malestroit
© Casterman

Nos auteurs nous invitent à plonger au cœur du XVe siècle breton à travers une épopée historique retraçant le retentissant procès de celui que la tradition orale a bien souvent confondu avec le non moins célèbre Barbe bleue et que l’on établit aujourd’hui comme l’un des premiers tueurs en série de l’histoire de France.

La formule, bien qu’éculée, qui consiste à suivre notre héros tout au long du récit Jhen Roque, défenseur de la veuve et de l’orphelin, fonctionne une nouvelle fois parfaitement. Le noble chevalier s’en va en quête d’une statuette de la vierge Marie que son ami Gilles de Rais lui a quémandé de lui porter. La commande est l’occasion pour Jhen, accompagné dans sa mission par son compagnon Parfait, d’une phase d’infiltration au sein d’une abbaye aux pratiques aussi douteuses que celles du maréchal...

Jhen est totalement dévoué au connétable, car c’est bien en amis que le scénariste choisit de nous les présenter. Néjib inscrit ainsi son album dans la digne lignée de ceux de Jacques Martin, davantage intéressé à réhabiliter le personnage, en faisant preuve d’une connaissance objective du dossier. Ce n’est en effet pas la première rencontre entre Jhen et le sire de Rais, ce dernier apparaissant dans la trilogie Barbe-bleue, Jehanne de France et L’Or de la mort, dont les deux premiers parurent aux éditions du Lombard sous le titre de Xan, avant d’être réédités par Casterman par la suite. La maison originaire de Tournai a d’ailleurs proposé en 2009 une intégrale regroupant les trois albums, intitulée La Trilogie Gilles de Rais.

L’une des rencontres entre Jhen et Gilles de Rais, ici dans l’album L’Ombre des Cathares en 2012
© Casterman

Côté dessin, Jean Pleyers reprend son style là où il l’avait laissé au tome 14, (Draculea), toujours dans sa ligne claire de stricte obédience, sans extravagance, et, comme le veut la série, richement documentée. Son style, que les connaisseurs reconnaitront assez aisément, s’accorde efficacement au scénario de Néjib.

Celui-ci, déjà auteur de la série d’aventure Swan, dont le premier tome, Le Buveur d’absinthe est paru l’année passée et du surtout très remarqué Stupor Mundi en 2016 aux éditions Gallimard, où il montrait déjà sa bonne connaissance du Moyen-Âge, se montre capable de se glisser dasns le moule d’une série classique ultra-formatée.

Notons qu’une édition collector a également été commercialisée à l’occasion de sa sortie, augmentée d’un cahier de dix pages, dirigé par Hugues Payen, scénariste des tomes 10 à 13 de la série, contant la vie de Gilles de Rais accompagné de bon nombre de dessins de Pleyers.

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Jhen T. 17 Le Procès de Gilles de Rais - Scénario : Néjib - Dessins : Jean Pleyers - Éditeur : Casterman - Sortie : 17 avril 2019 - Prix : 11,95 euros

Retrouvez sur ActuaBD :
- Haddon Hall (quand David inventa Bowie) – Par Néjib – Gallimard
- Votre bande dessinée de l’été : l’impressionnant "Stupor Mundi" de Néjib (Gallimard)
- Swan (Tome 1) - Le Buveur d’absinthe - Par Néjib - Gallimard

  Un commentaire ?