Le Stéréo Club - T3 : 21 juin - par Bourhis & Spiessert - Dargaud

5 juillet 2006 0 commentaire
  • Stéréo Club est une série atypique oscillant entre comédie humaine et musicale. Une sorte de "pot-pourri" sentimental et d'humour léger. À écouter autant qu'à lire.

Le 21 juin, c’est la fête de la musique en France. Petra a décidé de donner un concert avec son groupe. Le cousin Youri, lui, tombe amoureux de sa prof de chinois et découvre par la même occasion que la différence de culture est plus facile à concevoir qu’à vivre. Et puis, il y a Jacky, en pleine déprime... Il s’apprête à céder aux insistantes relances de l’agent immobilier du coin et donc à vendre sa boutique, le Stéréo Club...

Cela peut sembler un peu fouillis comme ça. Et ça l’est. Volontairement. Hervé Bourhis s’amuse à faire rire de la vie de tous les jours. Parfait exemple de ce qu’est souvent l’humour de genre quotidien, Le Stéréo Club est une comédie humaine d’un réalisme saisissant. Concept peu banal, il n’y a pas de héros dans cette série, ni de véritable intrigue sur la longueur. Au gré des albums, un personnage secondaire prends la vedette puis s’efface dans l’épisode suivant. Ainsi dans 21 juin, nous croisons presque par inadvertance Paul et Didier, les "héros" des deux premiers tomes. La vie de chaque protagoniste interfère sur celle des autres, accumulant ainsi les situations cocasses. Tubes de variétés ou bruits de cave traversent la série, car en fait il y a quand même un fil conducteur : la musique. Tout en gardant un traitement léger, c’est sur cette thématique que le scénariste porte son regard : les tendances, les courants, l’exploitation et plus particulièrement dans ce troisième opus le téléchargement.
De son côté, le dessin de Rudy Spiessert contribue à l’ambiance drolatique de ces péripéties musicales avec un trait stylisé mais très lisible.

Le Stéréo Club vendu, quel est le devenir de la série ? C’est la question que se pose le lecteur à la fin de l’album. Réponse au prochain épisode !

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?