Le Renard et le petit Tanuki T. 1 - Par Mi Kitagawa - Ki-oon

11 novembre 2020 0 commentaire
  • Emprisonné pendant 300 ans par la déesse du soleil pour avoir semé le chaos sur terre, le grand renard noir Senzo se voit enfin libéré à la seule condition d’éduquer un jeune tanuki possédant également des pouvoirs de métamorphose, comme beaucoup d’animaux dans les us et coutumes nippones.

Dans le folklore japonais, toute chose joue un rôle important, selon la religion animiste du pays. Ainsi, même certains animaux se voient dotés de dons particuliers, tels que la métamorphose, associée à des pouvoirs magiques plus ou moins grands selon la créature. L’auteur de Le renard et le petit Tanuki, Mi Kitagawa, a d’ailleurs pensé à faire des fiches de ces animaux particuliers entre chaque chapitre, afin d’aider le lecteur à mieux comprendre cette nouvelle aventure, mais également les croyances japonaises.

Dès lors, nous découvrons que nos fidèles amis canins peuvent faire partie des dénommés "Métamorphes" et ainsi vivre une vie riche et mystique en parallèle. C’est le cas de Tachibana, un grand chien blanc adorable, missionné avec Mikuno, un loup caractériel, pour surveiller le réveil du terrible Senzo et de s’assurer qu’il va bien s’occuper du jeune Manpachi, un bébé tanuki [1] qui doit encore tout découvrir de la vie de métamorphe et apprendre comment vivre entre les différents mondes, celui des esprits et celui des vivants.

Mais cela ne va pas sans encombre, sachant que Senzo fut, par le passé, un gigantesque renard noir démoniaque semant le chaos sur son passage (Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle la déesse du soleil, Amaterasu, l’avait condamné à 300 ans de sommeil). Une fois réveillé, difficile pour l’ancien démon de ne pas vouloir s’en prendre à nouveau à ce qui l’entoure malgré la force d’un collier magique le paralysant à chaque méfait et sa taille revue à la baisse par la déesse, afin de permettre aux canidés en charge de le surveiller de l’immobiliser en cas de nécessité.

Une aventure à la fois attendrissante par le biais du jeune Manpachi, cet adorable petit chiot viverrin qui découvre la vie et les merveilles du monde, et à la fois sombre en raison du passé de son mentor et des affres de la vie vécue par les esprits qui arpentent la terre et bénissent ou maudissent les hommes et leurs demeures.

Une incursion dans la mythologie japonaise avec en protagonistes principaux tous ces animaux capables de se métamorphoser et de partager la vie des hommes sans éveiller le moindre soupçon, agrémentée d’un trait vivant et dynamique, qui ne manque pas de charisme et de mignonneries, pour le plaisir des petits et des grands, qui sont malgré tout restés des enfants dans leur tête.

Le Renard et le petit Tanuki T. 1 - Par Mi Kitagawa - Ki-oon
©Mi Kitagawa / Ki-oon

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Le Renard et le petit Tanuki T.1. Auteur : Mi Kitagawa. Editeur : Ki-oon. Traduction : Géraldine Oudin. 156 pages. Sortie : le 5 novembre 2020. Prix : 7,90 euros.

[1chien viverrin ressemblant énormément au raton laveur

  Un commentaire ?